les dégénérescences maculaires ou DMLA

La DMLA aboutit à la perte de la vision centrale mais n'atteint pas la vision périphérique. Elle n'entraine donc pas de cécité totale. Les formes sèches n'ont pas de traitement mais évoluent lentement. Les formes humides annoncées par un symptome caractéristique ( l'ondulation des lignes droites) doivent être prises en charge rapidement car il existe aujourd'hui un traitement permettant réellement de "limiter les dégats".      

LA DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L’AGE (DMLA) est une dégénérescence des cellules visuelles rétiniennes de la macula.

 

La macula est la partie de la rétine qui sert à la vision du détail; c'est la partie de la rétine qui sert à viser, à lire, à reconnaître un visage,...

 

La DMLA entraine donc une  perte de la vision centrale mais n'atteint pas la vision périphérique.

Il existe  2 types de DMLA

     1/ Les formes sèches: elles donnent une baisse de vision très lente mais progressive et irréversible. Il n'y a pas de traitement possible .  Peu à peu, la vision centrale s'altère et s'installe un "trou" au centre du champ visuel ( scotome central).

     2/ Les formes exsudatives ou humides : elles surviennent sur un terrain prédisposé , sur une rétine riche en petits kystes (les drusen) qui apparaissent bien avant les premiers symptomes .

Le premier signe ressenti par une personne atteinte de cette forme de DMLA est la perception d'une déformation des images. (métamorphopsies).  Les lignes droites apparaissent ondulées. Le patient rapporte que que sa ligne d’écriture est gondolée, ou encore que la ligne du carrelage fait des vagues.

Ce symptome doit être pris en considération comme une urgence, car au stade où il se manifeste, un traitement adapté permet souvent d'épargner en partie la vision centrale.

 

Sinon,  la lésion augmente de taille rapidement , détruit la macula, créant une vaste zone de non vision en plein centre du champ visuel (scotome central) comme dans la forme sèche.

 

 

Voir les lignes droites gondoler est le signe d'un problème sur la macula et doit conduire à consulter rapidement. 

 

 

Le diagnostic se fait au cabinet de l'ophtalmologiste :

L'examen du fond d'oeil  montre l'altération de la macula.

Au tout début avant le stade des symptomes, on peut voir apparaitre des petits kystes rétiniens (les drusen). Il n'existe pas de traitement pour empêcher les drusen d'évoluer. Cependant, une étude a montré que les personnes qui reçoivent des antioxydants ont moins de risque d'avoir une dégénérescence évolutive.

Quand on remarque la présence de drusen dangereuses près de la macula, on avertit la personne qu'il faut consulter rapidement si elle constate des déformations des lignes droites et on lui confie une grille d'observation pour dépister plus rapidement ce symptome.

 

 

Dès que l'ophtalmologiste soupçonne une évolution de la DMLA, il peut pratiquer  deux examens complémentaires utiles pour préciser la gravité de l'atteinte et permettre de proposer un traitement.

- l'OCT ou tomographie en cohérence optique : examen réalisé directement au cabinet, totalement anodin, il montre indirectement les lésions responsables

- l'angiographie en fluorescence du fond d'oeil, permet parfois de montrer directement la lésion responsable. Elle se pratique obligatoirement en milieu hospitalier ou en clinique.

 

1224360567265.jpg

 

Il repose sur l’injection intravitréenne de substances inhibant les néovaisseaux  ou encore sur la photothérapie dynamique ( un laser qui concentre son effet sur le vaisseau anormal préalablement imprégné d’un colorant qui absorbe les rayons).

 

 

ASSOCIATION OPHTALMOLOGIQUE DU BEFFROI

2 Rue Fidèle Lehoucq ,
59200 TOURCOING, France

Contacts

  • Fixe : 03 20 27 27 51
  • Fax : 03 20 26 61 03
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • DMLA : que dois-je savoir ?

    La DMLA est liée au vieillissement d’une zone particulière de la rétine. Elle est la première cause de cécité et de malvoyance chez les personnes de plus de 50 ans.

    Lire la suite
  • oedème maculaire cystoide (OMC)

     L’œdème maculaire cystoide (OMC) correspond à l’accumulation de liquide inflammatoire au sein de la macula Il est responsable d'une baisse de l’acuité visuelle qui peut devenir définitive . Un OMC peut relever de causes très diverses. Des injections dans l’œil de cortisone peuvent aider à résorber cet œdème.

    Lire la suite
  • DMLA et alimentation

    Des études semblent montrer que la consommation d'oméga 3 et d'antioxydants diminuerait le risque de développer une DMLA ( dégénéresence maculaire liée à l'age) Ces composants se retrouvent essentiellement dans le poisson et les fruits et légumes. Ci-après, une liste des aliments recommandés. 

    Lire la suite
  • le décollement de rétine

    Le décollement de rétine est un clivage entre 2 feuillets essentiels de la rétine qui conduit à la perte de l'oeil en cas de non traitement. Les symptomes qui doivent pousser à consulter sont décrits. 

    Lire la suite
  • membrane épirétinienne (ou épimaculaire)

    Le développement d'une pellicule fibreuse à la surface de la rétine devant la macula entraîne une baisse de vision et des déformations Le diagnostic se fait à l’examen du fond d’œil et surtout par la pratique d’un OCT . La chirurgie est le seul traitement possible . Toute personne opérée d’une membrane épirétinienne devra aussi être opérée de la cataracte quelques mois plus tard.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale