Le site du Docteur Alain Mohanna pédiatre

Pédiatrie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je m'informe sur les leucémies aiguës - Le site du Docteur Alain Mohanna pédiatre - Docvadis

Je m'informe sur les leucémies aiguës

Les leucémies aigües sont des maladies hématologiques qui se caractérisent par l’apparition rapide de cellules cancéreuses dans la moelle osseuse et parfois dans le sang.

Qu'est-ce qu'une leucémie ?

C’est l’accumulation et/ou la prolifération anormale de cellules de la moelle osseuse qui peuvent ensuite passer dans le sang.

Normalement, la moelle osseuse contenue à l’intérieur des os du corps, fabrique des cellules à l’origine des cellules du sang : globules rouges, globules blancs et plaquettes. En effet, les cellules de la moelle sont encore "immatures" (jeunes), et vont donner naissance aux cellules du sang dites "matures" (globules rouges, globules blancs, plaquettes).

Que signifie "leucémies aigües" ?

Dans les leucémies aigües, les cellules immatures de la moelle sont bloquées dans leur développement. On les appelle cellules blastiques ou “blastes”. Elles se multiplient, envahissent la moelle osseuse et empêchent la fabrication normale des cellules sanguines.

Selon qu’il s’agisse des cellules lymphoïdes (lymphocytes) ou des cellules myéloïdes (polynucléaires, monocytes, globules rouges, plaquettes) on parle de Leucémies Aiguës Lymphoblastiques (LAL) ou de Leucémies Aiguës Myéloblastiques (LAM).

 

Dans le cas normal, les blastes se multiplient dans la moelle osseuse puis se différencient en cellules sanguines qui se retrouvent dans le sang.Dans le cas normal, les blastes se multiplient dans la moelle osseuse puis se différencient en cellules sanguines qui se retrouvent dans le sang.

 

Dans le cas de leucémies aigües, les blastes prolifèrent. Ils envahissent la moelle osseuse jusqu'au stade où ils sortent de la moelle pour passer dans la circulation du sang avant même d'être différenciés en cellules sanguines.Dans le cas de leucémies aigües, les blastes prolifèrent. Ils envahissent la moelle osseuse jusqu'au stade où ils sortent de la moelle pour passer dans la circulation du sang avant même d'être différenciés en cellules sanguines.

 

On parle de leucémie aigüe car les symptômes (manifestations) évoluent rapidement (en quelques semaines), avec une multiplication dans la moelle osseuse de cellules immatures, par opposition à une leucémie chronique qui évolue lentement pendant plusieurs années avec au contraire une multiplication de cellules matures.

Ceci explique la nécessité d'une prise en charge rapide des leucémies aigües.

Est-ce fréquent ?

On estime à 3 800 le nombre de nouveaux cas de leucémies aigües chaque année en France.

Toutes les tranches d’âges sont concernées. Les enfants sont surtout atteints par des LAL et les adultes par des LAM.

Y a-t-il des facteurs favorisants ?

Dans la grande majorité des cas, on ne connaît pas la cause exacte d’une leucémie aigüe.

Certains facteurs favorisants sont évoqués : l’exposition à des produits chimiques comme le benzène, à des radiations ionisantes, à une chimiothérapie, peuvent être à l’origine d’une leucémie aigüe.

Certaines maladies hématologiques peuvent évoluer vers une leucémie aigüe (syndromes myélodysplasiques, syndromes myéloprolifératifs).

Comment se manifeste une leucémie aigüe ?

Il peut s’agir de manifestations “banales” telles qu’une fatigue intense, un amaigrissement, une importante altération de l’état général, des saignements répétés, des infections, une augmentation de volume du foie, de la rate, la présence de ganglions.

Ces manifestations n’ont qu’une valeur d’orientation et conduisent en général à une prise de sang.

Comment se fait le diagnostic ?

Le diagnostic est en général évoqué à partir d’une prise de sang montrant des anomalies : une diminution du nombre des globules rouges, des globules blancs, des plaquettes et parfois la présence de cellules jeunes, immatures (les blastes) qui peuvent passer dans le sang.

L’examen de la moelle osseuse (myélogramme) est l’examen clef qui confirme et précise le diagnostic, en montrant un envahissement de la moelle par les cellules jeunes anormales.

Des examens biologiques plus poussés (phénotypage, cytogénétique, biologie moléculaire…) permettront d’identifier les caractéristiques de la leucémie aigüe importante pour la définition d'un traitement adapté.

Une radiographie des poumons et une échographie du cœur complètent le plus souvent la prise de sang et le myélogramme.

Quel est le pronostic d’une leucémie aigüe ?

Le pronostic des leucémies aigües a été progressivement transformé ces dernières années grâce aux progrès de la médecine.

Pour les leucémies aigües lymphoblastiques de l’enfant, le taux de guérison atteint près de 80 %. Chez l’adulte, on considère que le taux de guérison des leucémies aigües atteint 30 à 40 %.

Quel est le traitement d’une leucémie aigüe ?

De façon générale, le traitement d’une leucémie aigüe doit être mis en route rapidement. Les traitements proposés sont variables d’une maladie à l’autre. Le traitement de base est une chimiothérapie souvent lourde, associant divers médicaments. Elle comportera plusieurs traitements successifs.

Une greffe de moelle osseuse peut être envisagée chez les patients jeunes. Cependant, la greffe de moelle osseuse n’est pas possible chez tout le monde, car elle comporte un risque non négligeable de complications graves. Enfin, dans certaines situations particulières, une radiothérapie peut être proposée.

Ces traitements nécessitent en général une hospitalisation initiale en isolement en chambre seule pendant quelques semaines. Ils seront poursuivis pendant plusieurs mois.

Ce traitement a-t-il un impact sur la fertilité ?

De façon générale, la chimiothérapie interfère avec la fertilité de l’homme comme de la femme. Chez les hommes ayant un désir de paternité, il est fréquent d’avoir recours aux techniques de congélation des spermatozoïdes. En ce qui concerne les femmes, les techniques de préservation de la fertilité seront discutées au cas par cas.

La leucémie aigüe est une maladie de la moelle osseuse due à la multiplication de cellules jeunes anormales. Elle peut s’observer à tout âge. Son diagnostic se fait grâce à un examen de la moelle osseuse (myélogramme). Son traitement est du ressort du médecin hématologue. Il repose sur la chimiothérapie avec parfois une greffe de moelle osseuse.

cabinet de pédiatrie

94 Avenue du Général Michel Bizot ,
75012 PARIS 12, France

Contacts

  • Fixe : 0143073015
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Des punaises de lit chez moi : que dois-je savoir ?

    L’infestation du domicile par les punaises de lit est souvent mal vécue. Pour vous en protéger, il est utile de connaître ces insectes.

    Lire la suite
  • Mon enfant a des molluscum

    Le molluscum contagiosum est une lésion virale de quelques millimètres de diamètre, qui se développe sur l’ensemble du corps, surtout chez le jeune enfant. Le plus souvent bénigne, cette lésion doit être traitée pour éviter qu’elle ne s’étende.

    Lire la suite
  • Mon enfant a de l'asthme : je comprends sa maladie

    L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des bronches. La respiration de votre enfant est sifflante. Il est essoufflé, il tousse en particulier la nuit et il se réveille.

    Lire la suite
  • Maladies des paupières : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de comprendre l’anatomie des paupières. Vous découvrez la localisation des muscles qui assurent leur ouverture et leur occlusion, celle des glandes palpébrales. Il vous permettra de mieux comprendre certaines maladies, comme le ptosis, des maladies de la cornée, un chalazion, l'ectropion… Votre ophtalmologiste pourra commenter ce schéma avec vous.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur le rôle des reins

    Les reins sont des organes vitaux, au même titre que le cœur ou les poumons. Ils sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Pourtant, ce sont des organes souvent peu connus, comme les maladies qui les touchent.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale