Docteur Bernard Villaret

Médecine Générale
Conventionnement : Exercice hospitalier
Je sais installer correctement ma moustiquaire - Docteur Bernard Villaret - Docvadis

Je sais installer correctement ma moustiquaire

Les moustiquaires imprégnées d’insecticide vous protègent efficacement contre plusieurs maladies comme le paludisme, la leishmaniose ou la filariose qui sont transmises par des insectes vecteurs. Il est important de les utiliser correctement.

Plaque d’athérome (en beige) qui bouche, progressivement au cours du temps, l’artère dans laquelle circule le sang (en rouge)

La moustiquaire doit être suffisamment grande et adaptée à la taille du lit pour qu’elle puisse couvrir largement votre couchage et être bordée. Vous éviterez ainsi que votre corps ne la touche durant votre sommeil et soit exposé aux piqûres des insectes.

Plaque d’athérome (en beige) qui bouche, progressivement au cours du temps, l’artère dans laquelle circule le sang (en rouge)

Si votre moustiquaire est dotée d’une ouverture latérale, superposez les deux bords d’au moins 60 centimètres afin d’empêcher les insectes de pénétrer.

Plaque d’athérome (en beige) qui bouche, progressivement au cours du temps, l’artère dans laquelle circule le sang (en rouge)

Vous devez veiller à border soigneusement votre moustiquaire sous votre lit ou votre natte de façon à la maintenir toute la nuit loin de votre corps.

Plaque d’athérome (en beige) qui bouche, progressivement au cours du temps, l’artère dans laquelle circule le sang (en rouge)

Choisissez une moustiquaire à imprégnation durable dont l’imprégnation d’insecticide résiste au temps et aux lavages. Sinon, traitez-la en la trempant ou en la vaporisant d’insecticide au moins une fois par an ou après trois lavages. Des kits d’imprégnation ou des sprays sont disponibles dans les pharmacies. Evitez les lavages trop agressifs, avec de l’eau de javel, du chlore ou à une température supérieure à 40°.

Si vous êtes amené à laver votre moustiquaire, ne le faites pas dans une rivière ou un lac et jetez l’eau de lavage dans les toilettes ou sur le sol, à l’écart des maisons et des animaux domestiques.

Cabinet médical

rue de la Menoge ,
74420 Boege, France

Contacts

  • Fixe : 04 50 39 13 37
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je pars en mer : que devrais-je savoir sur le mal de mer ?

    Le bateau est le moyen de transport le plus susceptible de provoquer le mal des transports. Pouvant toucher un passager occasionnel comme un marin aguerri, le mal de mer, appelé naupathie, peut entraîner des symptômes bien plus importants qu’une simple nausée.

    Lire la suite
  • En mer, j’évite les piqûres venimeuses : les bons conseils

    Vous pouvez rencontrer des animaux venimeux si vous nagez, plongez dans les eaux tropicales, intertropicales ou tempérées chaudes, ou lorsque vous vous promenez en bord de mer. Pour éviter leurs piqûres de venin, vous devez être vigilant et observer certains gestes. Voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • Pourquoi dois-je consulter avant de partir en voyage

    Séjourner dans un pays étranger peut vous exposer à des accidents, des maladies transmises par des insectes, par l’eau ou par la nourriture, des morsures d’animaux, etc. Ces risques éventuels dépendent du lieu, de la durée et des conditions de votre séjour, et de votre état de santé. Une visite médicale est alors essentielle pour faire le point et vous aider à les prévenir.

    Lire la suite
  • Je fais des exercices physiques lors d’un long trajet en avion

    Cette fiche à imprimer vous accompagnera dans vos longs trajets en avion en vous indiquant dix exercices simples à faire depuis votre siège. En plus de détendre et soulager les muscles ankylosés, ces exercices, notamment ceux faisant travailler les jambes, facilitent la circulation sanguine et limitent ainsi le risque de phlébite.

    Lire la suite
  • En voyage : je me méfie d'un animal pouvant être enragé

    La rage est une maladie virale transmise à l’homme par un mammifère, le plus souvent un chien, lors d’une morsure ou d’un léchage sur une peau lésée. La maladie est toujours mortelle une fois déclarée. Il est impératif de respecter les mesures de précaution et de consulter très rapidement si vous avez eu un contact à risque avec un animal potentiellement porteur.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale