Le site du Docteur Bernard RIOU

Ophtalmologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je pratique l'auto-surveillance glycémique - Le site du Docteur Bernard RIOU - Docvadis

Je pratique l'auto-surveillance glycémique

L’auto-surveillance consiste à mesurer soi-même son taux de sucre dans le sang (ou glycémie) au bout du doigt. Elle est conseillée dans certaines situations pour améliorer le contrôle du diabète et assurer votre sécurité.

Pourquoi pratiquer une auto-surveillance régulière ?

Le diabète estune maladie asymptomatique. Seule la mesure régulière de la glycémie permet de savoir où en est la maladie.

Pour suivre un traitement par insuline et adapter les doses, l’auto-surveillance est obligatoire.

L’auto-surveillance est également obligatoire chez les femmes qui deviennent diabétiques pendant leur grossesse (diabète gestationnel).

Dans les autres cas, elle n’est pas systématique. Mais elle est fortement conseillée si vous être traité par un médicament « insulino-secréteur » pour dépister et prévenir le risque d’hypoglycémie.

Enfin, vous pouvez y avoir recours pour apprécier les effets de votre alimentation, de votre activité physique et de votre traitement sur vos glycémies.

 

Quand vérifier votre glycémie ?

Cela dépend de votre traitement.

Si vous êtes traité par insuline seule : matin, midi et soir avant les repas, et au moins une fois par jour deux heures après le début d’un repas (3 ou 4 glycémies par jour).

Si vous êtes traité par insuline associée aux comprimés : tous les matins à jeun pour juger de l’effet de l’insuline, et au moins trois fois par semaine avant dîner pour juger l’effet des comprimés (10 glycémies par semaine).

Si vous êtes traité par comprimés, un ou deux cycles de glycémies chaque semaine à des moments variés de la journée : au réveil, deux heures après le début du déjeuner ou du dîner, avant le dîner (3 à 6 glycémies par semaine).

Pendant la grossesse, les glycémies, deux heures après les repas, sont les plus importantes, mais il faut également vérifier la glycémie à jeun (4 glycémies par jour).

Si vous utilisez l’auto-surveillance à but « éducatif » pour apprécier l’effet de vos conduites sur la glycémie, il faut surtout la réaliser deux heures après le début d’un repas et au moment d’un effort physique.

 

Comment surveiller votre glycémie ?

Il existe plusieurs types de lecteurs de glycémie, mais le principe reste toujours le même : piquez un doigt en évitant le pouce et l’index et en réglant la force de l’auto-piqueur au minimum efficace, déposez ou aspirez la goutte de sang sur la bandelette.

Les résultats sont exprimés en milligrammes par décilitre.

La précision des appareils est de l'ordre de plus ou moins 10 % par rapport à la glycémie mesurée en simultané au laboratoire.

 

Quelles précautions prendre ?

Lavez-vous les mains au savon doux, rincez à l’eau tiède, séchez parfaitement (attention, la présence de sueur ou de sucre sur les doigts fausse le résultat).

N’utilisez pas d’alcool, cela risque de fausser le résultat.

Vérifiez la date de péremption des bandelettes.

Nettoyez régulièrement votre lecteur et veillez à le calibrer à chaque changement de boîte de bandelettes (sauf lecteur sans codage).

 

Que devez-vous noter ?

Il est indispensable de noter sur un carnet de surveillance : d’une part les glycémies mesurées, d’autre part les situations correspondantes de la vie courante et, enfin, vos observations (sensation ressentie, réaction, etc.).

N’oubliez pas d’apporter votre carnet à chaque consultation.

 

Quels sont les résultats attendus ?

Les valeurs suivantes correspondent à une HbA1c< 7 %.

  • A jeun : entre 0,80 et 1,40 g/l (ou 80 à 140 mg/dl).

  • 2 heures après le début d’un repas : moins de 1,60 g/l (ou 160 mg/dl).

  • Avant dîner : entre 0,70 et 1,20 g/l (70 à 120 mg/dl).

 

 

Le principe est le même, quel que soit votre type de lecteur de glycémie : piquez un doigt et déposez une goutte de sang sur la bandelette. Puis insérez la bandelette dans le lecteur.quez un doigt et déposez une goutte de sang sur la bandelette. Puis insérez la bandelette dans le lecteur. 

Que faire des aiguilles, seringues et lancettes usagées ?

Votre matériel d’auto-surveillance glycémique est considéré comme un Déchet d’activité de soins à risque infectieux et assimilé (ou D.A.S.R.I.). A ce titre, il doit être éliminé après usage dans un collecteur sécurisé pour prévenir tout risque de blessure accidentelle, afin de protéger l’environnement et les personnes. Ces collecteurs sont disponibles en pharmacie ou inclus dans certains kits.
Attention, votre pharmacien n’est pas tenu de récupérer vos collecteurs usagés. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre association locale de diabétiques pour savoir où et comment vous débarrasser des collecteurs pleins.
Ne pas partager certains appareils (auto-piqueurs).

CLINIQUE DU PLATEAU

5 à 9 Rue des Carnets ,
92140 CLAMART, France

Contacts

  • Fixe : 0142536546
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

cabinet médical du DR RIOU

111 Avenue de Paris ,
digicode: P puis interphone du haut,
92320 CHATILLON, France

Contacts

  • Fixe : 01 42 53 55 22
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique : je veux en savoir davantage sur la rétinopathie

    La rétinopathie est une complication fréquente du diabète. Une personne sur 2 atteinte de diabète depuis plus de 15 ans en souffre.

    Lire la suite
  • En voyage : je me méfie d'un animal pouvant être enragé

    La rage est une maladie virale transmise à l’homme par un mammifère, le plus souvent un chien, lors d’une morsure ou d’un léchage sur une peau lésée. La maladie est toujours mortelle une fois déclarée. Il est impératif de respecter les mesures de précaution et de consulter très rapidement si vous avez eu un contact à risque avec un animal potentiellement porteur.

    Lire la suite
  • Diabète et pieds

    Les pieds des diabétiques sont plus fragiles que ceux de personnes non diabétiques dans certaines circonstances. C'est pourquoi ils doivent faire l’objet d’une attention soutenue.

    Lire la suite
  • Je prépare une trousse médicale adaptée à mes vacances

    Les voyages sont synonymes de détente. Pourtant, le moindre ennui de santé peut perturber le déroulement de vos vacances. Mieux vaut donc emporter une trousse médicale.

    Lire la suite
  • Diabète et nerfs

    L'excès de sucre dans le sang, en cas de diabète mal équilibré, peut entraîner des lésions de vos nerfs. Cette complication du diabète, longtemps discrète, impose la vigilance. Vous apprendrez à bien surveiller vos pieds s'ils deviennent insensibles. Une petite plaie peut entraîner une gangrène d'un orteil, et même du pied. Vous devez être examiné au moins une fois par an pour dépister et prévenir ces complications.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale