Docteur Alain RICHARD

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Guéri d’un cancer dans mon enfance, quelles sont les conséquences sur ma vie d’adulte ? - Docteur Alain RICHARD - Docvadis

Guéri d’un cancer dans mon enfance, quelles sont les conséquences sur ma vie d’adulte ?

Le nombre de personnes qui arrivent à l’âge adulte après avoir été soignées pour un cancer durant leur enfance ou leur adolescence n’a jamais été aussi important. Environ 1 adulte sur 1000 âgé de 20 à 40 ans serait concerné, essentiellement grâce aux progrès thérapeutiques.

Pourquoi me préoccuper de mon suivi plusieurs mois voire plusieurs années après ma guérison ?

Longtemps les pédiatres se sont exclusivement préoccupés de la survie des jeunes patients atteints d’un cancer. C’est toujours primordial, bien sûr. Mais comme les malades sont plus nombreux à guérir, un nombre de plus en plus important de jeunes qui arrivent aujourd’hui à l’âge adulte ont souffert d’un cancer durant leur enfance ou leur adolescence. Il s’agit souvent d’une leucémie aiguë. Ce cancer est en effet le plus fréquent chez l’enfant. C’est aussi une maladie dont le traitement a très vite progressé, avec un taux de guérison qui dépasse aujourd’hui les 80 % pour les formes lymphoblastiques et 50% pour les formes myéloblastiques.

 

Beaucoup d’adultes guéris d’un cancer de l’enfance n’ont aucune séquelle mais ce n’est pas toujours le cas. Ils peuvent avoir :

- des séquelles physiques liées à la maladie ou aux effets secondaires des traitements,

- des séquelles psychiques impactant leur vie socioprofessionnelle et familiale.

D'où la nécessité d'un suivi médical tout au long de la vie d'un patient guéri d'un cancer de l'enfance.

 

Quels sont les risques physiques qui me concernent ?

Les séquelles physiques dépendent de la maladie cancéreuse et des traitements reçus.

 

A titre d’exemple, les patients qui survivent à une leucémie sont exposés à plusieurs risques :

- Certaines chimiothérapies peuvent entrainer à l’âge adulte des troubles cardiaques.

- Des perturbations endocriniennes sont également observées : dysfonctionnement de la thyroïde, retard de croissance, infertilité…

- Des tumeurs secondaires sont décrites, notamment chez des patients traités par radiothérapie.

- Au niveau oculaire, des cataractes apparaissent aussi suite à une radiothérapie ou après corticothérapie prolongée.

- Un syndrome métabolique suit parfois une leucémie aiguë. Il prédispose aux problèmes cardio-vasculaires. Les signes de ce syndrome associent une obésité abdominale, de l’hypertension artérielle, une augmentation des triglycérides et de la glycémie à jeun et une baisse du taux de cholestérol HDL (le « bon » cholestérol).

 

Quel est l’impact sur ma vie d’adulte ?

Les complications physiques ont bien entendu un impact sur la qualité de vie des patients. Mais le contexte psychique doit aussi être pris en compte.

 

Frôler la mort n’est pas anodin. Le sentiment de vulnérabilité qui en découle risque par la suite de nuire à vos relations socioprofessionnelles ou familiales.

 

En effet, on remarque par exemple, un taux de mariage inférieur ou encore un taux de chômage supérieur chez certains patients selon leurs profils (sexe, traitements…).

 

Comment organiser mon suivi à long terme ?

Intégrée à la prise en charge des enfants atteints de cancer, la surveillance des éventuelles séquelles des cancers et des effets secondaires de leurs traitements doit se poursuivre à l’âge adulte. Seul ce suivi permet de prévenir les éventuelles complications par un repérage précoce.

 

La leucémie aiguë est le cancer le plus fréquent chez l’enfant et l’adolescent. Le programme Leucémie Enfant-Adolescent (LEA) est un projet de grande envergure qui associe plusieurs CHU français. Il recueille des informations sur la maladie initiale et ses traitements, les séquelles physiques des patients, leur qualité de vie, leur insertion socioprofessionnelle et leurs relations au système de soins. Son but est d’améliorer la qualité de vie de cespatients à l’âge adulte et d'adapter les protocoles thérapeutiques.

Korian ville en vert

175 rue Neuve de Bémécourt , 27160 BRETEUIL SUR ITON, France

Contacts

Téléphone : 02 32 24 83 00
Fax : 02 32 24 83 13

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Cabinet Médical

105 rue du Docteur Lahaye , 27160 BRETEUIL SUR ITON, France

Contacts

Téléphone : 02 32 32 85 71

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Ehpad publique de BRETEUIL sur ITON

230 rue du Général Leclerc , 27160 BRETEUIL/ITON, France

Contacts

Téléphone : 02 32 29 16 00
Fax : 02 32 29 16 06

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

L'Astérina

20 Chemin du Patrouillet , 27160 BEMECOURT, France

Contacts

Téléphone : 02 32 29 37 00
Fax : 02 32 34 24 24

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Foyer Annie Solange

366 rue Guillaume le Conquérant , 27160 BRETEUIL Sur ITON, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

ECOLE DES ROCHES

295 Avenue Edmond Demolins,
27 130 VERNEUIL sur AVRE, 27130 Verneuil-sur-Avre, France

Documents similaires

  • J'ai une bonne hygiène de vie pour limiter le risque de cancer colorectal

    L’alimentation joue un rôle dans l’apparition du cancer colorectal. La consommation d’alcool augmente le risque d’avoir un cancer colorectal, tout comme une alimentation excessive en viandes rouges ou trop riche en charcuteries. A l’inverse, la consommation de fibres alimentaires et l’activité physique régulière, diminuent ce risque.

    Lire la suite
  • Diabétique, 9 bons conseils pour éviter les insomnies

    Votre diabète et votre sommeil sont intimement liés. Si vous dormez mal, votre glycémie peut être perturbée, de même votre diabète peut provoquer des insomnies. Pour retrouver le sommeil, voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur le rôle des professionnels en psychiatrie

    De nombreux professionnels interviennent dans le secteur de la psychiatrie et de la santé mentale auprès des adultes. Chacun a un rôle précis et peut apporter une aide différente à ses patients, lorsque le suivi par le médecin traitant ne suffit pas.

    Lire la suite
  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite
  • J'offre un bon sommeil à mon bébé

    Pendant son sommeil, le cerveau de bébé fabrique de l’hormone de croissance et son système nerveux achève son développement. Un bon sommeil est donc garant d’une bonne croissance.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale