CABINET MEDICAL "LES SOLDANELLES"
Diabète et artères - CABINET MEDICAL

Diabète et artères

Le diabète, s’il est mal équilibré, peut entraîner des complications. L'excès de sucre dans le sang peut abîmer les vaisseaux sanguins. Ces lésions, une fois installées, sont irréversibles : c’est pourquoi il est essentiel de bien contrôler votre diabète pour les prévenir. Vous surveillerez avant tout vos pieds et l'apparition de douleurs au niveau des jambes.

Qu’est-ce que l’artérite ?

L’excès de sucre prolongé dans le sang, en cas de diabète mal contrôlé, entraîne des lésions des artères qui

« s'encrassent » et se bouchent progressivement. C’est l’athérosclérose.
L’hyperglycémie n’est pas la seule responsable. L’excès de cholestérol, le tabac et l’hypertension artérielle sont également en cause. Lorsque l’athérosclérose atteint les artères des jambes, on parle d’artérite. La particularité de l’artérite chez les diabétiques est de toucher plus souvent les petites artères des jambes et des pieds.

Quelles sont les conséquences de l’artérite ?

Elles sont liées aux problèmes de circulation sanguine provoqués par l’artérite. Mal vascularisée et mal oxygénée, la peau des jambes et les pieds devient plus fragile et présente des risques d’ulcération et d’infection. Dans les cas extrêmes, un arrêt brutal de la circulation (thrombose) peut survenir et aboutir à la gangrène de la zone concernée, qui peut conduire à l’amputation.

Est-ce que l’artérite peut toucher d’autres organes ?

Oui. Elle peut également s’étendre aux vaisseaux du cœur et du cerveau et associe donc des risques d’infarctus du myocarde et d’attaque cérébrale. L’artérite peut être à l’origine de troubles sexuels (de la dysfonction érectile à l’impuissance).

Est-ce douloureux ?

  • Oui, la douleur est un signal d’alerte. Elle se manifeste sous forme de douleur au niveau des mollets survenant pendant la marche et disparaissant en quelques minutes au repos. Aun stade plus évolué, peuvent apparaître des douleurs nocturnes.

  • Et non. Le diabète peut s’accompagner dans certains cas d’une atteinte des nerfs empêchant de ressentir toute douleur et permettant à l’artérite d’évoluer silencieusement.

En plus de la douleur, quels sont les autres signes d’alerte ?

  • L’apparition brutale d’une ulcération noirâtre d’un orteil, du bord du pied ou d’un talon.

  • Une sensation de pieds froids.

  • Des ongles épais et jaunâtres.

Peut-on dépister l’artérite ?

Au début, l’artérite est silencieuse. On ne ressent rien, d’où l'importance de l’examen physique de vos pieds et de vos jambes (palpation, auscultation), à la base de la surveillance de votre diabète. Si nécessaire, un examen Doppler des artères permet de vérifier l’état de la circulation sanguine dans vos jambes.

Comment éviter l’artérite ?

La prévention est fondamentale. Elle passe par :

  • Un bon équilibre du diabète.

  • L’arrêt du tabac, la normalisation du cholestérol et de la pression artérielle.

  • Une bonne hygiène des pieds. Portez des chaussures adaptées : souples, larges et à talon plat.

  • Une marche quotidienne qui développe les artères des jambes.

L’artérite est l’une des principales complications du diabète, et c’est la principale cause d’amputation non traumatique des pieds. Ménagez et surveillez vos pieds. En cas de lésion, consultez immédiatement votre médecin ou une unité du pied diabétique d’accès rapide dans un service de diabétologie.

CABINET MEDICAL

570 route de saint jeoire,
74470 BELLEVAUX, France

Contacts

  • Fixe : 04 50 73 71 83
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique, je surveille moi-même ma glycémie

    Cette vidéo montre comment surveiller régulièrement sa glycémie. Une bonne surveillance de sa glycémie permet de savoir où en est son diabète et ainsi, de modifier son alimentation si besoin, ou d’aller voir son médecin en cas de trop grands changements dans les résultats.

    Lire la suite
  • J'ai mal au dos de façon chronique

    Le plus souvent, un mal de dos évolue favorablement en moins de 2 mois. Parfois, il persiste plus de trois mois, ou réapparaît souvent : il devient alors chronique. Une prise en charge adaptée est nécessaire pour améliorer cette situation.

    Lire la suite
  • Mon enfant a des molluscum

    Le molluscum contagiosum est une lésion virale de quelques millimètres de diamètre, qui se développe sur l’ensemble du corps, surtout chez le jeune enfant. Le plus souvent bénigne, cette lésion doit être traitée pour éviter qu’elle ne s’étende.

    Lire la suite
  • Mon enfant souffre de strabisme : que faire ?

    Le strabisme touche 5 % des enfants. Il est important de le traiter le plus tôt possible pour éviter la mauvaise vision d’un œil (amblyopie unilatérale).

    Lire la suite
  • Je souffre d'une sciatique

    La sciatique est une douleur fréquente, parfois handicapante. Elle est le plus souvent liée à l’irritation d’un nerf (racine nerveuse).

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale