membrane épirétinienne (ou épimaculaire)

Le développement d'une pellicule fibreuse à la surface de la rétine devant la macula entraîne une baisse de vision et des déformations Le diagnostic se fait à l’examen du fond d’œil et surtout par la pratique d’un OCT . La chirurgie est le seul traitement possible . Toute personne opérée d’une membrane épirétinienne devra aussi être opérée de la cataracte quelques mois plus tard.

Une pellicule fibreuse anormale peut se déposer à la surface de la rétine devant la macula et entraîner une baisse de vision  et des déformations des lignes (gênantes surtout en lecture).

On appelle cette anomalie une membrane épimaculaire ou une membrane épirétinienne.

Son apparition est le plus souvent spontanée chez des personnes de plus de 50 ans. Parfois, elle est secondaire à un traumatisme, un décollement de rétine ou une inflammation du vitré.

 

Le diagnostic se fait à l’examen du fond d’œil et surtout par la pratique d’un OCT (tomographie en cohérence optique). Celui-ci réalise une coupe de la rétine qui permet de visualiser la membrane et les déformations qu’elle entraîne sur la rétine et en particulier sur la macula.

 

Il n'y a aucun traitement médicamenteux.

La chirurgie ( pelage de la membrane ) est possible si la gêne est réelle. Elle permet d’améliorer la vision 3 fois sur 4 en l’espace de 4 à 6 mois.  Le pelage de la membrane doit obligatoirement s’associer à une ablation du corps vitré (vitrectomie). Cela entraîne systématiquement le développement d’une cataracte. Aussi, toute personne opérée d’une membrane épirétinienne devra aussi être opérée de la cataracte quelques mois plus tard.

 

ASSOCIATION OPHTALMOLOGIQUE DU BEFFROI

2 Rue Fidèle Lehoucq ,
59200 TOURCOING, France

Contacts

  • Fixe : 03 20 27 27 51
  • Fax : 03 20 26 61 03
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • DMLA : que dois-je savoir ?

    La DMLA est liée au vieillissement d’une zone particulière de la rétine. Elle est la première cause de cécité et de malvoyance chez les personnes de plus de 50 ans.

    Lire la suite
  • oedème maculaire cystoide (OMC)

     L’œdème maculaire cystoide (OMC) correspond à l’accumulation de liquide inflammatoire au sein de la macula Il est responsable d'une baisse de l’acuité visuelle qui peut devenir définitive . Un OMC peut relever de causes très diverses. Des injections dans l’œil de cortisone peuvent aider à résorber cet œdème.

    Lire la suite
  • DMLA et alimentation

    Des études semblent montrer que la consommation d'oméga 3 et d'antioxydants diminuerait le risque de développer une DMLA ( dégénéresence maculaire liée à l'age) Ces composants se retrouvent essentiellement dans le poisson et les fruits et légumes. Ci-après, une liste des aliments recommandés. 

    Lire la suite
  • le décollement de rétine

    Le décollement de rétine est un clivage entre 2 feuillets essentiels de la rétine qui conduit à la perte de l'oeil en cas de non traitement. Les symptomes qui doivent pousser à consulter sont décrits. 

    Lire la suite
  • Trou maculaire

     Le trou maculaire est une déhiscence qui se forme en pleine macula reponsable d'une baisse d’acuité visuelle majeure . Une chirurgie est possible qui permet souvent une récupération. Le succès impose que l'opéré conserve une position stricte face vers le bas (posion bulle) pendant au moins 2 semaines.  

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale