Le site du Docteur Bernard LEBEL

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je reprends une activité physique après un infarctus - Le site du Docteur Bernard LEBEL - Docvadis

Je reprends une activité physique après un infarctus

Vous avez été victime d’un infarctus. Il est désormais nécessaire de reprendre une activité physique régulière.

J'ai été victime d'un infarctus, puis-je reprendre une activité physique ?

Oui. Après un infarctus du myocarde,la reprise d'une activité physique est fortement conseillée, car elle réduit le risque de récidive et permet un rétablissement plus rapide.Après avoir suivi un programme de réadaptation, et sur conseil de votre cardiologue qui vous guidera en fonction de votre âge, de votre pratique antérieure et de votre état cardiaque, vous pourrez reprendre un exercice physique régulier.

Quels sports me conseillez-vous ?

Privilégiez les sports d'endurance, comme la marche, le vélo et la natation. Le jogging n'est pas interdit. Dans tous les cas, l'augmentation de l'activité doit être progressive au cours de la même séance et d'une séance à une autre.La gymnastique peut être pratiquée en alternance avec un sport d'endurance.Les autres sports peuvent être pratiqués en loisir, sous certaines conditions, après accord de votre cardiologue. Les performances réalisées lors de l'épreuve d'effort constituent une aide précieuse pour évaluer le niveau d'efforts autorisé.Les exercices violents susceptibles de provoquer de subites accélérations cardiaques, comme le squash, le foot, le rugby, la course de vitesse (sprint), ou ceux à risque, comme l'alpinisme, la plongée sous-marine, le deltaplane…, sont à proscrire.Les sports de contact sont contre-indiqués si vous êtes sous anticoagulant, et ils sont à éviter si vous êtes sous antiagrégant plaquettaire (aspirine ou autre). Demandez conseil à votre médecin ou à votre cardiologue.

Privilégiez les sports d'endurance comme la marche, le vélo et la natation que vous pouvez alterner avec la gymnastique. Un peu d'entrainement vous permettra de vous mettre au jogging !

Privilégiez les sports d'endurance comme la marche, le vélo et la natation que vous pouvez alterner avec la gymnastique. Un peu d'entrainement vous permettra de vous mettre au jogging !

Quelles précautions dois-je prendre ?

Tous les efforts que vous réaliserez doivent être précédés d'un échauffement de 10minutes par des mouvements d'étirement et de renforcement musculaire.Pour être efficace, votre entraînement doit être d'au moins 3 séances par semaine d'une durée de 30 à 45 minutes chacune.Le temps de récupération doit être équivalent à celui de l'effort fourni.Vous devez garder une aisance respiratoire pendant tout votre effort, ce qui signifie que vous devez être capable d'échanger quelques mots sans être trop essoufflé(e).

Au quotidien, comment puis-je entraîner mon cœur ?

Marchez. Comme tous les sports d'endurance, la marche permet d'entretenir votre condition physique et de faire travailler votre cœur. Elle n'entraîne ni essoufflement ni fatigue musculaire. Elle est à la portée de tout le monde et permet une adaptation très progressive à l'effort.Préférez l'escalier à l'ascenseur. Pour les petits trajets, ne cédez pas à la facilité de prendre la voiture. Puis, progressivement, marchez le plus régulièrement possible pendant environ 30 minutes par jour. D'autres activités contribuent à lutter contre la sédentarité: aller faire ses courses à pied, promener son chien, jardiner, par exemple.

La reprise d'une activité physique est un élément essentiel du traitement après un infarctus du myocarde et constitue une des meilleures préventions contre les maladies cardiovasculaires ou leurs récidives.

cabinet médical

14 rue Georges Clémenceau ,
54310 Homécourt, France

Contacts

  • Fixe : 03 82 22 27 56
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • 7 raisons de bien faire vos examens chaque année si vous avez du diabète

    Vous avez du diabète et votre médecin vous a expliqué l’importance des examens à réaliser chaque année. Choisissez parmi ces 7 déclinaisons, les sujets et les formats qui vous intéressent : 4 fiches, 2 vidéos et 1 quiz. Vous comprendrez mieux pourquoi surveiller son évolution, évaluer l’efficacité de votre traitement (le bon équilibre de votre diabète) dépister, surveiller et traiter d’éventuelles complications.

    Lire la suite
  • J'apprends à bien contrôler mon asthme

    Un asthme mal équilibré nuit à la qualité de la vie au quotidien. En suivant des mesures simples et les conseils de son médecin, on peut contrôler et équilibrer sa maladie.

    Lire la suite
  • Cancer colorectal : Je comprends les modalités diagnostiques

    Le dépistage et le diagnostic précoce du cancer colorectal augmentent les chances de guérison. Fréquent chez les hommes et les femmes à partir de 50 ans, on peut le guérir quand il est détecté à temps. On peut même l'éviter, en traitant les polypes avant leur évolution vers une forme cancéreuse.

    Lire la suite
  • Je prends des psychotropes sans suivi médical : que devrais-je savoir ?

    Les médicaments dits psychotropes ou psychoactifs, somnifères, anxiolytiques ou encore antidépresseurs, permettent de traiter un grand nombre de troubles psychologiques. Utilisés avec excès en dehors de tout contrôle médical, ils entraînent de nombreux risques pour la santé, et en particulier une forte dépendance pour certains.

    Lire la suite
  • Cancer du col utérin : je comprends l'évolution et le diagnostic

    L’infection par le virus HPV (papillomavirus) est l’origine principale du cancer du col de l'utérus. Mais d’autres facteurs augmentent le risque, comme le tabac, la prise de pilule, l'infection par le VIH…L’absence de frottis réguliers est la raison la plus importante de la découverte d’un cancer du col.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale