Le site du Docteur Anne Sophie Rougeaux

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je vais passer une fibroscopie bronchique - Le site du Docteur Anne Sophie Rougeaux - Docvadis

Je vais passer une fibroscopie bronchique

Une fibroscopie bronchique est un examen qui permet d’observer l’intérieur des bronches en y introduisant un système optique.

Qu'est-ce qu'une fibroscopie bronchique ?

Une fibroscopiebronchique est un examen qui permet au médecin d'observer l'intérieur des bronches à l'aide d'un tube optique de 5 mm de diamètre appelé fibroscope.

Le pneumologue passe le fibroscope par le nez ou la bouche et observe successivement la trachée et les bronches d'un poumon, puis de l'autre.

Comment me préparer avant l'examen ?

Vous devrez faire une prise de sang, prescrite par votre médecin.

Il faut de préférence éviter de fumer 48 heures avant une fibroscopie.

Il ne faut ni boire ni manger 6 heures avant.

Si vous portez une prothèse buccale, vous devrez l'enlever pour passer l'examen.

Comment se déroule l'examen ?

La fibroscopie est pratiquée par un pneumologue.

Vous serez anesthésié localement au niveau d'une narine et de la gorge par une pulvérisation ou un gel, afin de supprimer douleur et toux (dans certains cas, cet acte pourra être réalisé sous anesthésie générale).

Le tube est introduit progressivement par la narine ou par la bouche.

Lors du passage du tube au niveau de la gorge, une gêne transitoire peut survenir. Il faut juste se détendre et respirer calmement pour la faire disparaître.

Le médecin pourra effectuer un prélèvement sur les parois de l'appareil respiratoire. C'est indolore.

L’examen est-il douloureux ?

L’introduction de l’appareil d’endoscopie n’est pas agréable mais elle est indolore dans la majorité des cas.

L’examen présente-t-il des risques ?

Avant l’intervention, n’hésitez pas à rappeler à l’équipe médicale vos allergies éventuelles, vos traitements en cours, une maladie récente, vos craintes ou appréhensions.Une surveillance médicale est nécessaire jusqu’à ce que l’effet de l’anesthésie disparaisse.Vous resterez à jeun pendant les quelques heures qui suivent l’examen pour éviter les problèmes de déglutition (avaler de travers).Des symptômes d'intensité légère (saignements, toux ou fièvre) peuvent survenir après l'examen et doivent disparaître rapidement.Si ces symptômes persistent ou si d’autres symptômes apparaissent (douleur, vomissements…), prévenez votre médecin, l’établissement ou le service qui a pratiqué cet examen.

Combien de temps dure-t-il ?

L'examen dure environ 20 minutes, anesthésie comprise.

Vous pouvez rentrer chez vous après la fibroscopie.

Après cet examen, il faut rester à jeun deux heures, le temps que l'anesthésie locale disparaisse pour éviter d'avaler de travers.

Où m'adresser pour passer cet examen ?

Votre médecin choisira l'établissement de soins adapté à cette intervention.

Et les résultats ?

Les résultats visuels vous seront transmis immédiatement. Ceux des prélèvements quelques jours après.

 

 Rangez bien vos résultats, classez-les et n'oubliez pas de les apporter lors d'une prochaine consultation.

Cabinet Dr Rougeaux

39 bis RUE DU MARECHAL LECLERC ,
60860 ST OMER EN CHAUSSEE, France

Contacts

  • Fixe : 03 44 84 52 77
  • Fax : drrougeaux@yahoo.fr
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je souffre d'incontinence urinaire : ce que je dois savoir

    L’incontinence urinaire de l’adulte touche 3 millions de personnes en France. C’est une affection fréquente qui peut être traitée. Des traitements existent qui permettent de conserver ses activités et de vivre normalement.

    Lire la suite
  • J'évalue mon niveau de risque cardiovasculaire

    Nous ne sommes pas égaux devant les maladies cardiovasculaires : elles sont déterminées par la présence de facteurs favorisant leur survenue, variables d’une personne à l’autre. Connaissez votre niveau de risque cardiovasculaire pour mieux vous protéger.

    Lire la suite
  • Cancer du col utérin : je comprends l'évolution et le diagnostic

    L’infection par le virus HPV (papillomavirus) est l’origine principale du cancer du col de l'utérus. Mais d’autres facteurs augmentent le risque, comme le tabac, la prise de pilule, l'infection par le VIH…L’absence de frottis réguliers est la raison la plus importante de la découverte d’un cancer du col.

    Lire la suite
  • Problème avec l'alcool : je me fais aider

    Nos objectifs : développer dans tous les milieux une stratégie globale de prévention des risques et des conséquences liés à la consommation d’alcool et participer, devant l’usage croissant d’autres substances psychoactives souvent liées à l’alcoolisation, à la prévention des autres toxicomanies.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale