La cancérologie à la Polyclinique de la Manche
Comment m'alimenter après une colostomie - La cancérologie à la Polyclinique de la Manche - Docvadis

Comment m'alimenter après une colostomie

Votre intervention chirurgicale a conduit à la réalisation d’une colostomie. Votre chirurgien a dévié votre gros intestin à travers la paroi abdominale. Après cette intervention, vous aurez à adapter vos habitudes alimentaires. Vous serez aidé en suivant nos conseils et avec le soutien de diététiciennes.

Quel est l’impact de la colostomie sur mon transit ?

La colostomie est l’abouchement à la peau du gros intestin (ou colon).
Si votre colostomie est à droite, l'orifice de stomie est sur la partie initiale du gros intestin qui est exclu en partie. Les selles sont plus ou moins pâteuses car une partie de la fonction de réabsorption d'eau du côlon n'est pas effectuée.
Si votre colostomie est à gauche, seule la portion terminale du gros intestin ne participe plus au transit. Les selles sont alors moulées.

 

Quelque soit la localisation de votre stomie, vous retrouverez petit à petit une alimentation normale en respectant un calendrier de réintroduction des aliments.Quelque soit la localisation de votre stomie, vous retrouverez petit à petit une alimentation normale en respectant  un calendrier de réintroduction des aliments.

 

Qui peut m'accompagner dans mes choix alimentaires ?

Vous pouvez rencontrer une diététicienne pour toute explication et en cas de difficultés : elle sera à votre écoute. En effet, le retour à une alimentation normale se fait par étapes et vous pouvez éventuellement rencontrer certaines incommodités.
D'autre part, des groupes d’éducation thérapeutique des stomisés existent dans certaines régions : renseignez vous auprès de votre médecin.

 

N'hésitez pas à vous faire aider par une diététicienne qui saura vous écouter, vous conseiller et vous proposer des repas qui vous conviendront mieux que d'autres.N'hésitez pas à vous faire aider par une diététicienne qui saura vous écouter, vous conseiller et vous proposer des repas qui vous conviendront mieux que d'autres.

 

Vais-je poursuivre longtemps le régime sans résidu ?

Le régime sans résidu (riz, biscottes, pâtes, pommes de terre vapeur) permet de mettre au repos votre tube digestif pendant la période postopératoire. Il écarte les aliments riches en fibres difficiles à digérer et diminue la masse de selles.
Progressivement, vous allez élargir votre alimentation en essayant des aliments différents afin de déterminer s’ils vous conviennent.

Comment vais-je revenir à une alimentation normale après le régime sans résidu ?

Vous allez diversifier progressivement votre alimentation au cours de cette période d'adaptation.
Vous réintroduirez séparément les fibres, les amidons et le lactose du lait.
Dans le cas des légumes, vous commencerez par les légumes les moins riches en fibres que sont les betteraves, carottes bouillies, tomates, courgettes et aubergines pelées et épépinées, haricots verts fins, salade cuite, endives cuites et pointes d'asperge.
Vous réintroduirez en dernier les crudités qui peuvent être hachées au début.
Pour les fruits, vous commencerez par les compotes.
Ensuite, vous introduirez les fruits crus toujours pelés.

La réintroduction des laitages se fera en commençant par du lait demi-écrémé cuisiné, puis nature, pour finir par les fromages.

 

Tenez pendant quelques jours un petit journal de votre alimentation et notez les aliments que vous réintroduisez et la façon dont vous les acceptez. Ce support sera utile à votre diététicienne.Tenez pendant quelques jours un petit journal de votre alimentation et notez les aliments que vous réintroduisez et la façon dont vous les acceptez. Ce support sera utile à votre diététicienne.

 

Vous pourrez tester un nouvel aliment chaque jour en surveillant comment vous le tolérez. Si vous le supportez mal, essayez de le réintroduire quelques jours plus tard.
En deux semaines, vous aurez ainsi retrouvé une alimentation normale.

Comment puis-je m’alimenter après la période d’adaptation ?

Vous pouvez avoir une alimentation équilibrée sans être obligé de suivre un régime spécifique.
Quelques conseils vous seront utiles :

  • Respectez les mêmes règles d'hygiène que tout un chacun en mangeant à heures régulières.

  • Prenez le temps de mâcher vos aliments.

  • Buvez régulièrement tout au long de la journée.

  • Apprenez à reconnaitre l'effet des aliments sur votre confort digestif.

  • Composez vos menus selon ce qui vous convient ou ne vous convient pas : par exemple, ne mangez pas au même repas deux aliments qui ont tendance à provoquer chez vous des ballonnements.

Que dois-je faire en cas de gaz ?

Il est normal que des gaz se forment pendant le processus de digestion; ces flatulences se manifestent de manière différente et pour des raisons variées chez chacun.
Si vous en souffrez, essayer d’en cerner les causes, en essayant de repérer les aliments responsables.
Un conseil : tenez pendant quelques jours un petit journal de votre alimentation et notez les aliments que vous consommez et vos éventuelles réactions. Ce support sera utile à votre diététicienne.

En cas d’intolérance au lactose, le lait et les produits laitiers provoquent des ballonnements ou de la diarrhée.
Les boissons contenant du gaz carbonique peuvent favoriser les flatulences.
Fumer, mâcher du chewing-gum, manger vite et parler en mangeant vous font avalerde l’air ce qui favorise ensuite les ballonnements.

Dans toutes ces situations, le fractionnement des prises alimentaires, en incluant 2 à 3 collations dans la journée peut avoir un intérêt.

Que dois-je faire en cas de diarrhée ?

Quelques conseils vous seront utiles :

  • Continuez à boire suffisamment car vous devez compenser la perte d'eau et de sels minéraux.

  • Mangez du riz, des pommes de terre, des pâtes, de la semoule ou du tapioca.

  • Supprimez de votre alimentation les légumes sauf les carottes et les produits laitiers. Vous les reprendrez quand votre transit s'améliorera.

Il est important de vous peser régulièrement et de consulter votre médecin ou contacter votre diététicienne rapidement en cas de perte de poids.

Comment couvrir mes besoins en calcium si je supporte mal le lait ?

Vous pouvez trouver le calcium nécessaire à l'organisme en choisissant parmi les nombreuses variétés de fromages, fromages blancs et yaourts.

Est-ce que les aliments épicés vont endommager ma stomie ?

Si vous pouvez supporter ces aliments épicés dans votre tube digestif, leur sortie par l'orifice de la stomie ne va pas causer de problème. La stomie est formée par un ourlet du tube digestif qui est solide et peut tolérer ces aliments.

Pour que manger demeure un plaisir et un moment de partage, il est souhaitable de concilier équilibre alimentaire et sensations gustatives. Vous pouvez varier votre alimentation en pensant aux fruits et légumes de saison. Certains modes de cuisson préservent les saveurs et limitent la quantité de matières grasses : cuisson à l'étouffée, à la vapeur, au wok... La pratique d'une activité physique régulière pour vous maintenir en forme est votre atout ( www.mangerbouger.fr)

Polyclinique de la Manche

45 Rue du Général Koenig, 50000 Saint-Lô, France

Contacts

Téléphone : 08 26 90 78 78

Documents similaires

  • Je vais bénéficier d'une cœlioscopie

    Votre médecin vous a prescrit une cœlioscopie dans le cadre de votre bilan. Cet examen permet de visualiser l’intérieur de l'abdomen mais aussi d'intervenir si nécessaire et d'effectuer un geste chirurgical.

    Lire la suite
  • Cancer colorectal : je comprends le traitement qui m'est proposé

    Les objectifs du traitement dépendent du stade de votre cancer : guérir en cas de maladie localisée ou freiner la progression en cas de cancer plus avancé. Le traitement, adapté à la situation de chaque patient, peut comporter une chirurgie, de la chimiothérapie, une thérapie dite "ciblée" et de la radiothérapie.

    Lire la suite
  • Cancer de l’estomac : je comprends le choix des traitements

    Le traitement d’un cancer gastrique est adapté à chaque cas particulier et est défini de manière concertée entre spécialistes. Il peut comprendre une chirurgie, une chimiothérapie et une radiothérapie.

    Lire la suite
  • Cancer colorectal : Je comprends les modalités diagnostiques

    Le dépistage et le diagnostic précoce du cancer colorectal augmentent les chances de guérison. Fréquent chez les hommes et les femmes à partir de 50 ans, on peut le guérir quand il est détecté à temps. On peut même l'éviter, en traitant les polypes avant leur évolution vers une forme cancéreuse.

    Lire la suite
  • Comment m'alimenter après une iléostomie

    Votre intervention chirurgicale a conduit à la réalisation d’une iléostomie. Votre chirurgien a dévié la fin de votre intestin grêle à travers la paroi abdominale dans le flanc droit. Après cette intervention, vous aurez à adapter vos habitudes alimentaires. Vous serez aidé en suivant nos conseils et avec le soutien de diététiciennes.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale