Le site du Docteur Alain MARX

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
J'ai de l'anémie : mon alimentation est-elle en cause? - Le site du Docteur Alain MARX - Docvadis

J'ai de l'anémie : mon alimentation est-elle en cause?

L’anémie correspond à une diminution du nombre de globules rouges dans le sang. Elle peut être due à des saignements aigus ou chroniques, à des maladies spécifiques mais aussi à un apport alimentaire insuffisant en éléments essentiels à la formation, la maturation et le bon fonctionnement des globules rouges.

Quel est le lien entre anémie et alimentation ?

Pour fabriquer les globules rouges, certains nutriments naturellement présents dans notre alimentation sont indispensables : le fer, la vitamine B12 et la vitamine B9, mais aussi la vitamine B6, la vitamine C et le cuivre. Un apport insuffisant de l’une ou l’autre de ces substances essentielles peut conduire à l’installation d’une anémie, notamment lorsque les besoins sont augmentés.

À quoi est liée la carence en fer ?

La carence en fer est extrêmement fréquente et à l’origine d’une anémie dite « ferriprive ». On la retrouve notamment chez :

  • La femme enceinte, en raison du transfert du fer vers l’organisme du bébé, lors de l’accouchement avec les pertes sanguines ;

  • La maman qui allaite, en raison des besoins augmentés ;

  • Les femmes dont les règles sont particulièrement abondantes ;

  • Les prématurés, les nourrissons de 0 à 30 mois et les adolescentes en raison des besoins augmentés du fait de la croissance ;

  • Les coureuses de fond de haut niveau, dont l’alimentation est peu variée et souvent végétarienne ;

  • Les personnes âgées, dont l’alimentation est souvent insuffisamment diversifiée.

  • Les personnes suivant des régimes particuliers : végétariens, végétaliens, régimes amaigrissants très restrictifs.

Outre ces situations, il faut noter que certains aliments perturbent l’absorption du fer : le thé, le chocolat et les aliments complets comme le pain complet. Il faut donc limiter leur consommation et les consommer hors des repas.
Les sources alimentaires en fer les plus intéressantes sont la viande, le foie, les œufs, et les légumes secs, en particulier les lentilles. Le fer contenu dans les produits animaux comme la viande ou la volaille est mieux absorbé que le fer contenu dans les végétaux.
Si elle est nécessaire, la prise de compléments de fer doit impérativement être faite sous contrôle médical.

À quoi est liée la carence en vitamine B12 ?

Les végétaux sont totalement dépourvus de vitamine B12. On ne la trouve que dans les produits animaux, viandes, abats, poissons, produits laitiers, œufs. Consommés régulièrement, ils couvrent totalement les besoins de l’organisme.

L’anémie liée à la carence en vitamine B12 se rencontre tout particulièrement chez :

  • Les végétariens stricts excluant tout produit animal, c'est-à-dire les végétaliens, et les lactovégétariens. Le risque est majeur chez l’enfant nourri au sein de mère végétalienne ;

  • Les personnes opérées de l’estomac et ceux ayant subi une chirurgie de l’obésité, une supplémentation en vitamine B12 doit être mise en place de façon systématique selon le type de chirurgie ;

  • Les porteurs d’une anémie de Biermer ;

  • Les séniors de plus de 70 ans qui absorbent moins bien la vitamine B12 contenue dans leurs aliments. Cette particularité, associée à un moindre apport d’aliments riches en vitamine B12 pour des raisons économiques, explique la fréquence des anémies après cet âge.

À quoi est liée la carence en vitamine B9 ?

La vitamine B9, également appelée acide folique, est nécessaire à l’absorption du fer. Sa carence est donc source d’anémie mais elle s’inscrit le plus souvent dans un tableau de dénutrition globale et touche donc le plus souvent les personnes âgées, les personnes issues de milieux défavorisés ou les personnes opérées pour obésité. Dans ce dernier cas, elle est fréquemment associée à une carence en vitamine B12.

L’acide folique est essentiel au développement du cerveau du fœtus, notamment durant les quatre premières semaines de la grossesse. On conseille donc une supplémentation avant la grossesse, surtout chez les femmes qui mangent peu de légumes.

Les sources alimentaires de vitamine B9 sont nombreuses mais inégales : le foie, les haricots, les légumes frais à feuilles vertes (épinards par exemple), les cacahuètes, la levure et les fromages fermentés. Par ailleurs, certains médicaments peuvent réduire l’activité de la vitamine B9. Si vous suivez un traitement médicamenteux, il est important que vous en parliez avec votre médecin afin de voir la nécessité de prendre de la vitamine B9.

D’autres carences alimentaires peuvent-elles entraîner des anémies ?

Oui. Le déficit en vitamine C peut jouer un rôle car cette vitamine augmente l’absorption du fer et participe à de nombreuses réactions impliquées notamment dans l’utilisation du fer. Cette carence est cependant rare en France.
Le déficit en vitamine B6 est également peu fréquent car cette vitamine est largement répandue dans l’alimentation.
Enfin, la carence en cuivre est exceptionnelle mais elle peut être liée à la prise excessive de zinc sous forme de supplémentation.

 

Les déficits en nutriments essentiels tels que le fer, les vitamines B12 et B9 sont les principales causes d’anémie d’origine alimentaire. Selon le degré de votre anémie, une modification de votre alimentation peut suffire à la corriger. Un bilan et un suivi réguliers doivent être réalisés par votre médecin pour adapter le traitement à votre situation.

 

Références : L’abrégé Masson « Diététique et nutrition »
Le guide Vidal, « Nutrition et Santé »
Le traité de nutrition clinique de l’adulte d’Arnaud Basdevant aux Ed
Médecine-Sciences/ Flammarion.
Article de B Gaborit de « Réalités en nutritions » de Février 2008.

Cabinet du Docteur Marx

2 Rue du Neubourg ,
27000 Evreux, France

Contacts

  • Fixe : 02.32.39.57.67
  • Fax : 02.32.39.67.73
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale