Dr Antoine COUPIN, Chirurgien Ophtalmologiste

Ophtalmologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée

chirurgie du cristallin à visée réfractive

 fiche d'information destinée aux patients , à ramener signée lors de la réalisation du traitement

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Vous présentez une anomalie de la réfraction que votre ophtalmologiste vous propose de traiter par une

extraction du cristallin et son remplacement par un implant de puissance adaptée.

Cette fiche contient l'information sur l'opération qui vous est proposée, sur ses résultats et sur ses risques.

Il s'agit d'une lentille de forte puissance située à l'intérieur de l'oeil (objectif d'une appareil photographique).

Pourquoi opérer ?

Dans un oeil normal le trajet des rayons lumineux est modifié par la cornée et le cristallin pour lui permettre

de converger vers la rétine. L'oeil myope étant trop grand, les rayons lumineux convergent en avant de la

rétine. L'oeil hypermétrope est trop petit et les rayons lumineux convergent en arrière de la rétine.

Cette opération consiste à remplacer le cristallin naturel par un cristallin artificiel de puissance adaptée qui

permet de modifier le trajet des rayons lumineux. Elle est réservée à la correction des fortes myopies et des

fortes hypermétropies.

L'intervention est réalisée alors que le patient est installé sur le dos, en milieu chirurgical stérile et sous

microscope. Elle représente un geste chirurgical majeur, car elle consiste à inciser l'oeil et à extraire l'un de

ses éléments internes, le cristallin.

Hospitalisation : une immobilisation minimale de quelques heures est nécessaire. Le mode d'hospitalisation

adapté à votre cas vous sera proposé par votre ophtalmologiste en accord avec l'anesthiésiste.

l'avis de votre ophtalmologiste et de celui du médecin ane sthésiste.

L'extraction du cristallin est réalisée avec ou sans l'aide d'une sonde à ultrasons. L'enveloppe du cristallin (la

capsule) est laissée en place. Il est exceptionnel de procéder à l'extraction totale du cristàllin.

Implantation d'un cristallin artificiel (implant intra-oculaire) : le cristallin est remplacé par une lentille

synthétique placée derrière la pupille.

L'incision de l'oeil est suturée ou non.

l'implant devant la pupille, voire à renoncer à toute implantation. Il peut être nécessaire d'enlever un petit

fragment de l'iris ou e procéder à l'ablation d'une partie du vitré. Le déroulement de l'intervention peut-être

compliqué par une rupture de la capsule (moins de 5 % des cas).

L'extraction de la cataracte est parfois incomplète.

Dans la très grande majorité des cas (95 %), l'oeil opéré de cataracte est indolore. La vision s'améliore très

rapidement et une correction adaptée par lunettes peut être prescrite au bout de quelques semaines. La

présence d'autres lésions de l'oeil peut limiter la récuperation visuelle.

Les soins locaux sont réduits à l'instillation de gouttes et au port d'une protection oculaire selon des

modalités et durant une période qui vous seront précisées par votre chirurgien. Il est parfois nécessaire de

procéder à l'ablation de fils de suture.

L'activité professionnelle, l'utilisation de machines ou d'instruments dangereux, la conduite automobile sont

déconseillées pendant une période limitée qui sera définie par votre chirurgien.

Les réglementations concernant les aptitudes visuelles des professions sont continuellement modifiées. Il est

donc indispensable que vous vérifiez vous-même auprès des administrations concernées si une intervention

de chirurgie réfractive est acceptée (armée, police, gendarmerie, marine, pompiers, SNCF, transport aérien

ou routier, etc.).

Lorsque le cristallin est extrait, la capacité de mise au point entre vision de loin et vision de près (mécanisme

de l'accommodation) est perdue et doit être compensée par des lunettes. Cette chirurgie s'adresse en

général à des patients de plus de 40 ans.

Dans plus de 30 % des cas, il se produit, au cours des années qui suivent l'intervention, une opacification de

la capsule : c'est la "cataracte secondaire" responsable d'une nouvelle baisse de vision. Le traitement

consiste à réaliser une ouverture de la capsule par laser ou par chirurgie.

Recueil des fiches d'information des patients Page 1 sur 2

http://www.sfo.asso.fr/fr/07-Ophtalmologie/fiches/fiche-2005-10-new.asp 08/10/2008

Le résultat recherché ne peut jamais être garanti, car il dépend des phénomènes de cicatrisation. Une

correction complémentaire par lunettes, lentilles de contact ou par réintervention est parfois nécessaire.

Cette opération n'échappe pas à la règle générale selon laquelle il n'y a pas de chirurgie sans

risque. Même si celui ci est très faible des complications allant des plus anodines aux plus graves sont

possibles. Parmi les conséquences possibles de ces complications, on peut citer la perceptions de halos,

une tendance à l'éblouissement, une réduction de l'acuité visuelle même avec correction, une gêne à la

vision nocturne, une vision dédoublée, une déformation des images, un abaissement de la paupière

supérieure. Ces complications transitoires ou définitives peuvent parfois nécessiter un traitement médical ou

chirurgical.

d'une infectin (1 à 3 cas sur 1000),

d'un traumatisme de l'oeil

d'un décollement de la rétine (1 cas sur 100),

d'un trouble de la cornée,

de l'extraction incomplète du cristallin,

du déplacement du cristallin artificiel,

d'un oedème rétinien central,

d'une brûlure rétinienne par l'éclairage du microscope opératoire,

d'une élévation de la pression intra-oculaire.

Dans des cas exceptionnels, comme pour toute chirurgie oculaire, les complications peuvent prendre un

caractère de gravité conduisant à la perte de la vision, voire à celle de l'oeil.

L'erreur de calcul de la puissance du cristallin artificiel est rare, compte tenu de la précision de l'échographie

systématiquement réalisée avant l'intervention. Elle peut éventuellement nécessiter une réintervention.

Les dispositions réglementaires font obligation au médecin de prouver qu'il a fourni l'information au patient.

Aussi vous demande-t-on de signer ce document dont le double est conservé par votre médecin.

Centre Ophtalmologique Agora

47 Rue Lagrua ,
Park AGORA, bâtiment C, 1er étage,
33260 La Teste De Buch, France

Contacts

  • Fixe : 05 57 73 67 73
  • Fax : 05 57 73 67 77
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Pôle de santé d'Arcachon

Avenue Jean Hameau ,
33164 La Teste De Buch, France

Contacts

  • Fixe : 05 57 72 26 00
  • Fax : 05 57 72 26 40
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Institut Bordelais de la Vision - IBV

250 Av Thiers ,
33100 BORDEAUX, France

Contacts

  • Fixe : 09 54 20 20 03
  • Fax : 09 59 20 20 03
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale