Le site du Dr Emmanuel SCHERRER, Anesthésiste

Anesthésie - Réanimation
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je suis facilement essoufflé, je comprends les causes. - Le site du Dr Emmanuel SCHERRER, Anesthésiste - Docvadis

Je suis facilement essoufflé, je comprends les causes.

Tout essoufflement anormal ou inhabituel doit amener à consulter un médecin, afin d’évaluer son importance et identifier ainsi sa cause.

Je me sens essoufflé(e), pourquoi ?

L’essoufflement est une sensation de manque d’air. Il peut, au début, se manifester uniquement lors d’efforts intenses, puis pour des efforts modestes, voire au repos.

Je suis facilement essoufflé(e), à quoi cela pourrait-il être dû ?

Votre essoufflement peut avoir de nombreuses causes, et votre médecin orientera son diagnostic en fonction de votre histoire médicale.
Si vous êtes fumeur(se) depuis de nombreuses années, il pourrait être dû à une affection pulmonaire, comme la bronchite chronique.
D’autres maladies respiratoires, comme l’asthme, sont de fréquentes causes d’essoufflement.
Il peut provenir d’une maladie du cœur, comme l’insuffisance cardiaque, situation au cours de laquelle le cœur ne parvient plus à assurer ses fonctions de pompe.
L’essoufflement peut, aussi, avoir d’autres causes communes, comme l’anémie. Lorsque l’alimentation des organes en oxygène est insuffisante, l’essoufflement est fréquent.

Que dois-je faire ?

Vous devez consulter votre médecin et signaler ce symptôme. La cigarette ne fait qu’aggraver votre essoufflement. Le tabac est donc déconseillé.
Si vous êtes en surpoids, essayez de perdre quelques kilos et faites régulièrement de l’exercice.

Quels examens mon médecin va-t-il me proposer ?

Après vous avoir examiné(e), en prêtant particulièrement attention à votre cœur et à vos poumons, votre médecin effectuera certains examens complémentaires, comme une prise de sang à la recherche d’une anémie, une radiographie du thorax, un électrocardiogramme… Votre médecin vous orientera peut-être vers un spécialiste pour effectuer d’autres examens, comme des mesures du souffle (épreuves fonctionnelles respiratoires), une échographie du cœur ou un scanner des poumons.
Dans certains cas, votre médecin souhaitera mesurer votre capacité à l’effort par des examens simples, comme le test de marche de 6 minutes ou des tests plus spécialisés comme un test d’effort sur vélo ou tapis roulant, qui permettent de mesurer votre résistance à l’effort et la capacité de votre cœur et de vos poumons.

En cas d’essoufflement, vous devez consulter votre médecin et signaler ce symptôme.

Polyclinique de Villeneuve Saint Georges


Service d'Anesthésie des Drs GARNIER, REBIERE, SCHERRER et TURKI, 47 Rue de Crosnes , 94190 Villeneuve Saint Georges, France

Contacts

Téléphone : 01 45 10 82 00

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Le point sur les apnées du sommeil

    Arrêts répétés de la respiration au cours du sommeil, les apnées du sommeil peuvent avoir des conséquences majeures sur la santé. Leur sévérité dépend de leur nombre et de leur durée.

    Lire la suite
  • Pneumothorax : ce que je dois savoir

    Un pneumothorax est dû à la présence d’air dans la cavité entourant vos poumons. Ils fonctionnent alors difficilement. C’est douloureux, mais on en guérit.

    Lire la suite
  • Mon asthme est-il bien contrôlé ?

    L’objectif de la prise en charge de l’asthme est son contrôle afin d’améliorer la qualité de vie et en réduire les conséquences.

    Lire la suite
  • J’évalue mon risque d’avoir des apnées du sommeil

    Les apnées du sommeil correspondent à des pauses respiratoires durant votre sommeil nocturne. Elles altèrent la qualité de vie et sont souvent associées à certaines maladies cardiovasculaires comme l’hypertension, les attaques cérébrales (AVC), la fibrillation auriculaire, et aggravent les maladies des artères du cœur. Elles sont plus fréquentes chez les patients hypertendus, diabétiques et en surpoids. Des tests simples vous permettent de savoir si vous êtes concernés.

    Lire la suite
  • J’ai une BPCO et je vais avoir une anesthésie

    Avant toute intervention chirurgicale chez une personne souffrant de BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive), l’anesthésiste doit évaluer la sévérité des troubles respiratoires afin de prendre les précautions nécessaires pour réaliser l’anesthésie en toute sécurité et faciliter les suites post-opératoires.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale