Opérer la myopie sans aucun risque ?

Opérer sans risque est une utopie. Il est très tentant quand on désire voir disparaitre ses lunettes d'écouter les sirènes qui vous promettent de réaliser votre souhait. Un véritable marketing médical se développe qui tend à faire croire que qui possède le dernier appareillage fait forcément mieux et laisse à penser qu'il n'y a plus de risque mais au contraire que des succès. La réalité est plus nuancée.

 La réalité est certes qu’il y a amélioration des procédures et diminution de la fréquence du risque au fil des années. Cela ne signifie pas absence de risque.

 

Comme toujours, lors de l’apparition d’une nouvelle technique, tous les inconvénients ne sont pas totalement évalués. Les promoteurs de la dernière technique sur le marché ont tendance à la décrire comme particulièrement sûre par rapport  à la précédente.

Ainsi en est-il du laser Femtoseconde par rapport à la découpe mécanique.

Le progrès parait indéniable.

Cependant les techniques marketing qui promeuvent le laser femtoseconde contre la découpe mécanique  faisaient il y a 3 ans encore l’apologie de la découpe mécanique : ils appelaient alors le mécanisme qui sert à la découpe du nom valorisant de microkératome et vantaient sa précision, ils n’hésitent pas aujourd’hui à utiliser le mot effrayant de rabot pour la disqualifier. Les mêmes quelques années plus tôt encore vantaient la technique des incisions cornéennes (kératotomie radiaire) abandonnée totalement aujourd’hui parce que les incisons de la cornée étaient peu prédictives ( on lit aujourd’hui le mot de lacération ).

 

Il existe un véritable marché de la chirurgie réfractive, d’autant que les prix sont libres car les interventions ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale. Aussi, si les progrès sont réels avec les techniques nouvelles, le désir de se différencier et d’être à l’avant garde va quelquefois à l’encontre de l’objectivité. Des conclusions hâtives sont parfois diffusées dans le public sans le recul nécessaire sur une technique.

 

Il y a occultation d’un certain nombre de problèmes possibles actuels ou à venir.

 

La réalité est qu’il existe des incert itudes, que tous les aspects de l’intervention ne sont pas totalement maîtrisés, qu’il existe toujours des aléas.

Il faut que les personnes qui désirent se faire opérer de leur défaut optique puissent le faire en sachant qu’aucune technique n’est sure à 100 %, pas plus la dernière née que l’avant dernière.

 

Cela ne signifie absolument pas qu’il ne faille pas se faire opérer.

Nous conduisons tous une voiture en connaissant le risque d'accident mortel...

 

ASSOCIATION OPHTALMOLOGIQUE DU BEFFROI

2 Rue Fidèle Lehoucq ,
59200 TOURCOING, France

Contacts

  • Fixe : 03 20 27 27 51
  • Fax : 03 20 26 61 03
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • est on certain de ne pas remettre de lunettes après laser ?

    Il n'est pas possible d'affirmer qu'une personne traitée au laser pour sa myopie verra parfaitement sans lunettes. Le contraire est même une certitude après plusieurs années. Par contre, il est exact qu'une personne opérée de myopie par laser sait en général se passer de lunettes plusieurs années. Se passer de lunettes et voir parfaitement sont deux choses totalement différentes.  

    Lire la suite
  • les lasers en ophtalmologie

      On utilise en ophtalmologie quatre principaux types de laser : - le laser ARGON traite la rétinopathie diabétique, prévient les décollements rétiniens - le laser YAG traite la cataracte secondaire, prévient certains glaucomes aigus. - le laser EXCIMER permet de traiter myopie et aigmatisme - le laser FEMTOSECONDE permet de réaliser le volet cornéen dans la chirurgie réfractive de type Lasik. 

    Lire la suite
  • le laser femtoseconde

     Le laser femtoseconde est utilisé en ophtalmologie pour obtenir une découpe précise. La qualité de la découpe obtenue avec ce procédé est supérieure à celle obtenue avec une lame aussi précise et fine soit-t-elle. En 2010, l'utilisation de ce laser tend à se répandre principalement dans la chirurgie réfractive de type lasik. Le laser femtoseconde y remplace le microkératome qui effectue la découpe du volet cornéen, préalable à l'action du laser excimer qui va lui, permettre l'ablation de tissu cornéen pour modifier la courbure de la cornée et obtenir l'effet réfractif.

    Lire la suite
  • lentilles ou chirurgie laser ? Comparatif

     Lentilles ou chirurgie laser ? Comparaison des avantages et inconvénients des 2 méthodes  Faire un choix éclairé nécessite de bien s'informer     

    Lire la suite
  • le laser YAG dans la cataracte secondaire

     La cataracte secondaire n'est pas une repousse de la cataracte mais une opacification de la capsule du cristallin volontairement préservée lors de l'opération de la cataracte pour y loger l'implant. Son traitement est simple et se fait au cabinet directement grace à un laser qui pratique une section permettant l'ouverture de la capsule: le laser YAG 

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale