Le site du Docteur Alain RANGHEARD

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Prévention des cancers et activité physique : que dois-je savoir ? - Le site du Docteur Alain RANGHEARD - Docvadis

Prévention des cancers et activité physique : que dois-je savoir ?

La prévention des cancers représente un véritable enjeu de santé publique. En France, 34 000 nouveaux cas de cancers du côlon et 53 000 nouveaux cas de cancers du sein sont diagnostiqués chaque année. Plusieurs analyses montrent l’impact bénéfique d’une activité physique régulière sur la prévention de ces deux types de cancers.

Qu’entend-on par « activité physique » ?

L’activité physique, c’est la pratique régulière d’un sport, mais ce sont aussi toutes les activités liées à votre mode de vie, votre profession. Les activités physiques dépassent ainsi le cadre du sport et sont nombreuses. En effet, marcher, monter des escaliers, jardiner, faire le ménage sont autant d’activités physiques.

Au global, cette activité peut être très variable selon votre métier, votre style de vie et vos loisirs. Son intensité peut-être :      

•  légère : se doucher, marcher, cuisiner, jouer du piano, etc.     

•  modérée : faire du ski, du vélo, nager, porter des charges de quelques kilos, etc.      

•  élevée : jouer au football, faire du squash, de l’escalade, pratiquer la course à pied, etc.

 

Je profite de chaque occasion pour parvenir à mes 30 minutes par jour d'activité physiqueJe profite de chaque occasion pour parvenir à mes 30 minutes par jour d'activité physique

 

 Dressez un bilan de vos activités physiques de la semaine, afin de pouvoir la présenter lors de votre prochaine consultationDressez un bilan de vos activités physiques de la semaine, afin de pouvoir la présenter lors de votre prochaine consultation

Pratiquer une activité physique permet-elle vraiment de prévenir le cancer ?

La pratique quotidienne d’une activité physique permet de diminuer le risque de développer différents types de cancers. Ainsi, près de la moitié des cancers du colon et un quart des cancers du sein pourrait être évités avec un mode de vie plus sain, associant une activité physique régulière et une alimentation équilibrée.

Chez les femmes ménopausées, le risque de développer un cancer du sein diminue à chaque fois que l’on ajoute des heures d’activité physique chaque semaine. En ce qui concerne la prévention du cancer du colon, 30 à 60 minutes par jour d’activité quotidienne semblent suffisantes pour réduire le risque.

Un rôle protecteur de l’activité physique pourrait également exister dans le cas du cancer de l’endomètre (cavité de l’utérus), du poumon, de la prostate, du pancréas, et des ovaires, mais les données sont encore insuffisantes.

Quels sont les mécanismes biologiques mis en jeu ?

Les principaux mécanismes qui pourraient expliquer les bénéfices de l’activité physique sont liés à ses effets sur le poids et la diminution de la masse graisseuse, influençant la production de certaines molécules.

Par exemple, le taux de certaines hormones qui favorisent la prolifération cellulaire – phénomène impliqué dans le cancer – diminue avec l’activité physique.

Par ailleurs, l’accélération du transit intestinal liée à l’activité physique diminue spécifiquement les risques de cancers du colon en minimisant le temps de contact de la muqueuse digestive avec les substances cancérogènes contenues dans certains aliments.

Le type d’activité physique importe moins que sa régularité et son intensité. Tournez-vous donc vers le sport que vous préférez, mais essayez de le pratiquer le plus régulièrement possible. Si vous n’êtes pas très sportif, essayez de commencer par de courtes séances, puis augmentez peu à peu leur durée et intensité..

Cabinet médical du Dr Rangheard

2 Rue des Chevrefeuilles ,
63370 LEMPDES, France

Contacts

  • Fixe : 04 73 61 64 09
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Bien réagir quand mon bébé a de la fièvre

    La fièvre chez le nourrisson est une situation courante qui inquiète toujours les parents. Comment bien réagir sans vous alarmer ?

    Lire la suite
  • Je me protège contre les infections sexuellement transmissibles

    Ces maladies sont toujours d’actualité avec une nette recrudescence chez les personnes infectées par le VIH en raison des comportements à risque. L’immunodépression des patients les rend plus vulnérables, les IST (infections sexuellement transmissibles) sont plus sévères. Le meilleur moyen de s’en protéger passe par la prévention.

    Lire la suite
  • J’apprends à retirer une tique : les bons conseils

    Les tiques sont des acariens qu’on trouve le plus souvent dans les bois et les hautes herbes. Des maladies infectieuses, liées à des bactéries ou des virus, peuvent être transmises par les tiques. Certaines peuvent avoir des conséquences graves. Il est donc nécessaire de se protéger contre les tiques et de savoir les retirer correctement. Voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • Ai-je un risque de devenir diabétique et comment m’en protéger ?

    Méconnu et silencieux, le diabète de type 2 est une maladie chronique, souvent découverte tardivement. Cependant, il est possible dans de nombreux cas de prévenir, ou du moins retarder, son apparition en adoptant de bonnes habitudes alimentaires, en perdant du poids et en faisant régulièrement de l’exercice.

    Lire la suite
  • Je me renseigne sur l’algodystrophie

    L’algodystrophie est caractérisée par l’apparition de douleurs importantes au niveau ou près des articulations, à la suite généralement d’un traumatisme physique tel qu’une fracture ou une intervention chirurgicale. Le plus souvent elle disparaît spontanément ou sous traitement après plusieurs mois.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale