Le site du Docteur André BENIZRI

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Mon enfant souffre d'amblyopie - Le site du Docteur André BENIZRI - Docvadis

Mon enfant souffre d'amblyopie

Environ 10 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de problèmes de vue. L’amblyopie est l’un d’entre eux. Non traitée, elle peut avoir de graves conséquences sur la vue mais, prise en charge avant l’âge de 6 ans, l’enfant peut récupérer jusqu’à 100 % de sa vision.

Qu’est-ce que l’amblyopie ?

L’amblyopie désigne une vision faible que l’on ne peut pas améliorer avec des lunettes. On parle d’amblyopie organique quand elle est secondaire à une maladie oculaire (cataracte congénitale, atteinte rétinienne). L’amblyopie est dite fonctionnelle si elle ne s’explique pas parune anomalie visible de l’œil.

Qu’est-ce que l’amblyopie fonctionnelle ?

C’est une baisse d’acuité visuelle sans lésion apparente de l’œil. Elle est secondaire à un défaut d'utilisation de l’œil, comme un strabisme ou un ptosis (paupière qui tombe). Elle est profonde si l’acuité visuelle est inférieure à 1/10, moyenne entre 2 et 5/10, et légère à partir de 6/10.

Comment devient-on amblyope ?

La vision est le produit du travail de deux organes : les yeux et le cerveau. Normalement, les deux yeux transmettent chacun leur propre vision d’une image que le cerveau transforme en une image en trois dimensions.
Certaines maladies (strabisme, opacité ou lésions de l’œil) empêchent la vision de se développer normalement. Le cerveau privilégie alors la vision de l’œil sain qui devient dominant, l’autre devenant
« paresseux ». Progressivement, les connexions nerveuses entre l’œil paresseux et le cerveau dégénèrent, et l’œil devient aveugle.

Comment corrige-t-on l’amblyopie ?

Le traitement universel est l’occlusion de l’œil dominant par un cache. D’autres traitements seront utilisés en relais pour éviter la récidive : l’occlusion partielle, les filtres et les pénalisations optiques.

Mon bébé peut-il en être atteint ?

Oui. Et l’amblyopie doit même être dépistée le plus tôt possible afin de débuter la rééducation qui sera d’autant plus facile. Les résultats en seront meilleurs.

Quels sont les signes qui doivent m’alerter ?

Si, à l’âge de 3 mois, votre bébé louche toujours, consultez.
Si votre enfant a de fréquents torticolis, consultez. Ces torticolis peuvent être liés à un port de tête inhabituel destiné à utiliser au mieux l’œil dominant.
Encas de doute, vous pouvez réaliser un test simple : couvrez à tour de rôle, et plusieurs fois, chaque œil en montrant à votre enfant un objet qui l’intéresse. S’il s’oppose de manière répétée à l’occlusion du même œil, cela peut signifier que celui qui est laissé découvert a une vision basse.

L’amblyopie se corrige d’autant mieux qu’elle est dépistée tôt. Identifiée tardivement, ses dégâts sont irréparables.
Il ne faut donc jamais reporter le traitement à plus tard en pensant que l’enfant le supportera mieux, c’est faux. Il est nécessaire d’être ferme avec le port de lunettes ou de caches et régulier dans la réalisation des exercices. L’avenir de sa vue en dépend directement.

Cabinet médical

77 Bd de Cluis , 36000 Châteauroux, France

Contacts

Téléphone : 02 54 27 83 01

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Bien réagir quand mon bébé a de la fièvre

    La fièvre chez le nourrisson est une situation courante qui inquiète toujours les parents. Comment bien réagir sans vous alarmer ?

    Lire la suite
  • Comment coucher bébé

      Les recommandations sur le couchage du bébé sont extrêmement précises. On doit coucher bébé, entre zéro et six mois, dans son berceau, sur le dos, sans couverture, sans oreiller, pour qu'il ne risque pas de s'étouffer. Avant on les couchait sur le ventre en pensant que c'était la petite régurgitation qui pouvait les étouffer. On a démontré le contraire et on a beaucoup moins de mort subite quand on couche bébé sur le dos. Seulement une petite grenouillère lui permettra de ne pas avoir froid. Pas de drap, ni de couverture. Inutile de surchauffer la chambre. La température idéale est de 19°C. En prenant ces précautions simples, bébé aura un sommeil sans nuage et ses parents dormiront sur leurs deux oreilles.

    Lire la suite
  • L'ablation des amygdales

    Des accès fréquents d'amygdalite peuvent nécessiter une amygdalectomie ou ablation chirurgicale des amygdales.

    Lire la suite
  • Mise en place de yoyos

     Pour éviter les récidives à l'enfant qui souffre d’otites à répétition, il faut poser un système qui permet de mieux aérer l'oreille. Appelé aérateur trans-tympanique, il est mieux connu sous le nom de yo-yo. Selon les cas, le chirurgien utilise un modèle diabolo, qui finit par tomber au bout de quelque temps, ou un T tube, qui reste dans l'oreille et ne tombe pas tout seul. On retire ce dernier seulement lorsque l'on considère qu'il n y a plus de risque d'otite, généralement au bout d'un an.

    Lire la suite
  • La rhinopharyngite

     C'est la maladie la plus fréquente des enfants mais sans aucune gravité.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale