Le site du Docteur Bernard HOFMANN

Allergologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
J'ai une intolérance au gluten, je comprends les conséquences - Le site du Docteur Bernard HOFMANN - Docvadis

J'ai une intolérance au gluten, je comprends les conséquences

L’intolérance au gluten n’est pas une allergie alimentaire, mais une maladie à part entière. Il est très important de suivre un régime strict évitant le gluten, présent dans de nombreux aliments.

Qu’est-ce que le gluten ?

C’est une protéine que l’on trouve dans beaucoup de céréales (blé, avoine, orge, seigle, épeautre).

Qu’est-ce que l’intolérance au gluten ?

C’est une maladie des intestins déclenchée par la présence de gluten dans l’alimentation. Elle est également appelée maladie cœliaque.

Quelle est l’origine de ma maladie ?

On ne sait pas vraiment ce qui provoque le développement de la maladie, même si l’on soupçonne des facteurs génétiques, environnementaux, des virus ou l’association à d’autres maladies auto-immunes.
L’intolérance est une maladie auto-immune : votre organisme réagit à la présence de gluten contenu dans l’alimentation. Il fabrique des auto-anticorps qui s’attaquent à la paroi intérieure (muqueuse) de l’intestin, celle qui est directement au contact des aliments. C’est principalement l’intestin grêle (partie de l’intestin située entre l’estomac et le côlon) qui est atteint. En temps normal, sa paroi est constituée de villosités (replis en forme de doigts de gant) qui augmentent la surface d’absorption des aliments. Dans la maladie cœliaque, les villosités sont détruites (atrophie villositaire) et la muqueuse intestinale devient plate.

Est-ce une maladie grave ?

Ses conséquences sont variables. Certaines personnes ont des troubles légers, alors que, chez d’autres, les atteintes de l’intestin sont telles que l’absorption des aliments par l’organisme n’est plus possible. Dans ce cas extrême, il peut y avoir malnutrition chronique avec de graves conséquences pour la santé.

Qui est touché par cette maladie ?

Les enfants sontprincipalement touchés, en particulier au moment de l’étape de diversification de l’alimentation, c'est-à-dire lorsque l’enfant passe d’une alimentation à base de lait à une alimentation variée. C’est à ce moment que l’organisme est en contact avec du gluten et déclenche la maladie. Toutefois, elle peut apparaître à l’âge adulte, entre 20 et 40 ans.

Quels sont les symptômes de la maladie ?

Lorsque la maladie s’installe, elle provoque le plus souvent des maux de ventre, des diarrhées et des ballonnements. La malabsorption des nutriments entraîne un retard de croissance (chez l’enfant), une diminution du développement musculaire associée à une perte de poids, ainsi qu’une grande fatigue, une anémie...

Cela se soigne-t-il ?

Le seul traitement consiste à supprimer totalement tout gluten de l’alimentation. Ce régime, difficile à suivre, est nécessaire pour corriger les symptômes et les anomalies de l’intestin et éviter l’évolution vers des complications.

Puis-je en guérir ?

En général, après deux ans de régime et en fonction de l’état de la muqueuse digestive (évalué par endoscopie), on peut tenter de réintroduire le gluten dans l’alimentation en suivant sa tolérance par des biopsies intestinales.
Dans certains cas, la paroi intestinale reste normale alors que, dans d’autres, les lésions digestives réapparaissent et impliquent, cette fois, un retour à un régime sans gluten à vie.

Qui peut me renseigner sur les aliments autorisés ?

Le gluten est présent dans beaucoup d’aliments. Demandez à une diététicienne de vous conseiller et de vous aider à préparer des repas à votre goût. Elle pourra vous donner une liste de produits que vous pourrez consommer en toute sécurité et vous apprendre à lire les étiquettes.
D’autre part, vous pouvez obtenir de votre caisse d’assurance maladie le remboursement d’une partie des aliments sans gluten.

Il existe une association de patients intolérants au gluten ou de parents d’intolérants (AFDIAG : www.afdiag.fr).
Elle peut vous aider à observer le régime sans gluten, vous indiquer des produits spécialement créés pour le régime, mais aussi, à certains moments, vous apporter un soutien psychologique.

Cabinet du Docteur Bernard HOFMANN

179 Bd,
Bâtiment B,
84200 CARPENTRAS, France

Contacts

  • Fixe : 04 90 60 45 00
  • Fax : 04 90 60 92 97
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je pars en mer : que devrais-je savoir sur le mal de mer ?

    Le bateau est le moyen de transport le plus susceptible de provoquer le mal des transports. Pouvant toucher un passager occasionnel comme un marin aguerri, le mal de mer, appelé naupathie, peut entraîner des symptômes bien plus importants qu’une simple nausée.

    Lire la suite
  • Témoin d'un arrêt cardiaque : j'applique les gestes qui sauvent

    Chaque année, 50 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque. Pourtant, l’arrêt cardiaque n’est pas forcément fatal, à condition d’agir rapidement.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur le rôle des professionnels en psychiatrie

    De nombreux professionnels interviennent dans le secteur de la psychiatrie et de la santé mentale auprès des adultes. Chacun a un rôle précis et peut apporter une aide différente à ses patients, lorsque le suivi par le médecin traitant ne suffit pas.

    Lire la suite
  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite
  • J’ai les bons réflexes en période de canicule

    Une canicule est une vague de forte chaleur, en journée comme de nuit, qui s’étend sur plusieurs jours. Plus la vague de chaleur dure dans le temps, plus les conséquences sur la santé se font sentir, touchant gravement les organismes les plus fragiles. Le suivi de certaines recommandations permet cependant de réduire les risques.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale