Je sais comment instiller correctement mon collyre - AOBEFFROI - Docvadis

Je sais comment instiller correctement mon collyre

Dans le traitement des affections de l’œil, et notamment en cas de glaucome, un traitement par collyre peut être nécessaire. Bien savoir l’instiller est le pré-requis à l’efficacité du traitement.

Quelles sont les règles importantes à respecter ?

Avant toute application, lavez-vous les mains avec du savon.Nettoyez vos yeux à l’aide d’un coton humidifié d’eau, en particulier le coin de l’œil interne, du côté du nez. Celui-ci doit être propre et débarrassé de toute sécrétion qui pourrait empêcher le collyre de bien pénétrer.Ne mettez jamais directement en contact votre flacon de collyre et votre paupière, afin d’éviter sa contamination par les microbes présents sur l’œil.Respectez scrupuleusement le traitement prescrit : nombre de gouttes à instiller, horaires et nombre d’instillations journalières.

Comment dois-je appliquer mon collyre ?

Inclinez légèrement la tête en arrière, abaissez votre paupière inférieure et regardez vers le haut. Vous dégagez ainsi un espace entre l’œil et la paupière. Comprimez légèrement le flacon de manière à faire tomber la (les) goutte(s) de collyre dans cet espace, puis fermez doucement l’œil. Immédiatement après, vous pouvez comprimer avec votre doigt le coin de l’œil du côté du nez pendant quelques secondes, tout en clignant. Cette pression exercée a pour objectif d’assurer une répartition homogène du médicament et d’éviter que la goutte ne s’écoule vers le nez et la gorge.

Je dégage un espace entre mon oeil et ma paupière. Je fais tomber la (les) goutte(s) dans cet espace.

Je dégage un espace entre mon oeil et ma paupière. Je fais tomber la (les) goutte(s) dans cet espace.

En cas de doute sur l’instillation de mon collyre, que dois-je faire ?

Il est important que votre œil soit traité régulièrement selon le schéma de traitement prescrit par votre ophtalmologiste. Vous devez donc respecter le nombre de prises par jour et le nombre de gouttes à instiller figurant sur votre ordonnance.Si vous pensez que la goutte de collyre n’a pas atteint votre œil, vous pouvez instiller une seconde goutte.Mais attention : un excèsde gouttes n’améliore pas l’efficacité du traitement et risque au contraire de majorer les effets indésirables.

Il m’arrive parfois d’oublier mon collyre. Que dois-je faire dans ce cas-là ?

En cas d’oubli, n’attendez pas l’horaire suivant d’application : instillez votre collyre au moment même où vous constatez cet oubli, puis reprenez vos horaires de traitement tels qu’ils vous ont été prescrits.

Je dois appliquer deux collyres différents. Dois-je attendre ou puis-je les instiller l’un à la suite de l’autre ?

Reportez-vous aux consignes de traitement que vous a fixées votre médecin et qui sont notées sur votre ordonnance. En règle générale, il est préférable d’attendre au moins 5 minutes avant d’instiller le second collyre.

J’ai des lentilles, cela implique-t-il des consignes particulières ?

Oui. Sauf avis contraire de votre ophtalmologiste, vous devez retirer vos lentilles avant d’instiller votre collyre et attendre environ une quinzaine de minutes que le collyre ait diffusé avant de les remettre.

 

Il ne faut pas conserver un flacon de collyre plus d’un mois après son ouverture.Passé ce délai, il risque fort d’être contaminé et de devenir une source d’infection.

 

ASSOCIATION OPHTALMOLOGIQUE DU BEFFROI

2 Rue Fidèle Lehoucq ,
59200 TOURCOING, France

Contacts

  • Fixe : 03 20 27 27 51
  • Fax : 03 20 26 61 03
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • qu'est-ce qu'un traitement symptomatique ?

    Un traitement peut s'attaquer à la cause d'un problème ( c'est le plus logique) ou simplement viser à soulager (on parle dans ce cas de traitement symptomatique). Il est bien sûr préférable de s'attaquer à la cause d'un problème mais ce n'est pas toujours possible. Dans ce cas, le traitement symptomatique trouve toute sa place. 

    Lire la suite
  • mettre un collyre, oui mais lequel ?

    Poser cette question, c'est exactement comme si vous demandiez : prendre un médicament, oui mais lequel ? Le collyre est constitué de gouttes destinées à être mis au contact de l'oeil pour lui délivrer directement un principe actif (un médicament). Les médicaments actifs que l'on peut mettre dans un collyre sont multiples. Il n'existe pas un seul collyre pour tout soigner.  Il faut savoir que les médicaments présents dans un collyre se retrouvent dans la circulation sanguine dans un deuxième temps et peuvent donc avoir des effets secondaires généraux . 

    Lire la suite
  • surveiller un traitement par les antipaludéens

    Certains antipaludéens ( médicaments contre le paludisme ) ont une efficacité sur certains rhumatismes mais ont une toxicité sur la rétine. Aussi, les personnes recevant ces produits doivent faire l'objet d'une surveillance ophtalmologique. Ci-après, vous trouverez les recommandations de surveillance préconisées par le service d'exploration de la vision du CHR de Lille  

    Lire la suite
  • "c'est quoi un collyre ?"

    Le collyre est un moyen d'administration d'un médicament directement au niveau des yeux. Un collyre contient une ou plusieurs substances actives tout comme un comprimé, une pommade, un aérosol, un suppositoire... Il existe plus de 100 collyres différents. Un collyre porte un nom précis qui permet de savoir quel médicament il renferme. Dire "je mets un collyre", cela veut dire , je mets un médicament directement dans mes yeux mais ce n'est pas plus précis que de dire "je prends des comprimés.         

    Lire la suite
  • LA TOXINE BOTULINIQUE

     La toxine botulinique est une substance utilisable sous forme d'injections localisées afin de bloquer l'action de ceratins petits muscles du visage et des yeux. On l'utilise essentiellement à visée esthétique pour gommer les rides autour des yeux.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale