Docteur Philippe CADORET à VANNES (BRETAGNE - MORBIHAN 56) France

Dermatologie - Vénérologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Les cosmétiques naturels ou bio

Depuis le début des années 2000, nombre de consommateurs se tournent vers des cosmétiques plus naturels, voire biologiques, respectueux de l’environnement et plus sains pour l’organisme. 

Il appartient aux spécialistes en dermatologie de répondre aux questions des patients et consommateurs sur la provenance et les vertus de ces produits, et de les aider à choisir ce qui convient le mieux à leur peau, tout en respectant leurs choix de vie.

 

La connaissance des labels, connaissance des produits traditionnellement utilisés en Occident, Orient ou Afrique, connaissance des principes actifs, mais aussi des effets indésirables des cosmétiques naturels font partie intégrante du travail des dermatologues, spécialistes de la physiologie cutanée.

 

 

 

 

Article scientifique publié en décembre 2010 :

 

Le point de vue de l'allergo-dermatologue sur les produitscosmétiques « bio »

 

Les consommateurs, dont nos patients font partie, sont de plus en plus intéressés par les produits qu'ils perçoivent comme « biologiques » ou « naturels ». C'est pourquoi un grand nombre de fabricants de produits d'hygiène et de soins de la peau ont suivi cette récente tendance, ce qui a conduit à une croissance mondiale importante du marché des produits cosmétiques « bio ». La France constitue le pays dans lequel cet engouement progresse le plus vite. La crainte provoquée par la présence de composants chimiques dans les produits cosmétiques traditionnels et la volonté de faire un geste pour la planète sont le plus souvent à l'origine de l'achat d'un tel produit. Mais qu'est-ce en réalité qu'un produit cosmétique "bio" ? Et peut-on les conseiller en toute sécurité à nos patients ?

 

Qu'est-ce qu'un produitcosmétique « bio »?

 

Les pr oduits cosmétiques « bio » comprennent des gammes élaborées (visage, corps, cheveux) pour tous les types de peaux, des soins pour hommes ou encore des produits aux actions ciblées : solaires, minceurs... Ils peuvent se différencier des produits classiques par l'estampillage de labels. El alors qu'il n'y a qu'un label unique « Agriculture Biologique » en France (label AB) réservé aux produits alimentaires, il en existe de nombreux autres accessibles pour les produits cosmétiques.

 

Quoi qu'imposant des exigences variées, ces différents labels se basent sur l’utilisation majoritaire d'ingrédients naturels. Ils se distinguent par ailleurs par la quantité d'ingrédients « bio » comprise dans le produit cosmétique. On entend par ingrédient "bio", un ingrédient naturel, végétal ou issu de la production animale  (par exemple : le miel), qui peut être certifié selon les règles strictes de production de l'agriculture biologique (comme par exemple l'absence de désherbage chimique ou encore de produits de traitement de synthèse...).

 

Les emballages des produits cosmétiques « bio » portent la mention « certifié par » suivie du logo de l'organisme certificateur ainsi que du logo du label. Les deux principaux organismes certificateurs français, agréés par le ministère de l'industrie, qui veillent au respect de chartes et de cahiers des charges, et imposent un minimum de 10 % d'ingrédients « bio » dans les produits cosmétiques sont "Ecocert" et "Qualité France".

 

Les labels « bio » les plus répandus en France sont à cejour :

 

- "Nature & Progrès", délivré par l'association du même nom, qui imposent que les ingrédients soient essentiellement issus de matières végétales produites par l'agriculture biologique ou de matières premières non pétrochimiques, pouvant être obtenus par des procédés mécaniques, ou chimiques et physique s simples.

 

- L'association « Cosmébio » qui propose deux labels, certifiés par « Ecocert » et « Qualité France » : « Cosmétique Bio » et « Cosmétique Eco ». « Cosmétique Bio » assure que 95 % des ingrédients composants le produit cosmétique sont naturels, ceci comprenant des ingrédients certifiables et non certifiables*, et que 95% des ingrédients certifiables soient « bio », tout en garantissant un taux minimum d'ingrédients «  bio » de 10 % au total dans le produit fini. Que ce soit pour le label « Cosmétique Bio » comme pour le label « Cosmétique Eco », 5% d'ingrédients synthétiques sont tolérés.

(* Exemple d'ingrédients non certifiables : produits d'origine naturelle ayant subi une transformation douce, ingrédients d'origine marine ou minérale, ou encore l'eau qui est majoritaire dans les produits cosmétiques)

 

 

- Le label allemand « B.I.D.H. », moins répandu en France, mis au point par l'Union Fédérale Allemande des Entreprises Industrielles et Commerciales, délivre la mention « Cosmétiques naturels contrôlés ». Sa charte impose la priorité aux ingrédients végétaux « bio » sans minimum de pourcentage.

 

Il est à noter que plusieurs associations de professionnels se sont regroupées pour travailler ensemble sur un projet d'harmonisation des labels à l'échelle européenne. Dans ce cadre, des labels européens ont vu le jour tels « NaTrue » qui a été créé en 2008, ou « COSMOS » (COSMetic Organic Standard) qui a été lancé en septembre 2009.

 

 

Peut-on conseiller des cosmétiques « bio »en toute sécurité à nos patients ?

 

Les cosmétiques « bio » doivent répondre, tout comme les cosmétiques classiques, à la définition d'un produit cosmétique, et doivent respecter le principe de non dangerosité pour la santé humaine dans des conditions normales ou raisonnablement prévisibles d'utilisation.

 

Contrairement à certaine perception, les ingrédients et produits naturels ou « bio » ne sont intrinsèquement pas plus sûrs que les ingrédients et produits synthétiques. Les produits cosmétiques « bio » répondent en premier lieu à des critères vis-à-vis de l'origine des matières premières et de leur mode de culture.

Or, que le produit cosmétique soit « bio » ou non, celui-ci se doit d'être sûr pour la santé de nos patients.

 

Aussi, pour prévenir tout risque d'allergie ou d'irritation cutanée, il faut pouvoir s'assurer au préalable de la composition du produit « bio ». Celui-ci contient de l'eau, ainsi que toute une famille de molécules issues du monde végétal, des extraits de plantes, des huiles essentielles ou encore de l'alcool (Ex. : alcool éthylique) qui permet la conservation du produit et la macération des plantes. Certains ingrédients, comme l'alcool par exemple, comportent plusieurs désavantages d'un point de vue de la tolérance cutanée : ils peuvent assécher la peau voire l'irriter. Les huiles essentielles, quant à elles, remplacent les parfums de synthèse. « Bio » ou non, elles peuvent contenir de très nombreuses molécules et provoquer des allergies ou des irritations. C'est pourquoi, le nom des allergènes présents dans les huiles essentielles (Citral, citronellol, géraniol...) et figurant sur la liste européenne des 26 substances parfumantes allergisantes est obligatoirement mentionné sur l'emballage du produit cosmétique « bio » (de même pour les cosmétiques qui ne sont pas « bio ») s'ils sont présents à un taux supérieur à 0,001 % pour les produits non rincés (crèmes, huiles, lotions...)  et à un taux supérieur à 0,01 % pour les produits rincés (gel douche, shampooing .. .).

 

 

Qu'y a-t-il dans nos produits ?

 

Il est très important pour le professionnel de santé tout comme pour le consommateur de pouvoir s'assurer de la composition des produits cosmétiques qu'il va utiliser, que ceux-ci soient « bio » ou non. Afin de répondre à ces préoccupations, Unilever met à la disposition de tous une base d'informations dédiée aux produits ménagers et aux soins corporels Unilever vendus en Europe.

Présents sur le site www.unilever.fr, ainsi que sur le site « Pour tout vous dire », un lien « Qu'y a-t-il dans nos produits »  mène à cette base. Grâce à elle, les consommateurs et professionnels de santé peuvent avoir accès à la liste complète des ingrédients contenus dans chaque produit commercialisé. Ainsi, en cas d'allergie connue, l'éviction de l'allergène incriminé est possible par simple consultation de cette base de données.

 

 

 

Source : Dr Annick Pons-Guiraud - Dermatologue allergologue

 

 

Cabinet Médical

2 Rue Alexandre Le Pontois ,
56000 VANNES BRETAGNE MORBIHAN, France

Contacts

  • Fixe : 02 97 47 66 14
  • Fax : 02 97 47 94 78
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale