Le site du Docteur Alain HALEWA

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Diabète et artères - Le site du Docteur Alain HALEWA - Docvadis

Diabète et artères

Le diabète, s’il est mal équilibré, peut entraîner des complications. L'excès de sucre dans le sang peut abîmer les vaisseaux sanguins. Ces lésions, une fois installées, sont irréversibles : c’est pourquoi il est essentiel de bien contrôler votre diabète pour les prévenir. Vous surveillerez avant tout vos pieds et l'apparition de douleurs au niveau des jambes.

Qu’est-ce que l’artérite ?

L’excès de sucre prolongé dans le sang, en cas de diabète mal contrôlé, entraîne des lésions des artères qui

« s'encrassent » et se bouchent progressivement. C’est l’athérosclérose.
L’hyperglycémie n’est pas la seule responsable. L’excès de cholestérol, le tabac et l’hypertension artérielle sont également en cause. Lorsque l’athérosclérose atteint les artères des jambes, on parle d’artérite. La particularité de l’artérite chez les diabétiques est de toucher plus souvent les petites artères des jambes et des pieds.

Quelles sont les conséquences de l’artérite ?

Elles sont liées aux problèmes de circulation sanguine provoqués par l’artérite. Mal vascularisée et mal oxygénée, la peau des jambes et les pieds devient plus fragile et présente des risques d’ulcération et d’infection. Dans les cas extrêmes, un arrêt brutal de la circulation (thrombose) peut survenir et aboutir à la gangrène de la zone concernée, qui peut conduire à l’amputation.

Est-ce que l’artérite peut toucher d’autres organes ?

Oui. Elle peut également s’étendre aux vaisseaux du cœur et du cerveau et associe donc des risques d’infarctus du myocarde et d’attaque cérébrale. L’artérite peut être à l’origine de troubles sexuels (de la dysfonction érectile à l’impuissance).

Est-ce douloureux ?

  • Oui, la douleur est un signal d’alerte. Elle se manifeste sous forme de douleur au niveau des mollets survenant pendant la marche et disparaissant en quelques minutes au repos. Aun stade plus évolué, peuvent apparaître des douleurs nocturnes.

  • Et non. Le diabète peut s’accompagner dans certains cas d’une atteinte des nerfs empêchant de ressentir toute douleur et permettant à l’artérite d’évoluer silencieusement.

En plus de la douleur, quels sont les autres signes d’alerte ?

  • L’apparition brutale d’une ulcération noirâtre d’un orteil, du bord du pied ou d’un talon.

  • Une sensation de pieds froids.

  • Des ongles épais et jaunâtres.

Peut-on dépister l’artérite ?

Au début, l’artérite est silencieuse. On ne ressent rien, d’où l'importance de l’examen physique de vos pieds et de vos jambes (palpation, auscultation), à la base de la surveillance de votre diabète. Si nécessaire, un examen Doppler des artères permet de vérifier l’état de la circulation sanguine dans vos jambes.

Comment éviter l’artérite ?

La prévention est fondamentale. Elle passe par :

  • Un bon équilibre du diabète.

  • L’arrêt du tabac, la normalisation du cholestérol et de la pression artérielle.

  • Une bonne hygiène des pieds. Portez des chaussures adaptées : souples, larges et à talon plat.

  • Une marche quotidienne qui développe les artères des jambes.

L’artérite est l’une des principales complications du diabète, et c’est la principale cause d’amputation non traumatique des pieds. Ménagez et surveillez vos pieds. En cas de lésion, consultez immédiatement votre médecin ou une unité du pied diabétique d’accès rapide dans un service de diabétologie.

Docteur Halewa

11 rue Henri BARBUSSE ,
95100 ARGENTEUIL, France

Contacts

  • Fixe : 0139611285
  • Fax : 0139611285
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Mon enfant joue aux jeux vidéo : y a-t-il un risque de dépendance ?

    Entre les consoles de salon, les jeux sur ordinateur, les petites consoles portables et aujourd’hui les tablettes et smartphones, les jeux vidéo ont envahi le quotidien des adolescents. Ce loisir, souvent incompris des parents, peut dans de rares cas entraîner une dépendance.

    Lire la suite
  • Je prends un AVK, antivitamines K : pourquoi surveiller l'INR?

    Un traitement par AVK vous expose à deux types de risque : hémorragie ou thrombose. Il est indispensable d’observer la prescription de votre médecin et de contrôler régulièrement votre INR. L'INR mesure la fluidité de votre sang. Vous devez par ailleurs connaître les signes évoquant une possible hémorragie.

    Lire la suite
  • Je comprends mon taux d'HbA1c

    Le taux d’HbA1c, c’est le témoin de l’équilibre du diabète. Ce dosage sanguin fondamental, réalisé avec une simple prise de sang (non à jeun), reflète l’équilibre global de votre diabète au cours des 2 ou 3 derniers mois. Il permet d’ajuster votre traitement si besoin.

    Lire la suite
  • Zona, que dois-je savoir ?

    Le zona est une maladie infectieuse. Il se manifeste par des douleurs parfois intenses, aiguës, d’un seul côté du corps ou du visage avec une éruption localisée de petites vésicules, c'est à dire de petites cloques.

    Lire la suite
  • Insuffisance rénale : comment ralentir la progression de ma maladie ?

    L’insuffisance rénale chronique peut évoluer très différemment selon le patient. Ralentir sa progression est possible en adaptant votre alimentation, en contrôlant les maladies associées, et en évitant les éléments qui peuvent être toxiques pour les reins comme certains médicaments.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale