Le site du Docteur Alexandre BENTORCHA

Psychiatrie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Arrêt cardiaque : j'apprends à utiliser un défibrillateur automatisé externe - Le site du Docteur Alexandre BENTORCHA - Docvadis

Arrêt cardiaque : j'apprends à utiliser un défibrillateur automatisé externe

Chaque année, 50 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque. Pourtant, l’arrêt cardiaque n’est pas forcément fatal, à condition d’agir rapidement en accomplissant 3 gestes simples et essentiels. Parmi eux, l'utilisation d'un défibrillateur automatisé externe à usage public pour relancer l'activité cardiaque de la victime.

Comment puis-je reconnaître un arrêt cardiaque ?

La victime perd connaissance et ne réagit pas quand on lui parle.
La victime n'a plus de pouls, et on ne perçoit plus sa respiration: sa poitrine ne se soulève pas, et on ne sent pas son souffle en approchant la joue.
La victime devient très pâle ou sa peau prend une couleur bleuâtre.

Que dois-je faire si je suis témoin d'un arrêt cardiaque ?

  • Appelez le SAMU en composant le 15.

  • Pratiquez un massage cardiaque.

  • Appliquez un défibrillateur automatisé externe (DAE).

Utilisez le défibrillateur après 2 minutes de massage cardiaque en attendant les secours.

Les 3 gestes qui sauventLes 3 gestes qui sauvent

Qu'est-ce qu'un défibrillateur automatisé externe ?

Un défibrillateur automatisé externe est un appareil qui analyse le coeur d'une personne en arrêt cardiaque et tente de reconnaître un rythme indiquant qu'un choc électrique est nécessaire et approprié.
Si ce choc est nécessaire, la personne qui tient le défibrillateur reçoit l'ordre d'appuyer sur un bouton pour délivrer un choc. Celui-ci permettra au coeur de la victime de retrouver un rythme normal.

Comment se sert-on d'un défibrillateur ?

De nombreux lieux publics sont équipés de défibrillateurs automatisés externes.
Ces appareils très simples d'utilisation vous guident vocalement.
Un écran vous donne également des informations sur les étapes à suivre :

  • Dénudez la poitrine de la victime et apposez les électrodes conformément aux instructions.

Position des électrodes du défibrillateur à apposer sur la victime.Position des électrodes du défibrillateur à apposer sur la victime.

  • L'appareil analyse les battements du coeur de la victime.

  • Un ordre vocal est donné, seulement si le choc électrique est nécessaire.

  • Appuyez sur le bouton de déclenchement du choc.

  • Lors de l'administration d'un choc, veillez à ce que personne ne touche la victime.

  • Après l'administration d'un choc et en attendant les secours, n'éteignez pas l'appareil et ne retirez pas les électrodes. Reprenez les massages cardiaques.

En présence d'une victime d'un arrêt cardiaque, le pire est de ne rien faire.
Si un défibrillateur automatisé externe se trouve à proximité, n'hésitez pas à l'utiliser. Son fonctionnement est facile et sans risque pour la victime et pour le sauveteur. Une voix vous guide à chaque étape.
L'appel des services d'urgence reste la priorité dans tous les cas d'arrêt cardiaque.

Cabinet psychiatre psychothérapeute

36 Rue d'Antibes, 06400 Cannes, France

Contacts

Téléphone : 0493386393

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J’accompagne mon proche âgé et dépendant : où m’informer ?

    Si vous vous occupez d’un proche âgé et dépendant, vous pouvez vous faire aider par des structures dédiées à l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie et leurs proches.

    Lire la suite
  • Je découvre la méditation : ce que je dois savoir

    S’il vous arrive de perdre le contrôle de vos pensées et que cela vous plonge dans un état de stress difficile à dépasser, la méditation en pleine conscience est faite pour vous. Pouvant être pratiquée partout, cette forme particulière de méditation vous aide à apprivoiser et maîtriser les sollicitations physiques et mentales auxquelles vous êtes confronté afin de surmonter votre stress et votre anxiété.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les Maisons des Adolescents, MdA

    Les Maisons des Ados (MdA) sont des lieux qui accueillent les jeunes de 11 à 25 ans, quels que soient leurs questionnements ou leurs préoccupations (médicale, sexuelle, psychique, scolaire, juridique, sociale…). L’accueil est gratuit et anonyme si besoin, avec ou sans rendez-vous. L’objectif est que l’adolescent se sente à l’aise afin de lui permettre de s’approprier le lieu.

    Lire la suite
  • Directives anticipées : je rédige mes souhaits concernant ma fin de vie

    Que vous soyez atteint ou non d’une maladie grave, il est possible de rédiger des « directives anticipées » afin de faire connaître vos souhaits concernant votre fin de vie. Vous pourrez notamment y préciser votre désir de poursuivre ou non certains traitements, ou actes médicaux, qui vous maintiendraient, par exemple, artificiellement en vie. Il est également possible de désigner une « personne de confiance » qui parlera en votre nom si vous ne pouvez plus vous exprimer.

    Lire la suite
  • J’accompagne mon proche âgé et dépendant : comment faire face à la charge financière ?

    L’accompagnement d’un proche en perte d’autonomie représente une charge financière importante. Selon votre situation, vous et votre proche pouvez bénéficier de certaines aides.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale