Le site du Docteur Annie PIVOT

Autre
Conventionnement : Autre
La météo a-t-elle une influence sur mes douleurs rhumatismales ? - Le site du Docteur Annie PIVOT - Docvadis

La météo a-t-elle une influence sur mes douleurs rhumatismales ?

Il est habituel de mettre l’intensification des douleurs rhumatismales sur le compte de la météo. Il s’agit bien souvent d’idées préconçues, bien que certaines affirmations soient vraies.

J’ai la sensation que mes rhumatismes me font plus souffrir lorsque le temps change.

Il n’y a pas de raison objective pour que le changement de temps affecte vos articulations. Celui-ci entraîne des variations de pression atmosphérique trop faibles pour qu’elles puissent être réellement sensibles au niveau de vos articulations. Les évolutions du taux d’humidité dans l’air (hygrométrie) n’ont pas non plus d’influence directe. Toutefois, il n’est pas anormal que vous ayez plus mal par temps de pluie. En effet, vous êtes moins actif(ve). Vous restez chez vous et vos articulations s’ankylosent. Elles sont donc plus sensibles et plus douloureuses lorsque vous les sollicitez.

J’ai la sensation que mes rhumatismes me font moins souffrir en été qu’en hiver.

Vous êtes généralement plus actif(ve) l’été que l’hiver. Vous vivez plus volontiers à l’extérieur. Vous vous déplacez plus. Vous avez donc une activité physique plus importante en été qu’en hiver. Or, l’activité physique est bénéfique. Elle renforce les muscles et améliore le renouvellement osseux. Elle diminue la sensation douloureuse. Vos rhumatismes sont donc moins sensibles. De plus, la chaleur a un effet antidouleur direct sur les muscles. A l’inverse, à la saison froide comme par temps de pluie, la sédentarité et le manque d’activité font que vos articulations se grippent. Vos muscles s’engourdissent. Les mouvements demandent plus d’efforts et deviennent plus facilement douloureux.

On dit que le soleil est bénéfique pour les os.

Le soleil est essentiel pour les os. C’est sous les effets des rayons du soleil sur votre peau que votre organisme synthétise de la vitamine D. Cette vitamine vous permet d’absorber le calcium, responsable de la rigidité de vos os. C’est la raisonpour laquelle il est important d’exposer à la lumière une surface du corps suffisamment importante – mains, visage, bras.

Attention, l’exposition prolongée en plein soleil en été, et lorsqu’il est haut dans le ciel (entre 12 h et 16 h), est nocive pour la peau. L’ombre, par réverbération, est suffisante. Les personnes âgées, chez lesquelles la capacité de synthèse de la vitamine D est fortement diminuée, ont souvent besoin d'un apport supplémentaire en vitamine D. Cette nécessité se confirme par un bilan sanguin (dosage de la vitamine D).

Existe-t-il des études sur ce sujet ?

Les phénomènes météorologiques sont nombreux et peuvent avoir une influence sur votre comportement ou votre humeur (pression atmosphérique, hygrométrie, vitesse du vent, ensoleillement, température…).Quelques études scientifiques ont été réalisées. Elles n’ont pas prouvé de lien direct entre les paramètres météorologiques et les douleurs de l’arthrose. Par contre, certaines études ont noté un lien possible entre la météo et des rhumatismes inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde. Mais, d’une manière générale, aucun travail scientifique n’a montré d’association évidente entre les éléments physiques de la nature et les douleurs rhumatismales.

L'influence directe de la météo sur les douleurs rhumatismales n'a pas été prouvée. En revanche, quel que soit le temps, il est essentiel d’avoir une activité physique quotidienne suffisante pour entretenir son capital musculaire, articulaire et osseux, afin d'éviter l’apparition de douleurs.

CRF Domaine Saint-Alban

139 Avenue de la Grande Chartreuse ,
Croix Rouge Française,
73230 Saint-Alban, France

Contacts

  • Fixe : 0479338120
  • Fax : 0479705390
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je bouge pour éviter les méfaits de la sédentarité

    Sédentarité vient du terme latin « sedere » : être assis. L’inactivité physique est un facteur de risque majeur pour la santé.

    Lire la suite
  • Randonnée en haute montagne : ce que je dois savoir

    Les expéditions au-dessus de 2500 mètres d’altitude vous exposent au mal aigu des montagnes, une pathologie liée aux baisses de pression atmosphérique et d’oxygène disponible en altitude. La règle à respecter est « ne pas monter trop vite, trop haut ».

    Lire la suite
  • Bouger plus, facile à dire, mais que puis-je faire

    Si vous n’êtes pas un grand marcheur, commencez par marcher, doucement, à votre rythme, un peu tous les jours. Allez à la boulangerie, allez chercher les enfants ou petits enfants à l'école sans la voiture. Vous trouverez beaucoup de petites occasions de marcher. Si vous êtes plutôt sportif, partez pour une bonne marche de 30 minutes par jour, environ 2 fois par semaine. Le paysage de la France est riche et les occasions de se balader nombreuses. Et découvrez d’autres activités physiques bénéfiques qui, elles aussi, vous font bouger. Prenez une brouette, un arrosoir, un balai, et vous allez bouger plus.

    Lire la suite
  • Je fais du sport sans risque : les bons conseils

    Qu’il s’agisse de marche, de sport individuel ou collectif, les bienfaits d’une activité physique régulière ne sont plus à prouver. Cependant pour qu’elle soit sans risque, quelques précautions sont à observer. Voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • La plongée en apnée me tente, ce que je dois savoir.

    La plongée en apnée est une discipline sportive qui séduit de plus en plus de pratiquants. Pour évoluer dans les meilleures conditions et éviter les accidents, il est nécessaire de connaître les bases de ce sport.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale