Cabinet médical des Docteurs SURAMY
Des allégés pas si légers - Cabinet médical des Docteurs SURAMY   - Docvadis

Des allégés pas si légers

Beurre, yaourts ou fromages… les allégés sont partout ! Mais sont-ils aussi bons pour la santé qu’ils le prétendent ? Apprenez à décrypter les étiquettes et à faire le tri pour une meilleure consommation.

Les allégés ressemblent beaucoup aux produits alimentaires traditionnels. En effet, les industriels partent d'un produit déjà référencé, puis l'allègent en sucre et/ou en graisses. Leur objectif est de réduire l'apport énergétique.

Pour remplacer le sucre, les industriels utilisent des produits de synthèse : les édulcorants qui apportent peu ou pas du tout de calories.

Pour remplacer les graisses, ils disposent de plusieurs méthodes. La première consiste à les remplacer par de l'eau. C'est ainsi que sont fabriquées les vinaigrettes allégées. Lorsqu'il s'agit de biscuits allégés en graisses, l'industriel peut avoir augmenté la quantité de sucre ou, inversement, s'ils sont allégés en sucre, il aura augmenté la part de graisses. Enfin, certains produits comme les yaourts peuvent combiner un allégement en gras et en sucre. Fabriqués à partir de lait écrémé, les yaourts allégés contiennent moins de graisses (1 g en moins, c'est dérisoire) et sont sucrés dans bien des cas à l'aide d'édulcorants.

Les allégés ne font pas maigrir

Ils sont, certes, moins caloriques, mais ce ne sont pas des produits miracle. Nutritionnistes et industriels sont unanimes : se contenter de remplacer des aliments classiques par des allégés ne fait en aucun cas maigrir. Et ce d'autant moins que certains consommateurs ont tendance à manger deux fois plus de produits allégés sous prétexte qu'ils sont bons pour la ligne.

Bien choisir ses produits light

Une lecture attentive des étiquettes permet d'évaluer l'intérêt de ces produits.

  • Le lait : allégé en matières grasses, il est demi-écrémé ou écrémé. Il conserve le même taux de protéines, de calcium et de glucides. L'écrémage induit une perte importante de vitamines. C'est pourquoi certains produits sont enrichis en vitamines.

  • Les yaourts : ils contiennent comme les yaourts classiques le sucre naturel du lait (lactose), la même quantité de protéines et de calcium. Les yaourts nature classiques ne contenant que peu de matières grasses sont à privilégier. Les yaourts allégés fruités sont intéressants par leur faible quantité en sucre. On utilise bien souvent des édulcorants dans ces yaourts 0 % de matières grasses. Préférez les yaourts où le taux de glucides est le plus bas.

  • Le beurre : le beurre contient 96 % de matières grasses. Allégé, il présente entre 41 et 65 % de matières grasses. Les matières grasses sont essentiellement remplacées par de l'eau. La législation ne parle pas toujours de beurre, mais de pâte à tartiner ou de spécialité laitière en fonction du pourcentage de matières grasses d'origine laitière.

  • Les margarines : une margarine standard contient 82 % de matières grasses. La teneur en matières grasses d'une margarine allégée varie entre 40 et 60 %, ce qui réduit son apport calorique.

  • La mayonnaise : elle contient deux fois moins de matières grasses que la mayonnaise traditionnelle.

  • Les fromages : il existe des fromages allégés à pâte molle qui contiennent 25 à 30 % de matières grasses et des variétés à pâte cuite ou ferme à 20 ou 25 %. Si vous vous limitez à une portion de 30 g de fromage par jour, choisissez-en un qui vous fasse plaisir. Les fromages allégés à tartiner rencontrent également un certain succès. Ils sont bien souvent consommés au petit déjeuner ou incorporés dans certaines recettes.

  • Les substituts du sucre : les nouveaux édulcorants possèdent un goût proche de celui du sucre, avec plus de dix fois moins de calories. On distingue les édulcorants dits polyols (sorbitol, mannitol, maltitol...) utilisés dans les bonbons, les chewing-gums et les édulcorants de synthèse (aspartam, acésulfame de potassium, sucralose) présents dans les laitages, les boissons, les confiseries. Ils existent sous forme de poudre, de liquide, en comprimés ou en sachet. Leur consommation excessive (en particulier pour les polyols) peut provoquer des troubles digestifs.

  • Les jus de fruits : méfiez-vous, car un jus de fruits sans sucre ajouté ne contient pas de saccharose, mais contient toujours le sucre naturel du fruit. Un fruit pressé représente un demi-verre. Un grand verre est l'équivalent de 2 fruits.

  • Le chocolat allégé : il présente très peu d'intérêt, car le sucre y est généralement remplacé par des graisses.

Les allégés et la loi

Selon la loi, un produit peut être qualifié d'allégé dès lors que sa valeur calorique ou sa teneur en un élément (sucre, matières grasses, etc.) est réduite d'au moins 25 % en poids par rapport au produit de référence.

La mention «allégé» est synonyme de «light» et d'«à teneur réduite en...».

Il faut savoir : tous les produits laitiers et les fromages allégés en matières grasses ont la même teneur en protéines et en calcium que les produits entiers. L'allègement ne concerne que la partie lipidique du produit.

Cabinet médical des Docteurs SURAMY


Médecine Générale, 8 Rue Saint Hubert , 03360 Saint Bonnet-Tronçais, France

Contacts

Téléphone : 04.70.06.11.96

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'apprends à lire les étiquettes pour mieux choisir mes produits alimentaires

    L’étiquetage de denrées alimentaires préemballées répond à des règles précises. Obligatoires, la liste des ingrédients et la présence possible d’allergènes doivent faire l’objet de toute votre attention. L’étiquetage est fait pour aider le consommateur dans ses choix. Il doit être visible.

    Lire la suite
  • Comment je dois m'alimenter pour contrôler mon diabète

    Votre alimentation doit vous permettre d’éviter de prendre du poids et d’atteindre un taux de sucre normal dans le sang. Il ne s’agit pas de tout changer d’un coup, mais d’intégrer progressivement des modifications. Quelques règles simples vous permettront d’y arriver facilement, sans renoncer au plaisir.

    Lire la suite
  • Un test pour évaluer mes habitudes alimentaires

    Pour assurer un bon équilibre alimentaire, il faut associer un apport calorique, en quantité adaptée à votre âge et à votre activité, et un comportement alimentaire harmonieux, qui allie plaisir et équilibre. Evaluez vos habitudes alimentaires en faisant ce test et selon vos résultats parlez-en avec votre médecin.

    Lire la suite
  • Je garde une alimentation équilibrée au delà de 60 ans

    Les besoins nutritionnels d'une personne à partir de 55 ou 60 ans ne sont pas moins importants que ceux d'un adulte plus jeune. Une alimentation moins bien équilibrée ou une baisse des apports nutritionnels ont un impact négatif sur le vieillissement, l'état de santé général et l'espérance de vie.

    Lire la suite
  • Comment doit s'alimenter mon enfant en surpoids ?

    De mauvaises habitudes alimentaires (trop de calories, grignotages toute la journée) ainsi qu’une trop grande sédentarité contribuent au surpoids et à l’obésité. Il convient de les corriger et d’apprendre à manger autrement à votre enfant. Manger équilibré s’apprend dès l’enfance et cela est d’autant plus facile que les parents montrent l’exemple.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale