Docteur Philippe CADORET à VANNES (BRETAGNE - MORBIHAN 56) France

Dermatologie - Vénérologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Acné : les soins d’hygiène

Les soins d'hygiène ont une part importante dans la réussite d'un traitement antiacnéique. Ils doivent assurer une toilette douce, compenser la sécheresse et l'irritation des traitements locaux antiacnéiques et permettre le maquillage grâce à des produits non comédogènes. La première consultation est l'occasion au dermatologue d'expliquer au patient que la toilette est uniquement un geste d'hygiène. De plus, la toilette doit contribuer à la bonne tolérance des traitements locaux.   

La toilette :

Elle a pour rôle de débarrasser la peau du sébum, de la sueur, des bactéries et des salissures; elle ne doit pas être trop détergente.

 

Les toilettes trop fréquentes et trop détergentes, l'utilisation de brosses ou produits abrasifs peuvent aggraver l'acné.

L'acnéique attend néanmoins de la toilette d'éliminer l'excès de sébum et ainsi diminuer la brillance cutanée.

Les principaux produits de toilette sont :

➤Les savons  : ils ont l'avantage d'être de très bons détergents et sont bon marché. Cependant, ils peuvent être trop détergents et mal tolérés. L'adjonction de corps gras (huile d'amande douce, glycérine par exemple) n'est pas toujours suffisante.

➤Les syndets ou painsdermatologiques ou pains sans savon  : ils s'utilisent comme les savons. Certains contiennent des agents hydratants et apaisants. Ils réalisent une toilette douce et sont donc à conseiller lors des traitements antiacnéiques. Ils ont l'inconvénient d'être plus chers que les savons et d'être moins moussants.

➤Les gels ou crèmesmoussantes  : ce sont des détergents synthétiques. Ils sont particulièrement appréciés du fait qu’ils soient liquides mais leur tolérance n'est pas toujours excellente.

➤Les laits  : ce sont des émulsions plus ou moins concentrées en eau. Habituellement utilisés par la gente féminine, ce sont de bons démaquillants. Ils réalisent une toilette très douce. Ils doivent être non comédogènes. Il faut insister sur la nécessité de rincer les laits : c'est seulement à ce moment de la toilette que le sébum et les salissures sont évacués.

Les toniques et astringents peuvent être irritants e t il faut alors préférer les laits rinçables à l'eau. On utilise soit l'eau du robinet, soit une eau thermale qui peut avoir des vertus apaisantes, à condition d'être séchée immédiatement.

➤Les antiseptiquesmoussants  : ils ne sont pas efficaces, parfois irritants et sont à déconseiller.

➤Le rasage  : c'est un geste particulièrement traumatisant pour la peau acnéique. Chez l'adolescent, il peut ne pas être effectué quotidiennement. Le rasoir électrique serait moins irritant que le rasoir mécanique à lames multiples. L'utilisation “d'après-rasage” spécifique n'est pas indispensable. Les lotions alcoolisées ne doivent pas être utilisées. Seuls les baumes ou crèmes hydratantes et apaisantes peuvent être conseillés.

 

Les cosmétiques d’accompagnement  :

Tous les traitements topiques antiacnéiques sont plus ou moins desséchants et irritants et sont préférentiellement prescrits le soir. Le matin est donc le bon moment pour mettre les crèmes d'accompagnement. Cela peut être des crèmes hydratantes, apaisantes ou bien à visée antiacnéique.

Les gammes pour peau acnéique proposent des émulsions, très fluides, à textures “légères”. Toutes ces crèmes doivent être “non comédogènes”. Certaines crèmes peuvent contenir des agents apaisants et anti-inflammatoires, d’autres peuvent contenir des agents séborégulateurs, certaines des agents absorbants, d'autres des agents matifiants.

Certaines contiennent des α hydroxyacides (AHA) comme l'acide glycolique ou acide lactique. Le plus souvent, il s'agit d'association.

D'autres produits sont dénommés “produits d'hygiène pour peau acnéique”. Ce sont les produits gommants, les masques et les patchs.

➤Les produits gommants : Leur utilisation aboutit à l'exfoliation de la partie superficielle de l’épiderme, donnant ainsi une peau plus lisse et un teint moins gris aux peaux séborrhéiques. Attention car, utilisés trop souvent, ils peuvent contribuer à l'augmentation des phénomènes irritatifs et aggraver l'acné inflammatoire.

➤Les masques : Ils contiennent des produits comme le kaolin, l'argile ou le talc. Ils absorbent les lipides de surface. L'effet matifiant est temporaire.

➤Les patchs : Posés sur les lésions inflammatoires pendant la nuit, ils ont pour but d'accélérer leur disparition. Ils contiennent le plus souvent de l'acide salicylique et des antiseptiques… Ils n'ont d'intérêt que pour les patients qui ont des acnés minimes.

 

 

Le maquillage et l’acné cosmétique :

 

Il s'agit d'une acné modérée chez la femme adulte qui atteint uniquement le visage après quelques semaines ou mois d’application de cosmétiques le plus souvent “trop gras”. Il s’agit de points blancs et de points noirs localisés aux joues et particulièrement aux pommettes. S’y associent des papules et pustules. La plupart des sujets ont eu une acné pendant l'adolescence qui a régressé.

 

L'industrie cosmétique a fait beaucoup de progrès, la plupart des produits sont actuellement non comédogènes.

 

Toutefois, les produits de maquillage  (les crèmes teintées, les fonds de teint, les poudres) sur le conditionnement desquels est clairement indiqué “testé non comédogène” sont à privilégier chez la femme acnéique.

Cabinet Médical

2 Rue Alexandre Le Pontois , 56000 VANNES BRETAGNE MORBIHAN, France

Contacts

Téléphone : 02 97 47 66 14
Fax : 02 97 47 94 78

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale