Connaitre les risques d'une chirurgie laser de la myopie.

 Avant de se faire opérer de la myopie, de l'astigmatisme ou de l'hypermétropie, il faut connaitre les risques encourus. i

 

INFORMATION ESSENTIELLE SUR LE LASER EXCIMER ET LE LASIK : les risques principaux

 

 Limites de la chirurgie laser

Ce traitement vise à réduire la myopie et/ou l’astigmatisme ou l’hypermétropie et à s’approcher le plus possible de l’état d’emmétropie. L’emmétropie est l’état idéal d’un œil qui ne nécessite strictement aucune correction pour voir de loin au repos).

Autrement dit, est recherchée une amélioration de l’acuité visuelle sans correction permettant d’être moins dépendant de ses lunettes. En aucun cas , on ne peut promettre à une personne de lui donner 10/10 sans correction. L’affranchissement par rapport aux lunettes revêt un caractère subjectif et dépend énormément des personnes. Une personne opérée , même améliorée par rapport à sa situation d’origine peut ressentir la nécessité de porter une correction optique pour certains actes de la vie courante. On peut estimer en général que les myopies faibles et moyennes sont réduites de 90 à 100 ; les myopies fortes , les astigmatismes et les hypermétropies de 80 à 90%.

 

L’état obtenu initialement après l’opération n’est pas définitif.  La vision définitive en raison des phénomènes de cicatrisation n’est pas obtenue avant plusieurs mois.

 

Vous pouvez garder ou retrouver dans les suites de l’opération un défaut optique certes moins important que le défaut de départ mais qui vous oblige à avoir encore recours à une correction optique. Vous pourrez alors concrétement être amené à porter encore des lunettes pour certaines activités selon vos sensations dans la vie courante, pour la conduite automobile par exemple, en particulier la nuit. Cette éventualité est d'autant plus probable que le défaut  de départ était plus fort.

 

A noter qu'il est possible que si une correction optique reste ou redevient nécessaire, la tolérance aux lentilles de contact soit diminuée. De toute façon, si des lentilles redeviennent nécessaires, le choix sera plus restreint car la cornée traitée a une courbure inhabituelle pour laquelle seule quelques marques proposent des lentilles adaptées.

Dans certains cas, quand la sous-correction est trop importante, on peut proposer un complément de traitement réalisé quelques semaines à quelques mois plus tard en cas de laser de surface  ou beaucoup plus tôt en cas de Lasik.

 

L’opération n’empêchera pas l’évolution naturelle ultérieure de votre œil, elle n'e^mpêche pas les défauts de vision de progresser même si la vision paraissait stable avant l’intervention. Aussi, il est fréquent qu’après une période sans lunettes, le bénéfice de l’intervention diminue et que les lunettes deviennent à nouveau nécessaires .

En général, il se produit une régression par rapport à l’effet initial d'autant plus que le défaut de départ était important. En particulier , la presbytie s’installera normalement après 40 ans, vous obligeant à porter des lunettes de près sauf si on a laissé un certain degré de myopie volontairement.

 

EFFETS SECONDAIRES ET COMPLICATIONS

 

Suite à la chirurgie, il est possible que la vision corrigée optimale soit moins bonne qu’ elle ne l’était avant l’intervention avec des lunettes, autrement dit, qu'il y ait une diminution de la meilleure acuité obtenue. 

 

Des effets secondaires sont fréquents après l’intervention :

-          douleurs au réveil

-          sécheresse oculaire accentuée

-          sensibilité à la lumière

-          sensibilité aux phares de voiture

-          gêne en conduite de nuit

-          vision nocturne diminuée

-          acuité visuelle fluctuante en fonction de l’éclairage

-          une diminution de l’ouverture des paupières

 

Des complications sont possibles :

 

-          diminution de la meilleure acuité obtenue, même avec l’aide d’une correction optique

-          sensation de vision double

-          infection qui dans les cas les plus graves serait résistante aux antibiotiques

-          retard de cicatrisation

-          irrégularité de la cornée, astigmatisme, déformation cornéenne irrégulière

-          amincissement progressif de la cornée

-          ectasie de la cornée

-          sous et surcorrection

 

Certaines complications peuvent nécessiter la réalisation d’un geste complémentaire lourd, telle une greffe de cornée

 

Certaines complications sont plus spécifiques au laser excimer de surface  :

Le développement d’un voile cicatriciel ( haze) qui diminue la vision ; ce voile peut être transitoire ou définitif.

 

Certaines complications sont plus spécifiques au Lasik :

-          complications pendant la procédure de découpe du volet cornéen :

. lamelle trop mince

. coupe partielle et incomplète

. trou au centre de la lamelle

. dilacération de la lamelle cornéenne

La survenue de ces complications peut conduire à dev oir arrêter la procédure et finalement ne pas effectuer le traitement.

 

-          complications dans les suites du lasik ;

. plis du volet cornéen

. déplacement du volet cornéen

. inflammation brutale de l’interface (SOS syndrome)

. invasion de l’interface par des cellules de surface ( invasion épithéliale) pouvant obliger à devoir resoulever le capot pour nettoyer.

 

Le risque de voir apparaitre ces complications augmente en cas de retraitement.

 

AUTRES POINTS IMPORTANTS

 

Il  faut bien comprendre que la chirurgie réfractive est en évolution permanente et qu’il se peut qu’un autre procédé ou d’autres procédures soient utilisés dans quelque temps.

 

 

Enfin , il faut se rappeler que le laser est un moyen de correction de votre défaut optique mais que les risques fondamentaux que vous pouvez avoir par ailleurs (glaucome, décollement rétinien , … ) demeurent même si vous ne portez plus de lunettes et qu’en conséquence une surveillance régulière demeure utile.

 

 

Dernier point : dans certains métiers (aviation, SNCF, professions de sécurité…) il existe une réglementation qui vous interdit certains postes même si votre acuité est améliorée après l’intervention ; il vous appartient de vous renseigner auprès des administrations concernées.

 

 

CONSENTEMENT ECLAIRE MUTUEL ET DEVIS

 

Nous sommes naturellement dans l’obligation d’informer les patients lors des interventions chirurgicales sur tous les risques potentiels connus ou possibles selon les conceptions scientifiques de l’époque. La loi nous impose désormais d’être en mesure de fournir la preuve que nous avons complètement et loyalement informé le patient. C’est pour cette raison que nous remettons un document d’information sur les risques et complications régulièrement remis à jour .

Le but de cette information n’est pas de vous effrayer et de vous dissuader d’avoir recours à une intervention mais simplement de vous informer le mieux possible. Elle n’est qu’un complément écrit à l’entretien qui existe entre le médecin et le patient lors de la consultation au cours de laquelle la décision opératoire est prise.

 

Ce document que vous devez signer n’est pas une décharge, car il est bien entendu que le fait d’avoir informé son patient ne diminue en rien la responsabilité du praticien.

 

« J’ai bien reçu du docteur ….. les informations sur la technique chirurgicale concernant l’opération des défauts optiques de l’oeil par le laser excimer et le Lasik, sur ses conséquences éventuelles et les moyens de les traiter. Vous m’avez informé des bénéfices escomptés et des alternatives thérapeutiques. »

Vous m’avez exposé les risques inhérents à l’intervention. S’y ajoutent un certain pourcentage de complications et des risques tenant à des réactions imprévisibles. »

Vous m’avez remis également un document écrit sur les risques encourus. Vous m’avez demandé de lire ce document. J’en ai pris connaissance consciencieusement.

J’ai pu vous poser toutes les questions concernant cette intervention. Vous m’avez répondu en des termes suffisamment clairs pour me permettre de prendre ma décision. »

« Je m’engage à me rendre à vos consultations et à me soumettre aux soins que vous me prescrirez en pré et post opératoire. »

«  J’ai pris note que vous restez à ma disposition ou à celle de mon médecin pour répondre à toutes mes interrogations. »

« Je reconnais avoir été informé que l’intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale et qu’elle me sera facturée au prix  de ……. euros par œil.

« J’ai disposé d’un délai de réflexion suffisant pour prendre ma décision et je vous donne mon accord ».

 

 

 

Nom et prénom : ………………………………………………………………

 

 

Date : ………………….

 

 

Signature précédée de la mention «  lu et approuvé »

ASSOCIATION OPHTALMOLOGIQUE DU BEFFROI

2 Rue Fidèle Lehoucq ,
59200 TOURCOING, France

Contacts

  • Fixe : 03 20 27 27 51
  • Fax : 03 20 26 61 03
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Que peut m'apporter la chirurgie réfractive ?

    Il existe différents troubles de la vision résultant d’un défaut de la réfraction des rayons lumineux à l’intérieur de l’œil. La chirurgie réfractive est un traitement permettant de pallier ce défaut.

    Lire la suite
  • Opérer la myopie sansaucun risque est utopique.

     Opérer sans risque est une utopie. Il est très tentant quand on désire voir disparaitre ses lunettes d'écouter les sirènes qui vous promettent de réaliser votre souhait. Un véritable marketing médical se développe qui tend à faire croire que qui possède le dernier appareillage fait forcément mieux et laisse à penser qu'il n'y a plus de risque mais au contraire que des succès. La réalité est plus nuancée.

    Lire la suite
  • La chirurgie réfractive ou ne plus porter de lunettes

    La chirurgie réfractive vise à redonner à une personne une autonomie visuelle sans avoir recours aux lunettes ou aux lentilles. Elle se fait le plus souvent par une technique laser excimer (laser de surface ou PRK ou laser en profondeur ou LASIK). Elle peut aussi se faire par implantation dans l'oeil d'une lentille correctrice (un implant réfractif) voire en remplaçant le cristallin naturel par un cristallin artificiel d'une autre puissance. Dans ce cas, il s'agit d'une véritable chirurgie nécessitant l'ouverture du globe oculaire.

    Lire la suite
  • Est-on assuré de ne plus mettre de lunettes après une chirurgie laser de la myopie?

     Il n'est pas possible d'affirmer qu'une personne traitée au laser pour sa myopie verra parfaitement sans lunettes. Le contraire est même une certitude après plusieurs années. Par contre, il est exact qu'une personne opérée de myopie par laser sait en général se passer de lunettes plusieurs années. Se passer de lunettes et voir parfaitement sont deux choses totalement différentes.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale