Le site du Docteur Bernard LEBEL

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je m'informe sur l'ECG - Le site du Docteur Bernard LEBEL - Docvadis

Je m'informe sur l'ECG

Une électrocardiographie, ou ECG, est un examen qui permet d'enregistrer l'activité électrique du cœur, souvent pour la représenter sous forme de tracé sur du papier ou un écran. Cet examen rapide permet de mettre en évidence des anomalies de fonctionnement du cœur, en révélant par exemple une maladie coronarienne ou des troubles du rythme cardiaque.

Électrocardiographie, électrocardiogramme, électrocardiographe... Quelles différences ?

L'électrocardiographie est l'examen qui vise à enregistrer l'activité cardiaque, examen pratiquégrâce à un appareil appelé électrocardiographe. L'électrocardiogramme, lui, est le tracé sur papier résultant de cet examen. Ce tracé peut aussi être visionné sur un écran, avec un appareil appelé électrocardioscope.

Qu’est ce qu’une ECG ?

Une électrocardiographie enregistre l’activité électrique de votre cœur, donnant ainsi des renseignements sur son fonctionnement (régularité du rythme cardiaque, flux sanguin, etc.).

Une ECG vous sera prescrite lors d’un simple bilan de santé, pour dépister un trouble cardiaque, en cas de douleur thoracique, ou encore dans le cadre du suivi de certaines maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, hypertension artérielle, etc.).

Comment me préparer avant une ECG ?

Il n’y a aucune préparation particulière pour cet examen, ni dans les jours qui précèdent ni le jour même.

Où se déroule l’examen ?

Une ECG ne nécessitant pas un matériel encombrant et complexe, elle peut se faire directement chez votre médecin généraliste voire à votre domicile si nécessaire, dans le cadre d'un suivi de santé par exemple. Votre médecin pourra cependant transmettre les résultats de l'examen à un cardiologue. Avant une opération, un cardiologue pratiquera une ECG à l'hôpital.

Comment se déroule une ECG ?

Vous serez allongé sur le dos, torse nu, les bras le long du corps, après avoir retiré tous les objets métalliques (montre, bijoux, etc.) que vous portez.

Une dizaine d’électrodes sont traditionnellement utilisées : six sur la poitrine (autour du cœur), une sur la face interne de chaque avant-bras et une sur la face externe de chaque jambe. Le nombre et la disposition des électrodes peuvent cependant différer selon le type d’examen que pratique le médecin.

Le médecin doit parfois raser les poils sur les lieux d’application des électrodes et utilise fréquemment une pâte qui facilite le passage des signaux électriques.

Combien de temps dure l’examen ?

Une ECG est un examen très court, qui dure en général une dizaine de minutes.

Une ECG présente-t-elle des risques ?

C’est un examen indolore et non invasif, les électrodes étant simplement posées sur la peau. Il n’y a donc ni contre-indication à cet examen, ni risque pour la santé.

Et les résultats ?

Les résultats d’une ECG sont immédiatement consultables après l’examen par votre médecin, mais le tracé est souvent complexe à étudier et nécessite une analyse méthodique et rigoureuse. Il est donc possible que votre médecin adresse votre électrocardiogramme à un cardiologue. C’est le détail du tracé et plus précisément des différentes phases de contraction-décontraction qui donnera des indices sur de possibles anomalies de fonctionnement du cœur.

On distingue de façon simplifiée trois phases principales à chaque battement du cœur. La première petite onde qui apparaît sur l’électrocardiogramme, appelée « onde P », reflète la contraction des oreillettes (ou atrium, la cavité supérieure du cœur). Vient ensuite un pic important qui correspond à la contraction des ventricules (la cavité inférieure du cœur), puis une dernière petite onde, similaire à l’onde P. Appelée « onde T », elle décrit le relâchement des ventricules.

Rangez bien vos résultats, classez-les et n'oubliez pas de les apporter lors d'une prochaine consultation.

Des dispositifs appelés holters cardiaques permettent aujourd’hui l’enregistrement en continu de l’activité cardiaque sur de longues durées. Les électrodes sont reliées à un petit boitier portable se fixant sur la poitrine ou à la ceinture qui enregistre l’activité électrique du cœur sans discontinuer pendant 24 heures minimum. Ce type d’appareil révèle certains troubles cardiaques intermittents.

cabinet médical

14 rue Georges Clémenceau ,
54310 Homécourt, France

Contacts

  • Fixe : 03 82 22 27 56
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • 7 raisons de bien faire vos examens chaque année si vous avez du diabète

    Vous avez du diabète et votre médecin vous a expliqué l’importance des examens à réaliser chaque année. Choisissez parmi ces 7 déclinaisons, les sujets et les formats qui vous intéressent : 4 fiches, 2 vidéos et 1 quiz. Vous comprendrez mieux pourquoi surveiller son évolution, évaluer l’efficacité de votre traitement (le bon équilibre de votre diabète) dépister, surveiller et traiter d’éventuelles complications.

    Lire la suite
  • J'apprends à bien contrôler mon asthme

    Un asthme mal équilibré nuit à la qualité de la vie au quotidien. En suivant des mesures simples et les conseils de son médecin, on peut contrôler et équilibrer sa maladie.

    Lire la suite
  • Cancer colorectal : Je comprends les modalités diagnostiques

    Le dépistage et le diagnostic précoce du cancer colorectal augmentent les chances de guérison. Fréquent chez les hommes et les femmes à partir de 50 ans, on peut le guérir quand il est détecté à temps. On peut même l'éviter, en traitant les polypes avant leur évolution vers une forme cancéreuse.

    Lire la suite
  • Je prends des psychotropes sans suivi médical : que devrais-je savoir ?

    Les médicaments dits psychotropes ou psychoactifs, somnifères, anxiolytiques ou encore antidépresseurs, permettent de traiter un grand nombre de troubles psychologiques. Utilisés avec excès en dehors de tout contrôle médical, ils entraînent de nombreux risques pour la santé, et en particulier une forte dépendance pour certains.

    Lire la suite
  • Cancer du col utérin : je comprends l'évolution et le diagnostic

    L’infection par le virus HPV (papillomavirus) est l’origine principale du cancer du col de l'utérus. Mais d’autres facteurs augmentent le risque, comme le tabac, la prise de pilule, l'infection par le VIH…L’absence de frottis réguliers est la raison la plus importante de la découverte d’un cancer du col.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale