Le site du Docteur Alexandre BENTORCHA

Psychiatrie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
J'apprends à maitriser mon stress - Le site du Docteur Alexandre BENTORCHA - Docvadis

J'apprends à maitriser mon stress

Utile et stimulant à petites doses, le stress peut aussi rendre malade. Le maîtriser, c’est mettre toutes les chances de son côté pour conserver une bonne santé.

Qu'est-ce que le stress ?

Le stress est la réponse de l'organisme à toute agression physique ou psychologique, positive ou négative.

Comment mon corps réagit-il ?

Le coeur bat plus vite, la respiration s'accélère et apporte ainsi davantage d'oxygène aux muscles et aux tissus. L'organisme libère de l'adrénaline qui stimule le coeur. Le foie libère du sucre et des graisses pour faire face immédiatement aux besoins en énergie.

Votre corps est alors en état de réagir efficacement.

En temps normal, il s'agit de mécanismes normaux qui ne fatiguent guère.

En revanche, lorsque les demandes sont répétitives et dépassent ses capacités de résistance et d'adaptation, votre organisme ne peut pas soutenir le rythme à long terme.

Le stress au travail

Relativisez

Faites une échelle d'importance des événements pour accorder de l'intérêt aux éléments vraiment essentiels à votre équilibre.

Evitez de centrer toute votre vie sur le travail

Trouvez une activité complémentaire pour changer de centre d'intérêt.

Relaxez-vous

Imposez-vous des pauses de quelques minutes dans la journée, y compris dans les transports en commun ou dans les embouteillages, en écoutant de la musique par exemple.

Apprenez à respirer

Faites quelques respirations profondes pour décompresser et évacuer les tensions.

Le stress en famille

Déconnectez

Laissez vos problèmes de travail au bureau, consacrez-vous à votre vie de famille.

Essayez d'être mentalement présent avec votre entourage.

Ne prenez pas les problèmes des autres sur les épaules

Vous pouvez conseiller, mais pas tout assumer.

Vous pouvez aider, mais pas vous substituer.

Faites-vous aider

Demandez de l'aide à votre mari/votre femme, à vos enfants.

N'allez pas au-delà de ce que vous pouvez faire.

Apprenez à dire non

Refuser ne fait pas de vous un monstre d'égoïsme.

Pensez à vous

Dormez

Etablissez des rites de sommeil : lecture, musique, bain... afin d'aborder la nuit de façon détendue. Couchez-vous dès que vous ressentez la fatigue pour ne pas manquer le début de votre cycle de sommeil.

Mangez équilibré

Privilégiez toujours une alimentation équilibrée en favorisant les céréales complètes, les huiles végétales et les poissons gras qui procurent une sensation de satiété. Vous éviterez ainsi les grignotages sucrés ou salés.

Evitez les excitants : tabac, alcool, thé, café.

Dînez légèrement le soir.

Faites du sport

Marchez une demi-heure, faites de l'exercice physique trois fois par semaine ou marchez un peu tous les jours. C'est une bonne façon de faire le vide.

Faites-vous plaisir

Offrez-vous des temps de liberté pour vous ressourcer.

Détendez-vous

Vous pouvez avoir recours également au yoga ou encore à des séances de sophrologie.

La sophrologie est une méthode psychologique et thérapeutique qui recherche la domination de douleurs ou de malaises psychiques et l'équilibre de la personnalité.

Cette technique de relaxation permet d’augmenter le niveau de soulagement grâce à la détente, un relâchement général et l’utilisation de pensées positives.

Enfin, l’hypnose vous permet de vous protéger des émotions négatives qui génèrent l’anxiété. L'espace hypnotique vous autorise à moins penser ...et à ne plus s'obliger à répondre à toutes vos propres questions. L'auto -hypnose offre une alternative ou un complément aux thérapeutiques anxiolytiques conventionnelles. Demandez conseil à votre médecin, qui pourra vous orienter vers un hypnothérapeute qualifié.

Notez votre emploi du temps et tout ce qui semble avoir un effet positif sur votre stress afin de pouvoir en parler lors de la prochaine consultation.

Cabinet psychiatre psychothérapeute

36 Rue d'Antibes,
06400 Cannes, France

Contacts

  • Fixe : 0493386393
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J’accompagne mon proche âgé et dépendant : où m’informer ?

    Si vous vous occupez d’un proche âgé et dépendant, vous pouvez vous faire aider par des structures dédiées à l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie et leurs proches.

    Lire la suite
  • Arrêt cardiaque : j'apprends à utiliser un défibrillateur automatisé externe

    Chaque année, 50 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque. Pourtant, l’arrêt cardiaque n’est pas forcément fatal, à condition d’agir rapidement en accomplissant 3 gestes simples et essentiels. Parmi eux, l'utilisation d'un défibrillateur automatisé externe à usage public pour relancer l'activité cardiaque de la victime.

    Lire la suite
  • Je découvre la méditation : ce que je dois savoir

    S’il vous arrive de perdre le contrôle de vos pensées et que cela vous plonge dans un état de stress difficile à dépasser, la méditation en pleine conscience est faite pour vous. Pouvant être pratiquée partout, cette forme particulière de méditation vous aide à apprivoiser et maîtriser les sollicitations physiques et mentales auxquelles vous êtes confronté afin de surmonter votre stress et votre anxiété.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les Maisons des Adolescents, MdA

    Les Maisons des Ados (MdA) sont des lieux qui accueillent les jeunes de 11 à 25 ans, quels que soient leurs questionnements ou leurs préoccupations (médicale, sexuelle, psychique, scolaire, juridique, sociale…). L’accueil est gratuit et anonyme si besoin, avec ou sans rendez-vous. L’objectif est que l’adolescent se sente à l’aise afin de lui permettre de s’approprier le lieu.

    Lire la suite
  • Directives anticipées : je rédige mes souhaits concernant ma fin de vie

    Que vous soyez atteint ou non d’une maladie grave, il est possible de rédiger des « directives anticipées » afin de faire connaître vos souhaits concernant votre fin de vie. Vous pourrez notamment y préciser votre désir de poursuivre ou non certains traitements, ou actes médicaux, qui vous maintiendraient, par exemple, artificiellement en vie. Il est également possible de désigner une « personne de confiance » qui parlera en votre nom si vous ne pouvez plus vous exprimer.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale