Le site du Docteur Alain Zadro

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Pour rechercher Helicobacter pylori : je passe un test respiratoire - Le site du Docteur Alain Zadro - Docvadis

Pour rechercher Helicobacter pylori : je passe un test respiratoire

Votre médecin vous a prescrit un test respiratoire à l'urée. Cet examen est aujourd’hui le test le plus fréquemment utilisé pour contrôler la présence puis l’éradication après traitement d’Helicobacter pylori, une bactérie présente dans votre organisme et responsable de troubles gastriques.

Qu'est-ce que le test respiratoire à l'urée ?

Le test respiratoire à l’urée permet de détecter une infection active par Helicobacter pylori grâce à une réaction chimique produite par la bactérie.

En effet, Helicobacter pylori est capable de transformer l’urée, une substance présente dans l’organisme, en dioxyde de carbone (CO2) et en ammoniaque. Le test respiratoire à l’urée consiste à marquer de l’urée avec du carbone 13, un type de carbone non radioactif ; cette solution est ensuite mélangée à du jus d’orange. Si vous abritez la bactérie dans votre organisme, le CO2 que vous expirerez après avoir bu ce mélange sera également marqué par le carbone 13. Si la bactérie n’est pas présente dans votre organisme, l'urée ingérée ne sera pas modifiée, le CO2 expiré ne sera donc pas marqué et le carbone 13 sera éliminé dans les selles.

Comment me préparer avant le test respiratoire ?

Facile à réaliser, ce test n’est absolument pas douloureux et ne présente aucun risque. Il est en revanche nécessaire d’arrêter vos traitements médicamenteux plusieurs semaines avant de faire ce test pour garantir un résultat fiable.

  • si vous suivez un traitement antibiotique, il faut l’arrêter 4 semaines avant le test ;

  • si vous suivez un traitement par inhibiteur de la pompe à protons ou antihistaminique, il faut l’arrêter 2 semaines avant le test ;

  • si vous suivez un traitement antiacide, il faut l’arrêter 24 heures avant le test ;

  • l’examen se pratique à jeun, c’est-à-dire que vous ne devez pas avoir bu ni mangé au cours des 12 heures le précédant ;

  • il ne faut pas fumer au cours des heures qui précèdent le test ;

  • vous devez acheter en pharmacie le kit prescrit par votre médecin.

Où se déroule l'examen ?

L’examen se déroule dans un laboratoire de biologie, sur rendez-vous.

Combien de temps dure l'examen ?

Le test respiratoire à l'urée dure 45 minutes environ.
Pendant toute la durée du test, vous ne pourrez ni manger, ni fumer, ni aller dans un endroit où l’on fume. N’hésitez pas à apporter de la lecture ou de quoi vous occuper.

Comment se déroule l'examen ?

Le jour de l'examen, vous vous présentez au laboratoire de biologie muni du kit prescrit par votre médecin.
La personne responsable du test vous fera tout d’abord souffler dans un tube à l'aide d'une paille. Elle vous donnera ensuite à boire un verre de jus d'orange.
Une demi-heure après avoir bu ce jus d’orange, on vous demandera à nouveau de souffler dans un tube à l'aide d'une paille. Pour plus de précaution, il pourra s’agir d’un tube différent du premier.

Cet examen est-il douloureux ?

Ce test est très facile à réaliser ; il ne comporte aucun risque et n’est absolument pas douloureux.

Que se passe-t-il après l'examen ?

Vous pourrez retourner chez vous immédiatement après l'examen sans avoir à être accompagné.
Il n'y a pas de surveillance particulière nécessaire après l'examen.

Et les résultats ?

Les résultats de l'examen vous sont communiqués ainsi qu’à votre médecin, qui décidera ainsi de la suite de votre traitement.

Rangez bien vos résultats, classez-les et n'oubliez pas de les apporter lors de votre consultation.

MAISON DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRE

CHEMIN DE LA TEOULERE ,
32190 VIC FEZENSAC, France

Contacts

  • Fixe : 05 62 07 33 33
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Comment me protéger du paludisme en voyage

    Le paludisme, appelé aussi malaria, est une maladie parasitaire des régions tropicales et subtropicales, transmise par des moustiques et potentiellement mortelle. Toute personne qui séjourne dans une région où existe un risque de paludisme doit respecter les mesures préventives basées sur la protection contre les piqûres de moustiques et la prise de médicaments antipaludiques.

    Lire la suite
  • J'évalue mon niveau de risque cardiovasculaire

    Nous ne sommes pas égaux devant les maladies cardiovasculaires : elles sont déterminées par la présence de facteurs favorisant leur survenue, variables d’une personne à l’autre. Connaissez votre niveau de risque cardiovasculaire pour mieux vous protéger.

    Lire la suite
  • Mon bébé peut-il avoir de l'asthme ?

    Un nourrisson qui présente des épisodes répétés de sifflements respiratoires peut avoir de l'asthme. Il est important de prendre en charge sa maladie même si, dans plus d’un cas sur deux, elle disparaîtra au fil des années.

    Lire la suite
  • Je pars en voyage : ma check-list santé

    Cette fiche à imprimer facilite la préparation de votre sac avant de partir en voyage. Les principaux éléments à emporter dans le domaine de la santé y sont indiqués et classés par thèmes : les documents, les médicaments indispensables, les éléments spécifiques aux zones tropicales, etc. Ceci est une liste indicative.

    Lire la suite
  • Je sais comment éviter ou stopper une migraine

    La migraine ne se guérit pas, mais de nombreux traitements permettent de réduire le nombre de crises ou de les atténuer.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale