Le site du Docteur Alain SEBAN

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Pour rechercher Helicobacter pylori : je passe un test respiratoire - Le site du Docteur Alain SEBAN - Docvadis

Pour rechercher Helicobacter pylori : je passe un test respiratoire

Votre médecin vous a prescrit un test respiratoire à l'urée. Cet examen est aujourd’hui le test le plus fréquemment utilisé pour contrôler la présence puis l’éradication après traitement d’Helicobacter pylori, une bactérie présente dans votre organisme et responsable de troubles gastriques.

Qu'est-ce que le test respiratoire à l'urée ?

Le test respiratoire à l’urée permet de détecter une infection active par Helicobacter pylori grâce à une réaction chimique produite par la bactérie.

En effet, Helicobacter pylori est capable de transformer l’urée, une substance présente dans l’organisme, en dioxyde de carbone (CO2) et en ammoniaque. Le test respiratoire à l’urée consiste à marquer de l’urée avec du carbone 13, un type de carbone non radioactif ; cette solution est ensuite mélangée à du jus d’orange. Si vous abritez la bactérie dans votre organisme, le CO2 que vous expirerez après avoir bu ce mélange sera également marqué par le carbone 13. Si la bactérie n’est pas présente dans votre organisme, l'urée ingérée ne sera pas modifiée, le CO2 expiré ne sera donc pas marqué et le carbone 13 sera éliminé dans les selles.

Comment me préparer avant le test respiratoire ?

Facile à réaliser, ce test n’est absolument pas douloureux et ne présente aucun risque. Il est en revanche nécessaire d’arrêter vos traitements médicamenteux plusieurs semaines avant de faire ce test pour garantir un résultat fiable.

  • si vous suivez un traitement antibiotique, il faut l’arrêter 4 semaines avant le test ;

  • si vous suivez un traitement par inhibiteur de la pompe à protons ou antihistaminique, il faut l’arrêter 2 semaines avant le test ;

  • si vous suivez un traitement antiacide, il faut l’arrêter 24 heures avant le test ;

  • l’examen se pratique à jeun, c’est-à-dire que vous ne devez pas avoir bu ni mangé au cours des 12 heures le précédant ;

  • il ne faut pas fumer au cours des heures qui précèdent le test ;

  • vous devez acheter en pharmacie le kit prescrit par votre médecin.

Où se déroule l'examen ?

L’examen se déroule dans un laboratoire de biologie, sur rendez-vous.

Combien de temps dure l'examen ?

Le test respiratoire à l'urée dure 45 minutes environ.
Pendant toute la durée du test, vous ne pourrez ni manger, ni fumer, ni aller dans un endroit où l’on fume. N’hésitez pas à apporter de la lecture ou de quoi vous occuper.

Comment se déroule l'examen ?

Le jour de l'examen, vous vous présentez au laboratoire de biologie muni du kit prescrit par votre médecin.
La personne responsable du test vous fera tout d’abord souffler dans un tube à l'aide d'une paille. Elle vous donnera ensuite à boire un verre de jus d'orange.
Une demi-heure après avoir bu ce jus d’orange, on vous demandera à nouveau de souffler dans un tube à l'aide d'une paille. Pour plus de précaution, il pourra s’agir d’un tube différent du premier.

Cet examen est-il douloureux ?

Ce test est très facile à réaliser ; il ne comporte aucun risque et n’est absolument pas douloureux.

Que se passe-t-il après l'examen ?

Vous pourrez retourner chez vous immédiatement après l'examen sans avoir à être accompagné.
Il n'y a pas de surveillance particulière nécessaire après l'examen.

Et les résultats ?

Les résultats de l'examen vous sont communiqués ainsi qu’à votre médecin, qui décidera ainsi de la suite de votre traitement.

Rangez bien vos résultats, classez-les et n'oubliez pas de les apporter lors de votre consultation.

Cabinet Médical

21 rue Balard ,
(2, rue Clément Myionnet), 75015 PARIS, France

Contacts

Téléphone : 0140609434

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Que dois-je savoir sur les oreillons ?

    Les oreillons sont devenus une infection rare, mais, si la maladie est le plus souvent bénigne, elle peut parfois être à l’origine de complications. Il existe un moyen efficace de prévention : la vaccination.

    Lire la suite
  • J'ai une MICI : quel sera mon avenir ?

    Une fois établi le diagnostic d’une maladie chronique, c’est une foule de questions qui se posent sur la vie quotidienne, familiale ou professionnelle. La prise en charge médicale diminue les contraintes de la maladie, afin que la vie des patients ne soit pas trop perturbée.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur le rhumatisme psoriasique

    Le rhumatisme psoriasique est une maladie qui n’est pas rare et qui touche le plus souvent à la fois la peau et les articulations. Ce qui rend son diagnostic parfois difficile.

    Lire la suite
  • Je suis un traitement contre Helicobacter pylori

    La présence d’Helicobacter pylori dans votre organisme a été confirmée par un examen. Cette bactérie très répandue est responsable de plusieurs maladies gastriques, notamment les ulcères. Il faut donc l’éradiquer, c’est-à-dire la faire disparaître de votre organisme.

    Lire la suite
  • Le reseau-morphee.fr m’apporte des infos sur le sommeil

    Nous nous endormons chaque soir à peu près à la même heure et nous nous réveillons le lendemain également à peu près à la même heure, car notre rythme de sommeil est régulé par le cerveau qui contient de véritables horloges situées dans l’hypothalamus. Néanmoins, le sommeil doit s’adapter aux obligations que nous avons tous à subir : horaires de travail contraignants, rythme des enfants, du conjoint. Les troubles du sommeil touchent un tiers de la population. Leurs conséquences peuvent être graves sur la santé et la vie sociale.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale