Le site du Docteur Andreas WERNER

Pédiatrie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée

Énurésie

 Mots clés : Enurésie, calendrier mictionnel, urodynamique, vessies neurologiques

Énurésie

Cette émission involontaire d’urine désigne des fuites qui surviennent pendant le sommeil (nuit ou sieste) sans que l’on puisse parler d’incontinence. Ces troubles peuvent réapparaître secondairement chez un enfant plus grand, après un traumatisme (conflits familiaux, tensions relationnelles, naissance d’un nouvel enfant). On ne dispose que d’hypothèses pour en expliquer le mécanisme.
On parle d’énurésie à partir de 5 ans chez un enfant ayant acquis l’âge de la propreté.

Rappels anatomo pathologiques

Contrairement au bébé incapable de contrôler sa miction, car doté d’une vessie " réflexe", l’acquisition de la propreté est obtenue chez le jeune enfant dès lors que la sensation de besoin a été interprétée au niveau cérébral et que l’enfant peut volontairement contracter son sphincter et percevoir ses besoins en les maîtrisant.
La vessie est un muscle lisse assorti d’un élément sphinctérien musculaire strié, de continence dont le contrôle est sous la dépendance de l’état de vigilance et du degré d’éveil. L’âge de la propreté varie d’un enfant à l’autre, mais on le situe généralement autour de 5 ans chez les filles et de 6 ans chez les garçons.

Épidémiologie

L’énurésie est un trouble extrêmement fréquent, retrouvé chez 400 000 enfants, soit chez 5 % des enfants de plus de 5 ans et s’observe majoritairement chez le garçon.
Chez la fille, dotée d’un urèthre plus court qui peut la prédisposer aux fuites, on évoque plutôt l’hypothèse d’une immaturité vésicale, responsable d’une hypercontractilité de la vessie qui déclencherait de fréquentes envies d’uriner et quelques fuites.

Signes

Pour qu’un enfant soit propre, il faut que l’équilibre entre la vessie et le sphincter soit réalisé, cela peut prendre du temps.
Dans l’énurésie vraie, les fuites surviennent la nuit alors que l’enfant ne connaît pas ce type de problème dans la journée. L’enfant se sent honteux et a tendance à se replier sur lui-même en pensant qu’il n’est pas comme les autres. Il refuse par exemple les invitations hors de son domicile.
Dans d’autres circonstances, on observe une contractilité excessive de la vessie y compris pendant la journée à mettre sur le compte d’une immaturité vésicale.
L’énurésie n’a pas de caractère de gravité, hormis quelques irritations cutanées lies à la macération de l’urine, mais perturbe la vie quotidienne d’une famille (répétition de lavages, changements de literie, inquiétude des parents) et peut susciter secondairement des problèmes émotionnels chez les enfants chez qui elle persiste plus longtemps. Le dépistage précoce de l’énurésie permet une meilleure prise en charge de l’affection et une prévention de ses répercussions.

Traitement

Il faut bien sûr éliminer une éventuelle pathologie organique sous-jacente. C’est le rôle de l’urologue ou du pédiatre qui sera consulté à cet effet.
Il est impératif de ne pas culpabiliser votre enfant qui se sent déjà honteux de mouiller son lit.
Le traitement vise dans tous les cas à renforcer sa prise de conscience du besoin d’uriner par tous les moyens ;(calendrier mictionnel, appareil faisant office de réveil placé sous l’oreiller qui détecte les premières émissions d’urine, l’obligeant à se lever pour uriner dans le cadre d’une énurésie vraie, réveils programmés, etc…). 
Tous ces outils sont destinés à une prise de conscience du trouble. Il faut inclure l’enfant dans le traitement, ainsi le calendrier mictionnel peut devenir un outil ludique sur lequel il notera l’heure de chaque miction, la quantité d’urine émise à chaque fois à l’aide d’un verre gradué et les fuites éventuelles dans la journée.
Évitez de lui mettre des couches qui le confinent dans une situation régressive.
S’il souffre d’immaturité vésicale, une consultation dans un service spécialisé en évaluation des troubles mictionnels et d’urodynamique de l’enfant l’aidera à repérer la sensation de besoin et permettra de différencier ce qui relève de facteurs irritatifs, voire neurologiques (vessie réflexe) ou d’une mauvaise vidange.
Prenez quelques précautions avant de le coucher afin qu’il cesse de boire deux heures avant de s’endormir Si cela ne suffit pas, votre praticien pourra à titre d’appoint pendant une période limitée lui prescrire de l’imipramine qui rend la vessie moins contractile, de l’acétate de desmopressine ou du chlorhydrate d’oxybutinine.
D’autres molécules existent (antidépresseurs, hormone antidiurétique) mais ne remplacent pas la nécessaire prise de conscience de l’enfant.

Pronostic

Il est bon, l’enfant finissant par acquérir la maîtrise de ses mictions.
Tout au plus, peut-on constater chez certains patients à l’age adulte quelques vessies « plus contractiles » et dont le lien avec une immaturité vésicale de l’enfance n’est pas exclu.

Mots clés : Enurésie, calendrier mictionnel, urodynamique, vessies neurologiques

 

Cabinet de Pédiatrie du Docteur Werner

4 rue de la Laune ,
30400 Villeneuve Les Avignon, France

Contacts

  • Fixe : 04 90 25 36 86
  • Fax : 04 90 25 61 64
  • Fixe : 04 90 25 36 86
  • Fax : 04 90 25 61 64
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale