Bienvenue au Cabinet Médical des Cordeliers
Je me protège des tiques quand je me promène en forêt - Bienvenue au Cabinet Médical des Cordeliers - Docvadis

Je me protège des tiques quand je me promène en forêt

Les tiques sont des acariens qui peuvent transmettre à l’homme différentes maladies. Des mesures simples de prévention vous permettent d’éviter ces infections.

Comment puis-je me protéger des tiques ?

Lorsque vous vous promenez dans les sous-bois et les hautes herbes, veillez à ne pas exposer de zone de peau nue. Portez des manches longues, un pantalon, des chaussettes, un chapeau ou une casquette.
Vous pouvez aussi employer des produits répulsifs à appliquer sur vos vêtements (pas sur la peau). Demandez conseil à votre pharmacien.
Au retour de vos activités de plein air, vérifiez systématiquement qu’il n’y a pas de tiques sur vos vêtements, votre corps, vos cheveux, sur ceux de vos enfants et sur vos chiens ou vos chats.
Il est également recommandé de débarrasser votre jardin des feuilles mortes et de l’entretenir régulièrement.

Trois conseils contre les tiques : sortez couvert, puis après la promenade, examinez vous sous toutes les coutures et si vous avez une tique, ôtez la avec un tire-tique, une sorte de pied de biche mais...de petite taille, ou une pince à épiler.Trois conseils contre les tiques : sortez couvert, puis après la promenade, examinez vous sous toutes les coutures et si vous avez une tique, ôtez la avec un tire-tique, une sorte de pied de biche mais...de petite taille !

 

Que dois-je faire si j’ai été mordu par une tique ?

Vous pouvez l’ôter à l’aide d’une pince spéciale disponible en pharmacie. Cette pince permet d’enlever complètement la tique (corps et tête).
Si la tique n’est pas enlevée en entier (la tête restant plantée dans la peau), il faut rapidement consulter un médecin. Il est alors recommandé de noter la date de la morsure et de surveiller dans les jours qui suivent l’apparition d'un éryhtème migrant, anneau rouge le plus souvent compris entre trois et plusieurs dizaines de centimètres qui s'étend lentement à partir du point de morsure de la tique. D'autre part, des symptômes grippaux doivent conduire à consulter rapidement. 

Vous devez également consulter un médecin si vous avez été mordu durant votre grossesse, si la morsure concerne un enfant de moins de 8 ans et si la tique est restée implantée plus de 36 heures.

Pourquoi dois-je surveiller l’apparition d’éventuels symptômes?

Les tiques se nourrissent du sang de différents animaux sauvages (petits rongeurs, cervidés…). Lorsque l’animal sauvage est porteur de bactéries, la tique les aspire simultanément avec le sang et les stocke. Elle peut ainsi stocker des bactéries de plusieurs types d’animaux différents et les transmettre lors d’une prochaine morsure.
Plusieurs maladies peuvent être transmises par la morsure d’une tique.
Des maladies infectieuses, liées à des bactéries ou des virus, peuvent être transmises par les tiques, et certaines peuvent avoir des conséquences graves. La maladie de Lyme est la plus connue et la plus facilement diagnostiquée.

Qu’est-ce que la maladie de Lyme ?

C’est une maladie infectieuse transmise par des insectes parasites comme les tiques. Elle se traduit par des rougeurs et une inflammation de la peau, accompagnées de fièvre et de douleurs articulaires. Ces symptômes évoluent, suivant les cas, entre quelques jours et quelques semaines après l’infection par la tique.

La recherche des anticorps dirigés contre la bactérie (notamment par une technique dite ELISA) ou de molécules d'ADN de la bactérie peut aider à poser le diagnostic.
Cette maladie, si elle n’est pas traitée à temps, peut évoluer vers des manifestations neurologiques et cardiaques. Le traitement prescrit repose habituellement sur des antibiotiques.

Les tiques restent actives toute l’année, quelle que soit la saison. On note cependant une baisse de leur activité au-dessus de 25°C et au-dessous de 7°C.

Notre conseil : pensez à traiter préventivement vos animaux domestiques (chiens, chats), car leurs tiques pourraient vous mordre. Le risque, pour vous, de contracter la maladie de Lyme, serait identique à celui provoqué par la morsure d'une tique venant d'un animal sauvage.

Cabinet Médical des Cordeliers

Place Louis Gillain , 27500 Pont-Audemer, France

Contacts

Téléphone : 02.32.41.02.55
Fax : 02.32.57.37.76

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je choisis mieux mes aliments pour lutter contre mon excès de cholestérol

    Apprenez à consommer peu d'aliments augmentant le mauvais cholestérol et favorisez les aliments qui augmentent le bon cholestérol. Limitez fromages, produits laitiers au lait entier, beurre, crème fraîche, viande rouge, abats, œufs, charcuterie et viennoiseries. Privilégiez légumes, fruits et céréales complètes (les fibres qu'ils contiennet favorisent la digestion et l'élimination des graisses), ainsi que les poissons gras.

    Lire la suite
  • Je revois mes principes alimentaires, pour éviter les erreurs diététiques

    Notre comportement alimentaire est truffé d’idées reçues et d’a priori qui peuvent nous conduire à de grandes erreurs en matière diététique.

    Lire la suite
  • Je fais la différence entre boissons énergétiques et énergisantes

    L’intérêt grandissant pour l’activité physique et la volonté d’améliorer les performances a fait apparaître les boissons énergétiques, initialement développés pour les sportifs. Aujourd’hui, un nouveau type de produit est disponible en accès libre dans les magasins : ce sont les boissons énergisantes. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

    Lire la suite
  • Je fais du sport, dois-je modifier mes apports nutritionnels ?

    L’exercice musculaire intense ou prolongé augmente les besoins de l’organisme. Une alimentation équilibrée est essentielle pour reconstituer les dépenses en macronutriments (glucides, lipides, protéines), micronutriments (vitamines et minéraux) nécessaires à l’effort et à la récupération après l’effort. L’eau est essentielle : partir bien hydraté, en consommer pendant et après l’effort pour éviter la fatigue, les crampes et les tendinites. Selon la durée de l’effort, vous aurez besoin de vous réhydrater ou de faire une collation pendant l’effort, afin d’éviter tout risque de déshydratation, de carence, et de contreperformance.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale