Le site du Docteur Alain ORTEGA

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
 Je m’informe sur l’immunothérapie - Le site du Docteur Alain ORTEGA - Docvadis

Je m’informe sur l’immunothérapie

L’immunothérapie est un traitement utilisé pour certains types de cancers. Son but est de mobiliser vos défenses immunitaires contre la maladie. Plusieurs traitements par immunothérapie sont déjà disponibles.

Qu’est-ce que l’immunothérapie ?

Le système immunitaire protège notre organisme contre les menaces, le plus souvent extérieures (virus, bactéries, etc.), mais aussi intérieures. Lorsqu’un « intrus » est détecté, le système immunitaire l’identifie puis essaye de  l’éliminer. Malheureusement, en général le système immunitaire ne reconnaît pas les cellules cancéreuses comme une menace pour l’organisme et elles échappent aux défenses immunitaires, puis prolifèrent.

L’objectif d’un traitement par immunothérapie est de stimuler le système immunitaire pour qu’il reconnaisse et détruise les cellules cancéreuses.

Dans quel cas me proposera-t-on une immunothérapie ?

L’immunothérapie est une nouvelle option qui s’offre aux médecins depuis quelques années, pour certains cancers. Elle peut être proposée après une chirurgie ou non, en association avec une chimiothérapie ou après celle-ci. Dans tous les cas, son choix et ses modalités dépendent du type de cancer, de son évolution et des traitements que vous avez éventuellement déjà reçus.

Comment se déroulera mon traitement ?

Dans le traitement de certaines tumeurs comme les leucémies, lymphomes, mélanomes, myélome, cancers bronchiques et cancers du rein, le médecin oncologue peut vous proposer une immunothérapie dite « générale ». Elle consiste à vous injecter des molécules sécrétées naturellement par des cellules immunitaires, comme des anticorps ou des cytokines. Des molécules innovantes sont actuellement disponibles et elles remplacent de plus en plus les anciens traitements utilisés en immunothérapie (interféron et interleukine).

Ces traitements ces traitements sont administrés sous forme d’injection par voie sanguine dans des services d’oncologie, en hôpital de jour.  Ils sont utilisés seuls, ou en association avec d’autres molécules anti-tumorales (chimiothérapie, thérapies ciblées). Beaucoup d’autres molécules, parmi les plus prometteuses,  sont encore en phase expérimentale et vous pourrez peut-être en bénéficier dans le cadre d’un essai thérapeutique, si votre situation correspond aux critères et que vous le souhaitez.

Si vous êtes atteint d’un cancer de la vessie, le médecin oncologue peut aussi vous proposer une immunothérapie de type local. On stimule alors votre système immunitaire grâce à des injections du vaccin BCG (anti tuberculose) dans la vessie.

L’équipe médicale conseille parfois une autre méthode dans laquelle on prélève des cellules de votre système immunitaire appelées lymphocytes, on les multiplie en laboratoire, puis on les réinjecte afin de « booster » les défenses immunitaires.

Aurai-je des effets secondaires ?

L’immunothérapie entraîne des effets secondaires variables d’un patient à l’autre et selon la dose de médicament administrée, qui peuvent survenir à n’importe quelle phase du traitement.

Parmi les plus fréquents ou plus grave, on peut citer :

·        fièvre (> 38,5°c),

·        douleurs abdominales violentes,

·        diarrhée (par exemple à partir de la troisième selle liquide, ou si présence de sang ou de glaires dans les selles),

·        éruption cutanée (bulles, plaques rouges, boutons...),

·        modification d'une toux, apparition d'une toux inhabituelle,

·        essoufflement inhabituel,

·        atteinte d’un organe comme le foie (hépatite), la thyroïde (thyroïdite), le rein (insuffisance rénale).

Immunothérapie : où en est-on ?

En 2017, l’immunothérapie est l’un des axes les plus prometteurs de la recherche contre le cancer.

Les scientifiques mènent actuellement des études sur l’utilisation de ces molécules seules ou en association avec d’autres médicaments déjà connus, et dans tout type de tumeurs. Les résultats des essais thérapeutiques en cours permettront de définir les molécules les plus efficaces et les mieux tolérées pour, ensuite, les rendre disponibles pour le plus grand nombre.

 L’immunothérapie a fait de très grands progrès ces cinq dernières années. C’est un traitement d’avenir mais qui n’est pas efficace sur tous les cancers. Si ce traitement vous correspond, votre oncologue vous en parlera

Cabinet du Docteur Alain ORTEGA

15 RUE DU GENERAL LECLERC , 67115 PLOBSHEIM, France

Contacts

Téléphone : 03 88 98 72 34
Fax : 03 88 98 72 34

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Comment bien utiliser une chambre d'inhalation ?

    La plupart des médicaments qui soulagent l’asthme sont très efficaces lorsqu’ils sont inhalés, car le produit atteint directement les bronches. Mais certaines personnes ont des difficultés à utiliser des aérosols ou inhalateurs-doseurs.

    Lire la suite
  • On va me poser un stent

    Le stent est un petit dispositif introduit dans une artère lorsqu’elle est bouchée, afin de la maintenir ouverte et parfaitement irriguée par le sang. Il est mis en place lors d’une intervention appelée « angioplastie ».

    Lire la suite
  • J'ai une névralgie cervicobrachiale : que dois je savoir ?

    La névralgie cervicobrachiale (NCB) est une douleur liée à l’irritation d’une terminaison nerveuse issue de la colonne vertébrale au niveau du cou. Elle est le plus souvent liée à un problème de disque intervertébral ou d’arthrose cervicale. Son traitement est médical ou plus rarement chirurgical.

    Lire la suite
  • Je vais avoir un pacemaker

    Un pacemaker est un appareil électronique capable d’analyser le fonctionnement du cœur et de le stimuler quand c’est nécessaire. Connaissez les précautions à prendre au quotidien.

    Lire la suite
  • Mon glaucome a été dépisté à temps

    Lors d’une consultation ophtalmologique de routine, Edmé apprend qu’il souffre d’un glaucome. Il vous raconte ses premières réactions, puis sa détermination à bien se traiter.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale