Le site du Docteur alain karaouni

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je vais avoir une ponction lombaire - Le site du Docteur alain karaouni - Docvadis

Je vais avoir une ponction lombaire

La ponction lombaire est un examen destiné à prélever du liquide céphalo-rachidien pour l’analyser.

Qu’est-ce qu'une ponction lombaire ?

Le liquide céphalo-rachidien est un liquide dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière. Il protège les cellules nerveuses. Sa couleur et sa composition se modifient en cas de lésion ou d’infection du cerveau ou de la moelle épinière.

Le recueil de ce liquide sefait en introduisant une aiguille fine dans la cavité qui contient ce liquide (espace sous-arachnoïdien), habituellement au niveau des 4et 5vertèbres lombaires. Quelques gouttes sont recueillies au bout de cette aiguille dans des tubes prévus à cet effet.

Ce geste est réalisé soit pour prélever du liquide et l’analyser par exemple en cas de suspicion de méningite, soit pour éliminer un « trop plein » de liquide pour une raison médicale.

Comment me préparer à la maison avant l’examen ?

Aucune préparation spécifique n’est nécessaire. Il n’est pas utile d’être à jeun.

Comment se déroule cet examen ?

La ponction lombaire est réalisée par un médecin et se fait dans des conditions d’hygiène strictes. Le patient est assis (ou parfois allongé sur le côté), le dos le plus rond possible afin de bien dégager le rachis et la zone à ponctionner. La ponction est effectuée entre la 4et 5vertèbre lombaire (ou entre la 3et 4) au niveau des espaces intervertébraux pour ne pas toucher la moelle épinière.

Vous serez en position assise ou sur le côté, le dos le plus rond possible afin de bien dégager la zone à ponctionner. La ponction ressemble à une piqure un peu désagréable.Vous serez en position assise ou sur le côté, le dos le plus rond possible afin de bien dégager la zone à ponctionner. La ponction ressemble à une piqure un peu désagréable.

Après la ponction, il n’est pas nécessaire de rester alité. On vous proposera peut être de vous reposer quelques minutes…

Combien de temps dure cet examen ?

Celui-ci dure généralement une quinzaine de minutes.

Où cet examen a-t-il lieu ?

La ponction lombaire se déroule habituellement à l’hôpital, aux urgences, ou dans un service durant votre séjour à l’hôpital.

Cet examen est-il douloureux ?

Oui. Cet examen peut être ressenti comme une piqûre désagréable.

Y a-t-il des situations, ou raisons médicales qui interdisent ce geste ?

Différentes raisons peuvent interdire un tel geste, par exemple : une hypertension intracrânienne, une infection locale au niveau du point de ponction, un taux de plaquettes trop bas, ou encore si vous êtes déjà sous traitement anticoagulant.

Le médecin vous interrogera au préalable et demandera une prise de sang pour vérifier que la ponction est réalisable.

Cet examen comporte-t-il des risques ?

Trois types de complications sont à mentionner :

  • Les maux de tête après la ponction, qui s’accentuent en position debout et diminuent en position couchée. Un certain nombre de mesures préventives au moment de la réalisation du geste permettent de les éviter et/ou d’en limiter l’importance. Si nécessaire, des antidouleurs vous seront prescrits pendant quelques jours.

  • Le risque d’infection existe, mais est réduit par le respect d’une hygiène stricte.

  • D’éventuelles douleurs lombaires sont toujours possibles, mais elles disparaissent habituellement en quelques jours.

Les autres risques (hémorragie, lésion nerveuse) sont exceptionnels.

Quand pourrai-je obtenir les résultats ?

L’analyse du liquide prélevé nécessite quelques heures à quelques jours. Les résultats vous seront communiqués directement par le médecin qui a réalisé l’examen. Le secrétariat de l’hôpital vous indiquera le jour de la mise à disposition de vos résultats.

La ponction lombaire est un geste médical qui permet d'établir ou confirmer un diagnostic de lésion du cerveau, ou de la moelle. Sa réalisation dans des conditions d’hygiène strictes limite tout risque d’infection. Des maux de tête ou des douleurs peuvent persister quelques jours, soulagés grâce à des antidouleurs. Lors de votre prochain rendez-vous, pensez à rapporter vos précédents examens.

Cabinet Médical du Docteur Alain Karaouni

2 Cours de la Liberté ,
B.P. 17, 34725 St André De Sangonis, France

Contacts

Téléphone : 0467578551
Fax : 0467578975

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique, je surveille moi-même ma glycémie

    Cette vidéo montre comment surveiller régulièrement sa glycémie. Une bonne surveillance de sa glycémie permet de savoir où en est son diabète et ainsi, de modifier son alimentation si besoin, ou d’aller voir son médecin en cas de trop grands changements dans les résultats.

    Lire la suite
  • Comment je dois m'alimenter pour contrôler mon diabète

    Votre alimentation doit vous permettre d’éviter de prendre du poids et d’atteindre un taux de sucre normal dans le sang. Il ne s’agit pas de tout changer d’un coup, mais d’intégrer progressivement des modifications. Quelques règles simples vous permettront d’y arriver facilement, sans renoncer au plaisir.

    Lire la suite
  • Prévention du cancer du col de l'utérus chez les jeunes filles : ce qu'il faut savoir

    Ces informations sur la vaccination anti-HPV dans le cadre de la prévention du cancer du col de l’utérus vous concernent particulièrement si vous êtes une jeune fille de 11 ans à 19 inclus. Si vous êtes parent d’une jeune fille concernée, lisez les informations avant de lui transmettre le document. Vous pourrez ainsi en parler ensemble.

    Lire la suite
  • Je suis diabétique : ce que je peux manger au restaurant ou à la cantine

    Vous devez déjeuner le midi à l’extérieur, vous êtes invité au restaurant avec des amis ? Quelques règles simples vous permettront de mieux vivre ces moments, sans crainte pour votre diabète.

    Lire la suite
  • Diabète et nerfs

    L'excès de sucre dans le sang, en cas de diabète mal équilibré, peut entraîner des lésions de vos nerfs. Cette complication du diabète, longtemps discrète, impose la vigilance. Vous apprendrez à bien surveiller vos pieds s'ils deviennent insensibles. Une petite plaie peut entraîner une gangrène d'un orteil, et même du pied. Vous devez être examiné au moins une fois par an pour dépister et prévenir ces complications.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale