Le site du Docteur BERNARD MARTINY

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Vivre au quotidien avec une BPCO - Le site du Docteur BERNARD MARTINY - Docvadis

Vivre au quotidien avec une BPCO

La BPCO, ou broncho-pneumopathie chronique obstructive, ne peut pas être totalement guérie, mais on peut la prévenir, arrêter sa progression, soulager ses symptômes et améliorer la qualité de vie.

Comment puis-je prévenir la BPCO ?

Il ne faut pas fumer et éviter de respirer la fumée des autres.

Se protéger de manière rigoureuse avec l’aide du médecin du travail dans certaines professions exposées.

Comment ma BPCO peut-elle être traitée ?

L’arrêt total et définitif du tabac est primordial, car il permet de ralentir l’évolution de la maladie quel que soit son stade.

La prise de médicaments soulage les symptômes et prévient les poussées de la maladie (antibiotiques dans certains cas de poussée de BPCO).

La vaccination contre la grippe et le pneumocoque évite que la BPCO ne se complique.

Des règles simples d’hygiène de vie, comme maintenir une activité physique régulière et avoir une alimentation saine et équilibrée pour préserver son capital musculaire.

Une réhabilitation respiratoire améliore la qualité de vie et maintient l’autonomie.

Une oxygénothérapie dans les cas sévères est nécessaire.

A quoi servent les broncho-dilatateurs dans la BPCO ?

Les broncho-dilatateurs, administrés sous forme inhalée, permettent de diminuer l’essoufflement en « ouvrant » les bronches, ce qui améliore le passage de l’air dans les bronches.

On me propose de la réhabilitation respiratoire, de quoi s’agit-il ?

La réhabilitation respiratoire est un programme global de prise en charge de la BPCO :

  • Un réentraînement à l’exercice physique.

  • Une éducation au traitement.

  • De la kinésithérapie respiratoire.

  • Des conseils nutritionnels.

  • Un soutien psychologique.

Aurai-je besoin d’oxygène ?

Les BPCO les plus sévères peuvent bénéficier d’oxygène avec un appareillage spécifique.

L'arrêt total et définitif du tabac est essentiel pour arrêter la progression de la maladie.

MAISON MEDICALE

6 Av du Berry ,
23230 GOUZON, France

Contacts

  • Fixe : 05 55 62 20 44
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je pratique la plongée sous-marine : ce que je dois savoir

    La plongée sous-marine avec un scaphandre est une activité classée à « environnement spécifique ». Pour la pratiquer dans les meilleures conditions, il est nécessaire d’en connaître les risques, de respecter les règles de sécurité et d’apprendre à déceler les signes d’alerte d’un accident.

    Lire la suite
  • En cas de malaise vagal, que dois je faire ?

    Un malaise vagal correspond à un ralentissement excessif du rythme cardiaque. Ce ralentissement provoque souvent une chute de la tension artérielle pouvant se traduire par différents symptômes (malaise, sueurs, pâleur) jusqu’à la perte de connaissance.

    Lire la suite
  • Ecole de l'asthme : j'apprends à mieux vivre avec mon asthme

    Cette vidéo vous montre en quoi consiste une école de l'asthme. Le docteur Luc Réfabert vous explique que les écoles de l'asthme s'adressent à tout asthmatique quelque soit son âge et le degré de sévérité de sa maladie. Leur rôle est de vous enseigner à mieux gérer votre maladie au moyen d'ateliers de groupe ou d'entretiens individuels.

    Lire la suite
  • J’ai du diabète : comment gérer le jeûne du Ramadan (langue arabe)?

    CETTE FICHE EST EN LANGUE ARABE. Le Ramadan est le quatrième des cinq piliers de l’Islam, avec la prière, la profession de foi, l’aumône et le pèlerinage à la Mecque. Au cours de ce mois, il est interdit aux adultes de manger et boire de l'aube au coucher du soleil. Si vous avez du diabète, faire le Ramadan est très souvent possible, mais cela doit être préparé pour éviter les risques liés au jeûne. Il est indispensable d’en discuter tôt avec votre médecin.

    Lire la suite
  • Diabète et yeux

    Vous êtes diabétique, votre fond d’œil doit être contrôlé chaque année, car le risque de troubles de la vue est important. La normalisation du taux de sucre dans le sang et la surveillance ophtalmologique sont vos meilleurs atouts pour conserver longtemps une bonne vue. Vous irez chez l'ophtalmologiste une fois par an.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale