Le glaucome aigu par fermeture de l'angle

 

Le glaucome aigu par fermeture de l'angle n'est pas une maladie chronique mais un événement aigu qui survient chez des personnes dont l'oeil présente des facteurs prédisposants.l prend la forme d'un oeil très douloureux et rouge avec une forte baisse de vision.Le traitement (l'iridotomie) est efficace et permet de sauver la vision.L'idéal est d'effectuer ce traitement préventivement avant qu'une crise ne survienne 

 

 

Le glaucome aigu par fermeture de l'angle

 

Il s’agit d’un accident aigu survenant sur un œil présentant des caractéristiques particulières rendant possible le blocage mécanique complet de la circulation de l’humeur aqueuse (liquide aqueux de l’œil).

 

Il s’agit d’une urgence ophtalmologique.Il ne s’agit pas d’une maladie chronique comme l’est le glaucome chronique à angle ouvert. (à noter que, quand une personne dit qu’elle est traitée pour un glaucome sans plus de précision, elle ne veut pas parler de ce type de glaucome mais du glaucome chronique).

 

Le glaucome aigu par fermeture de l’angle ne relève pas d’un traitement au long cours mais d’un geste simple pour éviter définitivement la survenue d’un nouveau blocage : l’iridotomie.

 

L’étroitesse de l’angle iridocornéen, c'est-à-dire l’espace entre la racine de l’iris et le bord de la cornée est le facteur anatomique prédisposant au blocage de la circulation de l’humeur aqueuse.

Cette étroitesse est surtout observée chez les hypermétropes (qui ont un œil court). Elle augmente avec l’âge car le cristallin grossit progressivement au fil du temps et ferme de plus en plus l’angle iridocornéen.

 

Un beau jour, spontanément ou parce que la personne à pris par voie générale ou reçu dans l’œil un produit qui dilate la pupille (mydriatique), le blocage survient et la pression monte vite.

 

Le glaucome aigu est ressenti brutalement chez une personne qui avait pourtant une pression intraoculaire (PIO) normale jusque là.

Il se manifeste brutalement par  un œil très douloureux et très rouge et un brouillard visuel important faisant chuter la vision ; parfois,la douleur est si forte que la personne peut avoir  des nausées. L’autre œil ne ressent rien.

Les signes sont si intenses que la personne atteinte est obligée de consulter un ophtalmologiste.

 

L’ophtalmologiste va constater que la PIO est très élevée :50 à 60 mm Hg ; même sans appareil de mesure, au doigt , on sent que l’œil est dur. L’œil est rouge, la pupille est dilatée et surtout ne régit plus. La cornée est sans éclat ; l’œil est « glauque » : au microscope, la cornée est gonflé d’œdème.

 

Il faut traiter rapidement pour soulager la personne atteinte et sauver la fonction visuelle qui est menacée en quelques heures par la destruction définitive du nerf optique.

Un traitement précoce peut amener la guérison.

Ce traitement consiste à faire baisser la pression en urgence par la perfusion d’un liquide hyperosmotique (le mannitol). La chute de pression permet d’éclaircir la cornée, ce qui autorise ensuite la réalisation d’un traitement préventif de récidive ; l’iridotomie  (question spéciale traitée par ailleurs).

 

PREVENTION DU GLAUCOME AIGU

L’idéal est de réaliser une iridotomie « à froid », c'est-à-dire en l’absence de toute manifestation, dès qu’on a constaté qu’un œil était exposé à ce risque de fermeture de l’angle et blocage. On peut se baser pour évaluer les risques sur l’examen de l’angle qu’on peut faire au biomicroscope ou au moyen d’un OCT (appareil permettant de faire une coupe microscopique de l’angle).

 

Parfois, par chance le blocage quand il survient n’est pas total : sous l’influence de la pression qui monte fortement, le patient ressent à la fois un trouble visuel souvent sous la forme de halos* quand il fixe des sources lumineuses et une douleur autour de l’œil et finalement la crise ne se déclenche pas : on parle de c rise subaigüe. Il faut considérer cela comme un avertissement sans frais et vitre recourir à une iridotomie avant que la vraie crise de glaucome aigue ne survienne.

 

* les halos correspondent à la diffusion de la lumière à travers une cornée oedémateuse exactement de la même façon que l’on perçoit des halos à travers une vitre embuée.

ASSOCIATION OPHTALMOLOGIQUE DU BEFFROI

2 Rue Fidèle Lehoucq ,
59200 TOURCOING, France

Contacts

  • Fixe : 03 20 27 27 51
  • Fax : 03 20 26 61 03
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • une tension oculaire normale élimine-t-elle un glaucome ?

    Il est courant de dire qu'un glaucome, c'est un excès de pression oculaire. On est tenté de penser qu'une pression oculaire inférieure à) 20 mm Hg élimine un glaucome. Il n'en est rien. L'excès de pression oculaire n'est qu'un des paramètres permettant de mettre en évidence un glaucome et la moitié des glaucomes ont une pression oculaire inférieure à 20.   Le glaucome, c'est une maladie du nerf optique chez une personne qui peut avoir une tension oculaire élevée mais qui peut avoir aussi une tension oculaire normale.

    Lire la suite
  • j'ai un glaucome; oui mais lequel ?

    Il y a plusieurs types de glaucome. Le mot glaucome est source de toutes les confusions. Il vient du mot glauque; c'est un mot créé à une époque ancienne qui ne correspond plus à la pratique médicale d'aujourd'hui mais qui est resté dans notre vocabulaire. Explications...     

    Lire la suite
  • Quel est le rapport entre tension oculaire et tension artérielle ?

     Il n'y a aucun rapport entre tension arterielle et tension oculaire et si les chiffres annoncés sont parfois voisins, il n'en est rien en réalité ... explications

    Lire la suite
  • Glaucome : ce que je dois savoir

    Le glaucome est une maladie courante dont la fréquence augmente avec l’âge : 10 % des personnes de plus de 70 ans en sont atteintes. Il progresse pendant des années, sans douleur et sans symptômes apparents.

    Lire la suite
  • Mon glaucome a été dépisté à temps

    Lors d’une consultation ophtalmologique de routine, Edmé apprend qu’il souffre d’un glaucome. Il vous raconte ses premières réactions, puis sa détermination à bien se traiter.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale