Le site du Docteur Alain Zadro

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Maladies cardio-vasculaires : Bien prendre mes médicaments en cas de décalage horaire - Le site du Docteur Alain Zadro - Docvadis

Maladies cardio-vasculaires : Bien prendre mes médicaments en cas de décalage horaire

Quand on est cardiaque, bien voyager implique de continuer à se traiter rigoureusement. Le décalage horaire ne doit pas empêcher la prise régulière des médicaments.

Je dois séjourner dans un pays où il existe un décalage horaire, cela peut-il avoir des conséquences sur ma vie de patient cardiaque ?

Votre organisme vit à un rythme précis réglé par votre horloge biologique, votre cœur aussi. Il est au repos la nuit et plus actif le jour. Des hormones agissant sur le fonctionnement de votre cœur sont sécrétées essentiellement la nuit, d’autres le jour. Un décalage horaire va perturber cet équilibre. Il faut aider votre organisme et votre cœur à s’adapter.

Comment puis-je suivre mon traitement lorsque je vais dans un pays où il y a un décalage horaire ?

Surtout, il est très important de ne jamais arrêter votre traitement.
Au cours du voyage, surtout s’il est long, gardez une quantité suffisante de traitement, plus une quantité de réserve pour faire face à tout imprévu.
Pour un séjour bref (moins de 3 jours) :
Tentez dans la mesure du possible de ne pas décaler votre prise de médicaments. Cela vous évitera une période d’adaptation à l’aller et au retour.
Pour un séjour prolongé :
Si le décalage horaire est peu important , calez-vous le plus rapidement possible sur l’heure locale. Décaler votre prise de médicaments de 1 à 2 h, dans un sens comme dans l’autre, ne pose généralement pas de problèmes. Vous continuerez ainsi à prendre votre traitement au même moment de la journée (au réveil, au repas…).
Si le décalage est important , maintenez si possible vos rendez-vous quotidiens avec vos médicaments. Si vous preniez votre traitement au petit déjeuner en France, continuez à le prendre au petit déjeuner dansvotre pays de destination. La seule chose à faire est d’éviter des prises trop rapprochées ou trop éloignées pour éviter un surdosage ou une carence en médicaments. Respectez donc l’intervalle habituel entre chaque prise (24 h si vous prenez votre traitement une fois par jour) en le décalant progressivement (de 2 heures par jour) jusqu’à vous recaler sur le rythme local.
Ces règles sont valables à l’aller comme lors de votre retour en France.
Il faut ajuster vos doses d'antivitamine K (AVK) en cas de décalage de 8 heures ou plus : pour un trajet vers l’Est, la prise précédant le décollage doit être d'une demi-dose, puis le traitement est poursuivi normalement à l’arrivée ; pour un trajet vers l’Ouest, c’est, au contraire, la dose prise à l’arrivée qui doit être réduite de moitié.

Il est très important de ne jamais arrêter votre traitement et de discuter, à l’avance, de votre voyage avec votre médecin.

MAISON DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRE

CHEMIN DE LA TEOULERE , 32190 VIC FEZENSAC, France

Contacts

Téléphone : 05 62 07 33 33

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je pars en mer : que devrais-je savoir sur le mal de mer ?

    Le bateau est le moyen de transport le plus susceptible de provoquer le mal des transports. Pouvant toucher un passager occasionnel comme un marin aguerri, le mal de mer, appelé naupathie, peut entraîner des symptômes bien plus importants qu’une simple nausée.

    Lire la suite
  • Je fais des exercices physiques lors d’un long trajet en avion

    Cette fiche à imprimer vous accompagnera dans vos longs trajets en avion en vous indiquant dix exercices simples à faire depuis votre siège. En plus de détendre et soulager les muscles ankylosés, ces exercices, notamment ceux faisant travailler les jambes, facilitent la circulation sanguine et limitent ainsi le risque de phlébite.

    Lire la suite
  • En voyage : je me méfie d'un animal pouvant être enragé

    La rage est une maladie virale transmise à l’homme par un mammifère, le plus souvent un chien, lors d’une morsure ou d’un léchage sur une peau lésée. La maladie est toujours mortelle une fois déclarée. Il est impératif de respecter les mesures de précaution et de consulter très rapidement si vous avez eu un contact à risque avec un animal potentiellement porteur.

    Lire la suite
  • Je sais installer correctement ma moustiquaire

    Les moustiquaires imprégnées d’insecticide vous protègent efficacement contre plusieurs maladies comme le paludisme, la leishmaniose ou la filariose qui sont transmises par des insectes vecteurs. Il est important de les utiliser correctement.

    Lire la suite
  • En voyage, je me protège des piqûres de moustiques

    De nombreuses maladies peuvent être transmises par des moustiques lors d’un séjour dans un pays étranger ou dans les départements et territoires français d’outre-mer. La lutte contre les moustiques est le meilleur moyen de prévention même s’il existe aussi des médicaments préventifs contre le paludisme et des vaccins contre la fièvre jaune ou l’encéphalite japonaise.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale