Les risques opératoires de la cataracte

Tout le monde sait et dit qu'aucune opération n'existe sans risque. Ci-après, vous pouvez lire le document d'information remis à nos patients qui doivent être opérés et qu'ils doivent nous remettre signé.

DOCUMENT D’INFORMATION sur l’opération de la cataracte

Ce document est à lire attentivement et à nous retourner daté et signé avant l’intervention

 

Le déroulement de l’intervention

Tout d’abord , des collyres vous seront instillés plusieurs fois pour préparer votre œil. Puis vous serez amené(e) à jeun au bloc opératoire.

L’anesthésiste pratiquera alors l’anesthésie locale ( sauf si une anesthésie générale a été programmée , ce qui est l’exception ) grâce à des gouttes et des injections non douloureuses pratiquées autour de l’œil.

Une compression sera appliquée sur l’œil quelques minutes pour que les produits anesthésiques diffusent bien.

Ensuite vous serez amené(e) sur la table opératoire . Le personnel du bloc vérifiera que vous êtes correctement installé(e), la tête bien maintenue.

Votre tension artérielle, la bonne oxygénation de votre sang et votre électrocardiogramme seront surveillés pendant toute la durée de l’intervention grâce à un brassard gonflable et à des électrodes placées sur le thorax et sur un doigt.

Un champ opératoire stérile avec juste un orifice pour l’œil sera placé sur votre visage.

L’opération proprement dite pourra commencer. Elle consiste après réalisation d’une incision à retirer la partie opaque du cristallin sauf exception grâce à un appareil utilisant des ultrasons tout en laissant en place son enveloppe (appelée sac ou capsule) dans laquelle on met en place un implant synthétique (ou cristallin artificiel) qui va remplacer la fonction du cristallin. La puissance de cet implant a été calculée spécialement pour votre oeil au cabinet avant l’intervention.

 

Les suites opératoires :

Dans la grande majorité des cas (95%), l’œil opéré est indolore. Assez souvent , il peut y avoir une tâche de sang bénigne sur le blanc de l’œil ou un hématome sur les paupières. Les instillations de gouttes et de pommade qu’on vous prescrit doivent être effectuées consciencieusement . Une surveillance est nécessaire que l’on vous indiquera en fonction des suites opératoires. La vision s’améliore rapidement. Une correction optique adaptée  est nécessaire pour obtenir la meilleure vision possible ; elle peut être prescrite après quelques semaines . En règle générale, la récupération est satisfaisante. Il se peut cependant qu’elle soit limitée par la présence d’autres lésions de l’œil (en particulier au niveau de la rétine).

Dans les années qui suivent l’intervention, dans de nombreux cas, il se produit une opacification de la capsule du cristallin (volontairement laissée en place) responsable d’une nouvelle baisse de vision . Le traitement consiste alors à réaliser une ouverture de cette capsule par laser sans hospitalisation directement au cabinet.

 

Les complications :

Bien qu’elle soit très bien maîtrisée de nos jours et d’un haut degré de technicité, la chirurgie de la cataracte comme toute autre chirurgie , n’échappe pas à la règle qu’il n’y a pas de chirurgie sans risque. Aucun ophtalmologiste ne peut donc vous garantir formellement le succès de l’intervention. Voici une liste des complications principales . Leur liste est longue mais leur fréquence heureusement faible. 

 

Complications pendant l’intervention

Il peut survenir des incidents pendant l’intervention elle-même : ils sont rares mais souvent non prévisibles. Ils dépendent en grande partie de la dureté du cristallin et de la fragilité de ses attaches mai s aussi d’une dilatation faible de la pupille. Le déroulement de l’intervention peut être compliqué par une rupture de la capsule du cristallin (moins de 5% des cas). Il peut être alors nécessaire d’enlever un fragment de l’iris et/ou de procéder à l’ablation d’une partie du vitré. Il est parfois nécessaire de placer l’implant non pas dans le sac du cristallin mais en avant de la pupille, voire de renoncer à mettre un implant. Enfin , une chute du cristallin dans la cavité de l’œil (moins de 1% des cas) peut conduire à pratiquer une deuxième opération complémentaire qui est alors réalisée dans un deuxième temps par un chirurgien ophtalmologiste spécialisée en chirurgie de la rétine et du vitré.

Signalons également les complications propres à l’anesthésie locale dont l’anesthésiste doit vous prévenir comme une blessure de l’œil .

 

 

Complications postopératoires

Les complications sévères sont très rares. Elles peuvent nécessiter une réintervention et aboutir dans les cas les plus extrêmes à la perte de la vision de l’œil opéré, voire à la perte de l'’oeil lui-même.

 

Les complications sévères sont :

-          l’infection (un à trois cas sur 1000)

-          le décollement de rétine (un cas sur 100) : ce risque est nettement augmenté chez les myopes

-          un trouble définitif de la cornée qui peut conduire à la nécessité d’une greffe de cornée

-          le déplacement du cristallin artificiel

-          un œdème rétinien central qui empêche ou limite la récupération visuelle

 

D’autres complications sont moins sévères comme :

-           une inflammation de l’œil

-          une plus grande sensibilité à la lumière

-          une chute partielle de la paupière supérieure

-          une augmentation de la pression oculaire

-          un astigmatisme (déformation de la cornée)

-          une déformation de la pupille qui ne retrouve pas son caractère circulaire ou qui reste plus dilatée

 

Diverses autres complications exceptionnelles sont possibles

 

Ce document n’est pas une décharge de responsabilité  ; le médecin est entièrement  responsable de ses actes .

Ce document permet de prouver qu’il a bien délivré l’information selon les dispositions réglementaires.

 

 

J’ai pris connaissance des explications concernant l’intervention de la cataracte .

J’ai disposé d’un délai de réflexion suffisant pour prendre ma décision.

Je note que le docteur ...............reste à ma disposition pour toute information complémentaire ou tout éclaircissement dont je pourrais avoir besoin.

 

Le ……………………….      Signature du patient

 

ASSOCIATION OPHTALMOLOGIQUE DU BEFFROI

2 Rue Fidèle Lehoucq ,
59200 TOURCOING, France

Contacts

  • Fixe : 03 20 27 27 51
  • Fax : 03 20 26 61 03
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • décider de se faire opérer de la cataracte

    L’opération de la cataracte est une opération fréquente : près de 500000 opérations sont réalisées chaque année en France. Cependant, de nombreuses interrogations surgissant quand on devient personnellement concerné par une opération de l'oeil. Ci après sont énoncés de façon succinte des généralités sur l'opération qui permettent d'aider à prendre une décision quand vient à se poser le problème de l'opération.  

    Lire la suite
  • La cataracte secondaire ou "membranule

     La cataracte secondaire n'est pas une repousse de la cataracte ( cela n'existe pas) mais une opacification de la capsule du cristallin volontairement laissée en place pour la stabilité de l'implant. La cataracte secondaire altère à nouveau progressivement votre vision. Le traitement se fait de façon simple au cabinet grace au laser YAG.    

    Lire la suite
  • Il y a plusieurs types de cataracte ?

     Il y a plusieurs types de cataracte selon la partie du cristallin qui s'opacifie et selon la disposition de ces opacités: des cataractes corticales, des cataractes nucléaires, des catactes capsulaires   

    Lire la suite
  • Est-il temps de me faire opérer de la cataracte ?

    Dois-je me faire opérer de la cataracte maintenant ou attendre encore ? Comment prendre ma décision ?   

    Lire la suite
  • LA CATARACTE

    La cataracte, c'est le cristallin qui devient opaque et gêne la vision. Le seul traitement est chirurgical. Il s'agit d'une opération très sophistiquée mais parfaitement au point aujourd'hui. L'extraction de la cataracte s'accompagne de l'implantation d'un cristallin artificiel adapté à la personne opérée. On opère une cataracte quand elle devient gênante pour la personne.  

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale