Le site du Docteur Bernard RIOU

Ophtalmologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Quelles précautions prendre avant de regarder une éclipse de soleil ? - Le site du Docteur Bernard RIOU - Docvadis

Quelles précautions prendre avant de regarder une éclipse de soleil ?

La prochaine éclipse solaire totale visible de France n’aura lieu qu’en 2081 ! Mais d’ici là, des éclipses partielles aideront les passionnés à patienter. Des précautions sont toutefois nécessaires pour regarder ces phénomènes naturels sans risquer de compromettre sa vue.

Qu’est-ce qu’une éclipse de soleil ?

L’éclipse de soleil se produit lorsque la lune s’interpose entre le soleil et la Terre. L’ombre de la lune se projette alors sur la Terre et nous cache le soleil même en plein jour. Les éclipses de soleil peuvent être partielles (la lune ne se trouve pas complètement devant le soleil et n’en cache qu’une partie) ou totales. Il ne faut pas confondre les éclipses de soleil et de lune. Quand une éclipse de lune a lieu, c’est la Terre qui s’interpose entre la lune et le soleil. La Terre fait alors de l’ombre à la lune qui disparaît pour quelques heures. Contrairement aux éclipses de soleil, les éclipses de lune ne sont pas dangereuses pour la vue.

Quels sont les rayonnements émis par le soleil qui présentent un danger ?

Le soleil émet principalement 5 rayonnements qui se distinguent par leur longueur d’onde et la quantité d’énergie qu’ils transportent.
La couche d’ozone arrête les plus nocifs : les rayons gamma et les rayons X.  
Les rayons qui nous atteignent sur la terre sont ceux de la lumière visible (que nous percevons et apprécions) ainsi que des rayonnements invisibles : les ultraviolets (UV) et les infrarouges (source de chaleur). Les ultraviolets sont les rayons les plus nocifs et, en cas d’exposition excessive, ils peuvent provoquer des cancers et accélérer le vieillissement des tissus.

Pourquoi y a-t-il un risque à regarder une éclipse solaire sans protection ?

Fixer le soleil, éclipse ou pas, est toujours dangereux mais, en temps normal, il est difficile de le fixer car nous sommes éblouis et c’est douloureux. De plus, quand il y a trop de lumière, notre iris (sorte de diaphragme ajustable qui s’adapte aux conditions d’éclairement) se contracte, notre pupille (petite lentille située dans le globe oculaire) se rétracte et nous clignons automatiquement des yeux.

En revanche, en cas d’éclipse partielle de soleil, il devient facile de focaliser son regard sur le soleil sans être ébloui par la lumière et nos yeux sont alors particulièrement exposés aux rayons ultraviolets (UV) et infrarouges, invisibles, qui continuent à parvenir jusqu'à nous. Nous sommes d’autant plus exposés aux effets de ces rayons extrêmement nocifs que la luminosité est faible et qu’aucune gêne n’est ressentie.

Quels sont les dégâts que peuvent provoquer les rayons ?

Les rayons ultraviolets peuvent provoquer des lésions au niveau de différentes parties de l’œil : les conjonctives (muqueuses transparentes qui tapissent l'intérieur des paupières et la partie antérieure de la coque de l’œil), la cornée (membrane transparente située à l’avant de l’œil), le cristallin et la rétine (élément essentiel de la vision constitué d’une fine membrane tapissant le fond de l’œil dont les cellules captent les rayons et transmettent les informations au cerveau).

•    Les conjonctives peuvent subir une inflammation, c'est la conjonctivite. L’œil est irrité, larmoyant et rouge.
•    La cornée peut aussi être endommagée par les ultraviolets. Il s’agit principalement de ce que l’on appelle une kératite, affection très douloureuse, mais qui disparaît le plus souvent en quelques jours. L’œil est rouge et douloureux.
•    Le cristallin peut également être lésé par les UV avec pour conséquence une apparition plus précoce d’une cataracte (opacification du cristallin) qui se caractérise par une perte progressive de la vision.
•    Les lésions de la rétine sont plus graves. Les cellules rétiniennes peuvent être brûlées par les rayonnements, tant par l’effet thermique des infrarouges que par des effets photochimiques.
Ces lésions peuvent altérer définitivement la vue, voire entrainer une cécité, même si vous n’avez regardé l’éclipse que très rapidement. Quelques secondes peuvent suffire pour provoquer des lésions irréversibles.

Comment saurai-je si j’ai abimé mes yeux ?

Les lésions, en particulier celles de la rétine, n’apparaissent pas immédiatement et ne se manifestent que plusieurs heures après l’exposition. Une consultation rapide chez un ophtalmologue est indispensable pour confirmer le diagnostic et assurer la prise en charge. En cas d’atteinte de la rétine, un trou noir peut par exemple apparaître au bout de quelques heures au milieu de votre champ de vision.

Que faire pour éviter ces risques ?

Des lunettes spéciales de protection sont disponibles dans les commerces spécialisés, opticiens ou pharmaciens. Et, quand une éclipse est proche, on peut les trouver dans la plupart des grandes surfaces.
Ces lunettes sont totalement opaques et protègent vos yeux. Vous devez vous assurer qu’elles portent le label CE. Les verres de lunettes sont ici remplacés par des filtres en polyester recouverts d’une couche d’aluminium, ou de films en polymère noir teintés dans la masse.
 Ces lunettes protégeront vos yeux des rayonnements dangereux. Il ne faut pas utiliser de vieilles lunettes dont vous ne pourrez pas être sûr de l’efficacité et qui peuvent avoir été endommagées.
Il est également conseillé de ne pas regarder l’éclipse en continu, mais plutôt de faire des pauses entre des périodes d’observation de quelques minutes seulement.

Les enfants doivent-ils aussi porter ces lunettes ?

Bien entendu, les enfants doivent impérativement porter ces lunettes et ils doivent être surveillés en permanence pendant l’observation afin de s’assurer qu’ils ne les enlèvent pas et qu’ils respectent eux aussi des périodes de pause.

J’ai entendu dire qu’une ancienne radio peut servir de filtre ? Est-ce vrai ?

Non, cette pratique est même fortement déconseillée, de même que l’utilisation de verres noircis à la fumée, d’instruments d’optiques non équipés de filtres spéciaux, de lunettes de soleil classiques, même portées en double.
Si vous souhaitez prendre des photos, vous devrez équiper votre appareil d’un filtre spécial.

L’observation d’une éclipse de soleil est un phénomène rare et que certains ne rateraient sous aucun prétexte. Le port de lunettes spéciales, vous évitera que ce moment plaisant ne se transforme en catastrophe.



CLINIQUE DU PLATEAU

5 à 9 Rue des Carnets ,
92140 CLAMART, France

Contacts

  • Fixe : 0142536546
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

cabinet médical du DR RIOU

111 Avenue de Paris ,
digicode: P puis interphone du haut,
92320 CHATILLON, France

Contacts

  • Fixe : 01 42 53 55 22
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique : je veux en savoir davantage sur la rétinopathie

    La rétinopathie est une complication fréquente du diabète. Une personne sur 2 atteinte de diabète depuis plus de 15 ans en souffre.

    Lire la suite
  • En voyage : je me méfie d'un animal pouvant être enragé

    La rage est une maladie virale transmise à l’homme par un mammifère, le plus souvent un chien, lors d’une morsure ou d’un léchage sur une peau lésée. La maladie est toujours mortelle une fois déclarée. Il est impératif de respecter les mesures de précaution et de consulter très rapidement si vous avez eu un contact à risque avec un animal potentiellement porteur.

    Lire la suite
  • Diabète et pieds

    Les pieds des diabétiques sont plus fragiles que ceux de personnes non diabétiques dans certaines circonstances. C'est pourquoi ils doivent faire l’objet d’une attention soutenue.

    Lire la suite
  • Je prépare une trousse médicale adaptée à mes vacances

    Les voyages sont synonymes de détente. Pourtant, le moindre ennui de santé peut perturber le déroulement de vos vacances. Mieux vaut donc emporter une trousse médicale.

    Lire la suite
  • Diabète et nerfs

    L'excès de sucre dans le sang, en cas de diabète mal équilibré, peut entraîner des lésions de vos nerfs. Cette complication du diabète, longtemps discrète, impose la vigilance. Vous apprendrez à bien surveiller vos pieds s'ils deviennent insensibles. Une petite plaie peut entraîner une gangrène d'un orteil, et même du pied. Vous devez être examiné au moins une fois par an pour dépister et prévenir ces complications.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale