Le site du Docteur Bernard HOFMANN

Allergologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Témoin d'un arrêt cardiaque : j'applique les gestes qui sauvent - Le site du Docteur Bernard HOFMANN - Docvadis

Témoin d'un arrêt cardiaque : j'applique les gestes qui sauvent

Chaque année, 50 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque. Pourtant, l’arrêt cardiaque n’est pas forcément fatal, à condition d’agir rapidement.

Comment puis-je reconnaître un arrêt cardiaque ?

La victime perd connaissance et ne réagit pas quand on lui parle.
La victime n’a plus de pouls et on ne perçoit plus sa respiration : sa poitrine ne se soulève pas et on ne sent pas son souffle en approchant la joue.
La victime devient très pâle ou sa peau prend une couleur bleuâtre.

Que dois-je faire si je suis témoin d’un arrêt cardiaque ?

1. Appelez le SAMU en composant le 15 :

  • Décrivez ce que vous avez vu.

  • Indiquez l’adresse de l’accident.

  • Précisez si des gestes de secours ont déjà été pratiqués.

  • Surtout, ne raccrochez pas avant qu’on ne vous le dise.

http://www.afdiag.fr

2. Pratiquez un massage cardiaque :

  • Allongez la victime et mettez-vous à genoux à côté d’elle.

  • Positionnez vos mains l’une sur l’autre au milieu du thorax.

  • Exercez des pressions fortes, en relâchant bien l’effort de vos mains entre chaque pression.

  • Faites une série de 30 pressions à un rythme régulier. Vous pouvez ensuite effectuer deux insufflations (ou bouche-à-bouche) et recommencer une série de 30 pressions.

http://www.afdiag.fr

3. Appliquez un défibrillateur automatisé externe :  

  • S’il y a un défibrillateur sur place, utilisez-le après 2 minutes de massage cardiaque, sinon poursuivez les massages cardiaques jusqu’à l’arrivée des secours.

http://www.afdiag.fr

Je n’ai aucune formation de secourisme, dois-je tout de même agir ?

Si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, il est de votre devoir d’agir. La première démarche : appeler le SAMU. Après avoir décrit la situation à votre interlocuteur, celui-ci pourra vous guider sur les gestes à effectuer.
Les premiers gestes de secours sont des gestes simples, qui augmenteront les chances de survie de la victime.

J’aimerais m’initier aux gestes qui sauvent, à qui dois-je m’adresser ?

Plusieurs organismes dispensent des formations de secourisme gratuites partout en France.
Ces formations ne durent que quelques heures et sont accessibles à toute personne de plus de 10 ans.
Vous obtiendrez de plus amples informations sur ces formations auprès de la mairie de votre résidence, des pompiers ou de l’antenne locale de la Croix-Rouge.
A défaut, vous pouvez contacter les sites internet dédiés au secourisme.

En présence d’une victime d’un arrêt cardiaque, le pire est de ne rien faire.
Pour être plus efficace et agir avec sang-froid, des formations gratuites sont dispensées partout en France.

Cabinet du Docteur Bernard HOFMANN

179 Bd,
Bâtiment B,
84200 CARPENTRAS, France

Contacts

  • Fixe : 04 90 60 45 00
  • Fax : 04 90 60 92 97
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je pars en mer : que devrais-je savoir sur le mal de mer ?

    Le bateau est le moyen de transport le plus susceptible de provoquer le mal des transports. Pouvant toucher un passager occasionnel comme un marin aguerri, le mal de mer, appelé naupathie, peut entraîner des symptômes bien plus importants qu’une simple nausée.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur le rôle des professionnels en psychiatrie

    De nombreux professionnels interviennent dans le secteur de la psychiatrie et de la santé mentale auprès des adultes. Chacun a un rôle précis et peut apporter une aide différente à ses patients, lorsque le suivi par le médecin traitant ne suffit pas.

    Lire la suite
  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite
  • J'ai une intolérance au gluten, je comprends les conséquences

    L’intolérance au gluten n’est pas une allergie alimentaire, mais une maladie à part entière. Il est très important de suivre un régime strict évitant le gluten, présent dans de nombreux aliments.

    Lire la suite
  • J’ai les bons réflexes en période de canicule

    Une canicule est une vague de forte chaleur, en journée comme de nuit, qui s’étend sur plusieurs jours. Plus la vague de chaleur dure dans le temps, plus les conséquences sur la santé se font sentir, touchant gravement les organismes les plus fragiles. Le suivi de certaines recommandations permet cependant de réduire les risques.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale