Le site du Docteur alain kojfer

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Non acceptée
Je vais rapidement aux urgences en cas d'exposition accidentelle au VIH - Le site du Docteur alain kojfer - Docvadis

Je vais rapidement aux urgences en cas d'exposition accidentelle au VIH

La lutte contre le VIH (virus de l’immunodéficience humaine ) passe avant tout par la prévention. Si, malgré votre vigilance, vous exposez accidentellement une personne au virus, réagissez sans tarder.

Je viens d'exposer une personne, que puis-je faire ?

Qu'il s'agisse d'un contact avec du sang ou d'un autre fluide biologique impliqués dans les transmissions virales (VIH/VHB/VHC) comme lors d'une relation sexuelle (relation non protégée ou rupture de préservatif), il faut agir idéalement dans les 4 heures et au plus dans les 48 heures. Au-delà de 48 heures, le délai est incertain.

Accompagnez immédiatement la personne dans le service des urgences d'un hôpital, de jour comme de nuit.

Signalez à l'accueil que vous venez pour un accident d'exposition au VIH.

Si vous pensez avoir eu une relation sexuelle à risque, vous et la personne concernée devez vous rendre le plus rapidement possible à l'hôpital.Si vous pensez avoir eu une relation sexuelle à risque, vous et la personne concernée devez vous rendre le plus rapidement possible à l'hôpital.

A quoi sert cette consultation ?

A évaluer le risque d'exposition et de contamination par le VIH encouru par la personne exposée accidentellement.

A mettre en place rapidement un traitement post-exposition.

Que vais-je devoir faire?

Vous devrez répondre à un questionnaire portant sur vous et les conditions de l'incident. Cet ensemble de renseignements permettra au médecin d'évaluer le risque et de décider de la pertinence d'un traitement.

Restez aux côtés de la personne pour la soutenir.

De quel traitement s'agit-il ?

C'est un traitement préventif antirétroviral (trithérapie) contre le VIH.

S'il est administré assez tôt, le traitement empêche l'éventuelle diffusion du virus dans tout l'organisme et le bloque avant la pénétration dans les cellules cibles (CD4).

Il doit être pris pendant quatre semaines sans interruption en respectant les doses et les horaires des prises.

Certains effets secondaires, comme des diarrhées ou des nausées, peuvent être ressentis pendant quelques jours.

Accompagnez, si vous le pouvez, la personne pendant la durée de son traitement.

Que se passe-t-il ensuite ?

On ne peut pas savoir immédiatement si le traitement a été efficace.

La dernière réglementation prévoit un suivi de 4 mois.

Ne perdez pas de temps.

Au-delà de 48 heures, il est trop tard pour envisager un traitement d'urgence.

N'ayez crainte, vous ne serez ni mal reçu ni jugé par le personnel des urgences.

Docteur Alain Kojfer

183 Hector Berlioz ,
62110 Henin Beaumont, France

Contacts

  • Fixe : 0321201959
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je réduis mes ballonnements : un schéma pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement comment réduire vos ballonnements. Les ballonnements abdominaux correspondent à une sensation de gonflement de l’abdomen dû à une accumulation de gaz dans votre tube digestif. Vous pouvez limiter leur apparition, ou les réduire, en diminuant votre consommation d’aliments qui produisent beaucoup de gaz en fermentant. Il est également très important d’avoir une activité physique régulière. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • J’arrête de fumer pour ma santé : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les bénéfices liés à l’arrêt du tabac sur votre santé. Vaincre la dépendance au tabac améliore la santé au quotidien. Les bénéfices sont rapides et nombreux. Plus vous vous éloignez de votre dernière cigarette, plus vous augmentez vos chances de retrouver les fonctions normales de certains organes. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • 7 astuces pour éviter une intoxication alimentaire

    La contamination des aliments par une bactérie de la famille des salmonelles est l’une des principales causes de toxi-infections alimentaires, souvent responsable d’intoxication collective touchant les personnes ayant partagé le même repas. Le plus souvent bénigne, la toxi-infection à Salmonelle peut être sévère chez les personnes fragiles ou en cas de contamination importante de l’aliment. Quelques règles simples permettent de se prémunir de ces contaminations.

    Lire la suite
  • Je connais les modes de transmission du VIH et les moyens d'éviter sa transmission

    La prévention de la transmission du VIH (virus de l’immunodéficience humaine) entre adultes repose essentiellement sur l’utilisation de préservatifs et de seringues stériles à usage unique.

    Lire la suite
  • J’évite les phlébites : les bons conseils

    Si vous avez des varices, vous avez un risque potentiel de phlébite. Il s’agit de la formation d’un caillot dans une veine profonde des membres inférieurs qui peut avoir des conséquences graves (embolie pulmonaire). Quelques mesures permettent de l’éviter. Voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite

Urgences et premiers soins

Je souhaite contacter les urgences. Qui dois je appeler ? Pour quoi ?

Le SAMU (15) : Réponse en direct.
Urgences Médicales. Blessés par accident. Malaise dans un lieu public. Accident du travail

Les POMPIERS (18) : Réponse en direct.
Incendie. Accident de la route. Accident domestique, c'est-à-dire survenant à la maison. Explosion. Intoxication au Gaz ou toxiques. Noyade.

La SECURITE (17) : Réponse en direct.
Accident de la route.

L'URGENCE (112) : Service centralisateur.

Numéro européen à utiliser de préférence depuis un téléphone mobile.
Votre appel sera dirigé vers un des services de secours le plus proche.

Découvrez tous nos conseils

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale