Le site du Docteur Alain Mohanna pédiatre

Pédiatrie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
En savoir davantage sur l'infarctus du myocarde - Le site du Docteur Alain Mohanna pédiatre - Docvadis

En savoir davantage sur l'infarctus du myocarde

L’infarctus du myocarde touche tous les ans environ 120 000 personnes en France. Le risque de décès peut être fortement diminué si chacun connaît les signes d’alerte et les bons réflexes à adopter.

Qu’est-ce qu’un infarctus du myocarde ?

L’infarctus du myocarde est le terme médical utilisé pour parler de crise cardiaque (le myocarde est le muscle cardiaque).Lorsque les artères qui irriguent le muscle cardiaque se bouchent, l’apport en oxygène des cellules de votre cœur est réduit. Ces cellules, qui ne sont plus suffisamment oxygénées, meurent, ce qui provoque une destruction plus ou moins étendue de votre muscle cardiaque.Si l’infarctus est important, votre cœur peut se retrouver dans l’incapacité d’assurer son rôle de pompe. En l’absence de traitement, le cerveau peut manquer d’oxygène et entraîner un malaise avec perte de connaissance. Si l’infarctus est très étendu, le cœur peut s’arrêter.

Qu’est-ce qui peut provoquer un infarctus ?

Souvent, le responsable est un dépôt de graisses sur la paroi des artères du cœur (artères coronaires), qui réduit le débit sanguin. Plus rarement, il s’agit d’une artère qui se contracte et provoque cette baisse du débit sanguin.

Reconnaître les signes d’alarme

  • Des douleurs d’intensité variable dans la poitrine. Quelle que soit leur intensité, elles donnent la sensation d’avoir un poids ou une barre sur le sternum. Elles peuvent durer de quelques minutes à quelques heures. On a une sensation angoissante de serrement comme dans un étau.

  • Parfois, ces douleurs se propagent dans les bras, la mâchoire et s'accompagnent d’une difficulté à respirer.

  • Elles peuvent être accompagnées de fatigue, de sueurs, de nausées, de vomissements ou même d’une légère fièvre.

  • Et, parfois, il n’y a pas de signe.Près d’un quart des infarctus du myocarde ne s’accompagnent pas de signes typiques. Et ceci est particulièrement vrai chez les femmes. D’une manière générale, les femmes se plaignent moins que les hommes. Par ailleurs, leurs symptômes passent plus souvent inaperçus. En particulier, la  douleur dans la poitrine est moins fréquente chez les femmes que chez les hommes. Un essoufflement ou des palpitations à l’effort, ou au repos, associées à une grosse fatigue, ou encore des symptômes évoquant des problèmes digestifs  (nausées, vomissements, sueurs, douleurs dans le creux de l’estomac) peuvent représenter des signes d’infarctus chez les femmes, plus souvent que chez les hommes

Pas une minute à perdre

En cas de douleur intense et prolongée dans la poitrine, ou si vous êtes témoin de l’apparition de ces symptômes chez quelqu’un, appelez immédiatement le 15 ou le 18.En cas d’infarctus, le SAMU acheminera le patient dans une unité de cardiologie interventionnelle dans les plus brefs délais.

cabinet de pédiatrie

94 Avenue du Général Michel Bizot ,
75012 PARIS 12, France

Contacts

  • Fixe : 0143073015
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Des punaises de lit chez moi : que dois-je savoir ?

    L’infestation du domicile par les punaises de lit est souvent mal vécue. Pour vous en protéger, il est utile de connaître ces insectes.

    Lire la suite
  • Mon enfant a des molluscum

    Le molluscum contagiosum est une lésion virale de quelques millimètres de diamètre, qui se développe sur l’ensemble du corps, surtout chez le jeune enfant. Le plus souvent bénigne, cette lésion doit être traitée pour éviter qu’elle ne s’étende.

    Lire la suite
  • Mon enfant a de l'asthme : je comprends sa maladie

    L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des bronches. La respiration de votre enfant est sifflante. Il est essoufflé, il tousse en particulier la nuit et il se réveille.

    Lire la suite
  • Maladies des paupières : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de comprendre l’anatomie des paupières. Vous découvrez la localisation des muscles qui assurent leur ouverture et leur occlusion, celle des glandes palpébrales. Il vous permettra de mieux comprendre certaines maladies, comme le ptosis, des maladies de la cornée, un chalazion, l'ectropion… Votre ophtalmologiste pourra commenter ce schéma avec vous.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur le rôle des reins

    Les reins sont des organes vitaux, au même titre que le cœur ou les poumons. Ils sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Pourtant, ce sont des organes souvent peu connus, comme les maladies qui les touchent.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale