Le site du Docteur André DEYMIE

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je rentre chez moi après une intervention avec pose d'une prothèse de hanche - Le site du Docteur André DEYMIE - Docvadis

Je rentre chez moi après une intervention avec pose d'une prothèse de hanche

Vous allez prochainement être opéré(e) pour vous faire poser une prothèse de hanche. Vous vous posez des questions sur les suites de cette intervention.

Combien de temps après l’opération pourrai-je rentrer chez moi ?

L’hospitalisation dureenviron 1 semaine, sauf complications.
Après l’hospitalisation, en règle générale, la rééducation se fait à domicile avec votre kinésithérapeute habituel. Il est rarement nécessaire, sauf si vous vivez seul(e) ou si vous présentez d’autres handicaps invalidants, de séjourner en centre de rééducation jusqu’à reprise de votre autonomie.

Quels sont les risques post opératoires ?

D’une manière générale, après la pose d’une prothèse de hanche, il est important d’être extrêmement vigilant à tout risque d’infection. Si une infection quelconque se déclenche, quelle que soit son importance, même si elle n’est pas en rapport avec l’intervention (infection urinaire, abcès dentaire, infection des sinus, plaie infectée de la peau…) ou si vous avez un épisode de fièvre, même faible, signalez-le rapidement à votre médecin. Cela risquerait de retarder ou de modifier l’évolution normale post-opératoire.
Si vous vous posez des questions particulières, si vous estimez que votre cicatrisation ne se déroule pas normalement, si vous avez de la fièvre, si votre articulation se bloque ou si elle devient douloureuse, si la rééducation est trop douloureuse, n’hésitez pas à reprendre contact avec votre médecin, ou le chirurgien qui a pratiqué l’intervention.

Quand peut-on marcher à nouveau ?

Seul le chirurgien peut juger du moment où vous pourrez vous appuyer à nouveau sur votre hanche, le plus souvent dans les 2 jours qui suivent l’opération. Ensuite, la reprise de la marche se fera sous le contrôle de votre kinésithérapeute qui rééduquera en même temps votre hanche opérée.
Durant l’hospitalisation, des conseils vous seront donnés pour retrouver votre autonomie : vous lever, vous coucher, faire votre toilette seul, monter et descendre les escaliers…

De retour à mon domicile, que dois-je faire ?

Votre séjour à l’hôpital vous aurapermis de réapprendre tous les gestes de votre vie quotidienne. De retour chez vous, il est essentiel de continuer à respecter les consignes qui vous ont été données pour prendre soin de votre prothèse. La rééducation est indispensable. De retour chez vous, vous devrez  respectez certaines consignes.
Dans les premiers temps, vous devrez notamment éviter :

  • De prendre des douches avant la cicatrisation complète.

  • De pivoter sur la jambe opérée, et tous mouvements forcés sur votre hanche.

  • De croiser les jambes.

  • De vous asseoir dans un fauteuil trop bas ou trop profond.

  • De vous accroupir ou de vous mettre à genoux.

  • De vous baisser en avant pour vous chausser

  • De vous coucher dans un lit trop bas (type futon).

Certains aménagements de votre domicile peuvent être nécessaires (rehausser votre lit, poser une poignée pour vous lever de votre baignoire ou des WC, supprimer les tapis pouvant vous faire chuter…). Pensez-y à l’avance !
Par la suite, vous devrez discuter avec votre chirurgien du moment où vous pourrez reprendre la conduite de votre véhicule (en général, 15 jours au minimum après l’intervention), puis éventuellement vos activités sportives.
Il existe maintenant des prothèses de hanche quasi inluxable, qui permettent une récupération plus rapide de l’autonomie.

Comment se passe le suivi de l’opération ?

A votre sortie de l’hôpital, votre médecin traitant prendra le relais et vous prescrira des médicaments pour calmer la douleur, pour relaxer vos muscles et pour éviter le risque de formation d’un caillot de sang. Ces derniers s’administrent par injection et nécessitent le passage d’une infirmière à domicile tous les jours.
Vous reverrez le chirurgien 6 semaines environ après l’intervention pour une visite de contrôle. Il vous fixera par la suite des rendez-vous réguliers et vous prescrira des radiographies de surveillance de votre hanche.

Une prothèse de hanche doit vous permettre de mener à nouveau une vie normale, en excluant cependant la pratique de certaines activités sportives violentes.

cabinet médical

Rue Henri Matisse ,
81340 VALENCE D'ALBIGEOIS, France

Contacts

  • Fixe : 0563564105
  • Fax : 0563560870
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Prise en charge d'un mélanome : ce que je dois savoir

    Le mélanome est un cancer de la peau. Il nécessite une prise en charge rapide pour limiter son extension à d’autres organes.

    Lire la suite
  • Je traite les verrues de mon enfant : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser simplement le traitement d’une verrue et les précautions à prendre pour éviter leur transmission. Il est recommandé de traiter dès la première verrue avant leur possible multiplication. Si elles sont trop nombreuses, il peut être décidé de ne pas intervenir car il y aura une guérison spontanée, mais qui peut être longue à venir. Consultez un dermatologue qui proposera un traitement. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Accompagnement d'un proche en fin de vie : ce que je dois savoir

    Les soins palliatifs visent à accompagner les patients en fin de vie. Cette offre de soins spécifique est rendue possible grâce à des structures adaptées.

    Lire la suite
  • Les pompes à insuline : des schémas pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement la composition d’une pompe à insuline, les différentes possibilités d’implantation du cathéter et de fixations du boîtier. Une pompe à insuline est un dispositif médical que vous programmez pour qu’il délivre des doses régulières d’insuline en fonction de vos besoins. Elle favorise un meilleur équilibre de votre glycémie. Votre médecin pourra les commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les nouveaux médicaments contre l’alcoolisme

    Depuis 2014, de nouveaux médicaments s’ajoutent aux moyens disponibles pour la prise en charge de l’alcoolisme. Ils s’inscrivent dans une nouvelle logique de prise en charge de l’alcoolo-dépendance : si le sevrage est trop difficile, maîtriser et réduire la consommation d’alcool apporte un bénéfice médical.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale