Cabinet Médical des Docteurs Hagenbourger et Holveck
Stopper mes migraines sans abuser de médicaments - Cabinet Médical des Docteurs Hagenbourger et Holveck - Docvadis

Stopper mes migraines sans abuser de médicaments

Les traitements des maux de tête pris de manière abusive peuvent provoquer des douleurs de plus en plus importantes et qui deviennent chroniques.

Pourquoi ai-je plus de maux de tête malgré mes médicaments ?

Les céphalées (ou maux de tête) par abus ou consommation excessive demédicaments sont fréquentes.
Si un de vos traitements vous paraît moins efficace, parlez-en à votre médecin avant d’augmenter les doses.
L’augmentation de la fréquence de vos maux de tête, sans raison évidente, associée à l’inefficacité de votre traitement, n’est pas normale.
Votre migraine peut être couplée à une céphalée par abus médicamenteux, qui devient chronique et quotidienne (CCQ).

Qu’est-ce qu’un abus médicamenteux ?

C’est la prise excessive d’un médicament.
Les traitements antidouleur ne doivent pas être pris tous les jours sans prescription.
Les autres traitements de la migraine doivent être pris conformément à la prescription de votre médecin.

Qu’est-ce qu’une céphalée chronique quotidienne (CCQ) ?

On parle de CCQ, lorsque les maux de tête (céphalées et/ou migraines) surviennent au moins 15 jours par mois depuis plus de 3 mois.

L’abus médicamenteux est-il fréquent ?

Votre cas n’est pas isolé. On estime qu’un migraineux sur quatre ou cinq augmente les doses de médicaments antidouleur sans avis médical, soit 2 à 3 % de la population française adulte. Cela représente un problème de santé publique.

Comment éviter ces abus médicamenteux ?

Il faut éviter de prendre des médicaments sans avis médical. Un produit prescrit est adapté à un cas, à une personne. Il n’est pas forcément adapté à vous ni à quelqu’un de votre famille.
Si vous pensez que votre traitement n’est pas assez efficace, parlez-en à votre médecin.

Voici les modifications du champ visuel mesurées sur un œil gauche

Ne pensez pas que plus vous augmentez les doses d’un médicament, plus il est efficace. C’est parfois le contraire.
Respectez toujours la prescription et la posologie. En cas de doute, avant tout changement, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Comment savoir si je consomme trop de médicaments ?

Si vous constatez que, depuis plusieurs mois (plus de 3 mois), vous prenez des médicaments pour vos crises de migraine plus fréquemment qu’avant (au moins 6 à 8 fois par mois), parlez-en à votre médecin.
Même si ce traitement vous paraît efficace, votre médecin vous prescrira un traitement plus adapté pour réduire les crises et la consommation de médicaments.

Comment puis-je arrêter mes céphalées chroniques ?

Tout dépend depuis combien de temps vous avez ces céphalées dues à l’abus de médicaments.
Dans la majorité des cas, il sera difficile de réduire la dose d’antidouleur efficace.
Votre médecin vous conseillera de mettre en place un sevrage. Il s’agit de réduire lentement et graduellement les doses du médicament auquel votre organisme s’est habitué. Ce médicament peut être remplacé progressivement par un autre.
Cette méthode bien suivie peut s’avérer efficace, à condition qu’elle soit conduite par votre médecin. Elle sera le plus souvent associée à un traitement de fond qui facilitera le sevrage médicamenteux.

Enfin, des séances d’hypnothérapies seront très utiles pour améliorer votre confort de vie. L’hypnose, pratiquée par un professionnel de santé formé à cette pratique, ne supprimera pas l’origine de vos migraines, mais vous apprendra à oublier cette douleur pour vivre avec plus sereinement au quotidien.

Les céphalées par abus de consommation de médicaments sont une complication très handicapante de la migraine.
Elles peuvent avoir des répercussions importantes sur votre vie sociale, professionnelle et votre qualité de vie en général. Pour éviter leur apparition, il est primordial de bien suivre le traitement des crises de migraine, tel qu’il a été prescrit par votre médecin, et de le prévenir si les crises deviennent trop fréquentes. La tenue d’un agenda personnel de votre migraine est, dans ce but, indispensable.

Cabinet Médical

3 Rue du Château, 67230 Benfeld, France

Contacts

Téléphone : 0388743207

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Médecin Collaborateur sur RDV

3 rue du Château, 67230 Benfeld, France

Contacts

Téléphone : 0388743207

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Docteur HOLVECK

3 Rue du Château, 67230 Benfeld, France

Contacts

Téléphone : 0388743207

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Docteur HAGENBOURGER

3 Rue du Château, 67230 Benfeld, France

Contacts

Téléphone : 0388743207

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique, j’évite les hypoglycémies : les bons conseils

    Etant diabétique, l'hypoglycémie peut être une complication fréquente en raison de votre traitement, notamment par injection d’insuline ou par comprimés. Cela correspond à une baisse brutale du sucre présent dans votre sang. Il ne faut ni les dramatiser ni les négliger. Voici quelques conseils simples à suivre pour les éviter.

    Lire la suite
  • Ecole de l'asthme : j'apprends à mieux vivre avec mon asthme

    Cette vidéo vous montre en quoi consiste une école de l'asthme. Le docteur Luc Réfabert vous explique que les écoles de l'asthme s'adressent à tout asthmatique quelque soit son âge et le degré de sévérité de sa maladie. Leur rôle est de vous enseigner à mieux gérer votre maladie au moyen d'ateliers de groupe ou d'entretiens individuels.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur la grippe

    La grippe est une maladie infectieuse le plus souvent bénigne mais pouvant entraîner de graves complications sur des organismes fragilisés. Du fait de la grande variabilité des virus de la grippe, chaque épidémie est différente des précédentes par le nombre de malades et de décès.

    Lire la suite
  • Les signes d'une hypoglycémie: un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser simplement les signes d’une hypoglycémie. L’hypoglycémie correspond à un manque de sucre dans le sang. Elle est fréquente chez les diabétiques traités par insuline ou par certains médicaments. Voici certains signes qui doivent vous alerter. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu'est la ménopause

    La ménopause correspond à l’arrêt de la sécrétion d’hormones par les ovaires et se manifeste par la disparition des règles. Cette période est vécue différemment d’une femme à l’autre.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale