Service de REEDUCATION CARDIO-VASCULAIRE de KERPAPE
Polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite, quel est mon risque d'accident cardiovasculaire ? - Service de REEDUCATION CARDIO-VASCULAIRE de KERPAPE - Docvadis

Polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite, quel est mon risque d'accident cardiovasculaire ?

Les rhumatismes inflammatoires et certains de leurs traitements augmentent le risque de complications cardiovasculaires, notamment d'infarctus du myocarde. Ce risque est élevé et sa prise en charge est essentielle au cours de votre suivi médical.

Comment expliquer l'impact de ma polyarthrite rhumatoïde ou de ma spondylarthrite au niveau cardiovasculaire ?

Les accidents vasculaires sont liés à une atteinte progressive des artères, l'artériosclérose, qui aboutit au fil du temps à l'obstruction des vaisseaux sanguins.

L'artériosclérose s'accompagne très souvent de dépôts de graisses sur la paroi interne des artères. Ces plaques, essentiellement constituées de cholestérol, sont nommées « plaques d'athérome ». On parle alors d'athérosclérose.

Si l'obstruction est complète, le sang ne circule plus et l'organe desservi par l'artère n'est plus alimenté en oxygène. La plaque d'athérome peut également se rompre, ce qui entraîne la constitution d'un caillot qui risque de boucher l'artère. Au niveau des artères coronaires, qui nourrissent le cœur, l'obstruction entraîne un infarctus du myocarde ou « crise cardiaque ». Au niveau des carotides et des artères qui alimentent le cerveau, c'est l'accident vasculaire cérébral (AVC) ou « attaque cérébrale ».

La polyarthrite rhumatoïde et sans doute la spondylarthrite, qui sont des rhumatismes inflammatoires, augmentent le risque d'accidents cardiovasculaires. Il semble que l'inflammation généralisée favorise l'altération du fonctionnement de la paroi des vaisseaux sanguins.

D'autre part, certains traitements souvent prescrits pour traiter les rhumatismes inflammatoires (anti-inflammatoires non stéroïdiens et corticoïdes à dose élevée) peuvent augmenter votre risque cardiovasculaire.


Est-il possible d'évaluer mon risque d'accident cardiovasculaire ?

Les maladies inflammatoires chroniques constituent par elles-mêmes un facteur de risque cardiovasculaire surtout si votre maladie est ancienne, sévère et non stabilisée.

A cela s'ajoutent, éventuellement, d'autres facteurs de risque :

  • l'âge,

  • le tabagisme,

  • le surpoids,

  • l'excès de cholestérol,

  • l'hypertension artérielle,

  • le diabète,

  • les antécédents familiaux d'accidents cardiovasculaires, etc.

Des outils médicaux très précis calculent votre risque personnel et permettent de mettre en place une prise en charge personnalisée.


Que puis-je faire pour réduire mon risque d'accident cardiovasculaire ?

Les accidents cardiovasculaires ne sont pas une fatalité.

Il est possible d'agir, avec l'aide de votre médecin, sur les facteurs de risques identifiés dits « corrigeables » :

  • Arrêtez de fumer.

  • Luttez contre la sédentarité et le surpoids en pratiquant davantage d'activités physiques et en modifiant vos habitudes alimentaires.

  • Si votre taux de cholestérol sanguin est élevé, vous pouvez modifier votre alimentation, faire du sport et éventuellement bénéficier de traitements qui diminuent le taux de cholestérol.

  • En cas de maladie associée (hypertension artérielle, diabète…), un traitement adapté limite le risque d'accident grave.

  • Enfin, grâce aux traitements de fond de la polyarthrite rhumatoïde et de la spondylarthrite, les réactions inflammatoires sont mieux maîtrisées et le risque cardiovasculaire peut diminuer.


Autrefois, la polyarthrite rhumatoïde réduisait l'espérance de vie des malades de plusieurs années, principalement du fait d'accidents cardiovasculaires. Aujourd'hui, il est heureusement possible de prévenir ou du moins de retarder ces accidents par des changements de mode de vie et la prise de traitements adaptés pour contrôler les réactions inflammatoires.

Centre de Kerpape

BP 78 ,
56275 PLOEMEUR Cedex, France

Contacts

  • Fixe : 02 97 82 60 06
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

CENTRE de KERPAPE

Kerpape ,
BP 78,
56275 PLOEMEUR CEDEX, France

Contacts

  • Fixe : 02 97 82 60 06
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je connais les conséquences de l'excès de cholestérol

    L’excès de cholestérol augmente le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Réduire le niveau du mauvais cholestérol dans le sang permet de diminuer le risque de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

    Lire la suite
  • Diabétique, je fais du sport : les bons conseils

    Pratiquer un sport quand on est diabétique aide de façon importante à équilibrer votre diabète. Cependant, il faut le pratiquer en diminuant au maximum les risques. Voici quelques conseils simples à suivre pour faire attention et éviter les complications.

    Lire la suite
  • Le suivi de mon diabète sur un an : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser en un clin d’œil, la surveillance de votre diabète sur un an. Il est recommandé de consulter votre médecin généraliste régulièrement ainsi que certains spécialistes: cardiologue, ophtalmologiste et dentiste. Il faudra également faire les analyses qui vous sont, prescrites dans un laboratoire.

    Lire la suite
  • Je connais mon taux idéal de cholestérol

    Un excès de graisses circulant dans le sang favorise le développement de maladies cardiovasculaires. Suivant l’âge et l’état de santé, il existe différentes valeurs seuils de mauvais cholestérol à ne pas dépasser.

    Lire la suite
  • Mes yeux : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser simplement l’anatomie de l’appareil oculaire, de face et de profil. Si vous êtes diabétique, vous devrez faire chez un ophtalmologiste un fond d’œil tous les ans. Votre médecin pourra commenter cette illustration avec vous. Vous comprendrez mieux ce que le fond d’œil permet de voir et de dépister.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale