Le site du Docteur Andre NGUYEN VAN SANG

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
BPCO : je préviens les exacerbations - Le site du Docteur Andre NGUYEN VAN SANG - Docvadis

BPCO : je préviens les exacerbations

Si vous souffrez de BPCO et que votre toux s’aggrave subitement, que vos difficultés respiratoires s’intensifient ou que vos crachats deviennent plus abondants, consultez immédiatement votre médecin. Il pourrait s’agir d’une exacerbation.

Qu’est-ce qu’une exacerbation de BPCO ?

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie pulmonaire évolutive. Les symptômes clés sont : l’essoufflement, la production excessive de mucus (encombrement bronchique) et la toux chronique.
Lorsque ces symptômes s’aggravent subitement, on parle d’exacerbation. Souvent, les exacerbations sont provoquées par une infection pulmonaire bactérienne ou virale. Plus rarement, elles sont dues à la pollution ou à des irritants inhalés sur le lieu de travail.

Je n'arrive pas à arrêter de fumer : quels sont les risques ?

Si vous n’avez pas encore arrêté de fumer, il faut le faire. Le tabac est très irritant pour les poumons. Plus vous fumez, plus votre maladie s’aggrave, plus le risque de surinfection est élevé.
Si vous ne parvenez pas à arrêter de fumer, consultez votre médecin. Il peut vous accompagner pour y parvenir.

Comment puis-je prévenir ces exacerbations ?

Vous devez suivre le traitement que votre médecin vous a prescrit. En plus du traitement médicamenteux, des séances de kinésithérapie respiratoire peuvent vous aider à évacuer le mucus qui encombre vos bronches.
Un vaccin contre la grippe est conseillé à tous les patients atteints de BPCO. Le virus de la grippe peut, en effet, avoir des répercussions négatives sur vos poumons.
Un vaccin contre le pneumocoque peut également être indiqué.
Une bonne hygiène dentaire est importante : brossez-vous régulièrement les dents et consultez votre dentiste au minimum tous les 6 mois pour un détartrage et un traitement des caries.
Si des personnes de votre entourage sont malades, évitez de vous en approcher de trop près.

Un traitement adapté et précoce des exacerbations de BPCO est impératif, afin d’éviter toute complication de la maladie.

Montry

6 Pascal ,
77450 Montry, France

Contacts

  • Fixe : 01 60 04 63 34
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je protège mes dents en cas de diabète : les bons conseils

    Votre diabète, s’il est mal contrôlé, peut favoriser une maladie des gencives entrainant un déchaussement des dents. La prévention des risques de complications dentaires est fondamentale. Pour éviter de perdre vos dents, voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • J’affronte le froid : les bons conseils

    Haute altitude, excursion en région polaire ou vague de froid inhabituelle, une exposition prolongée à des températures négatives peut être dangereuse pour votre santé. Les deux principaux risques sont les gelures et l’hypothermie. Pour éviter ces risques, préparez soigneusement votre sortie. Voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite
  • Je me protège de la canicule : les bons conseils

    La canicule correspond à une forte vague de chaleur qui peut mettre votre organisme à rude épreuve et avoir un impact sur votre santé. Le suivi de certaines recommandations permet cependant de réduire les risques. Voici quelques conseils et gestes simples à mettre en place pour vous en protéger.

    Lire la suite
  • Diabète et dents

    La perte des dents est une complication fréquente du diabète. La vigilance s’impose grâce au suivi buccodentaire. Il est important d'aller une ou deux fois par an chez un dentiste.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale