Le site du Docteur Alain DAVID à Toulon

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je dois consulter dans un centre anti-douleur - Le site du Docteur Alain DAVID à Toulon - Docvadis

Je dois consulter dans un centre anti-douleur

Les centres anti-douleur sont des services spécialisés dans la prise en charge des douleurs difficiles à traiter.

Un centre anti-douleur, qu'est-ce que c'est ?

C'est un établissement médical spécialisé dans l'évaluation et la prise en charge de la douleur. Il est le plus fréquemment situé dans un hôpital.

Que peut m'apporter une consultation dans un centre anti-douleur ?

La consultation en centre anti-douleur offre l'avantage de proposer des consultations pluridisciplinaires, c'est-à-dire que plusieurs médecins spécialisés dans différents domaines et un personnel paramédical vont prendre en charge votre douleur de manière globale et concertée.

La consultation est adaptée à votre douleur et à vos antécédents. Vous pouvez rencontrer plusieurs spécialistes et votre cas peut être analysé par l'équipe du centre anti douleurLa consultation est adaptée à votre douleur et à vos antécédents. Vous pouvez rencontrer plusieurs spécialistes et votre cas peut être analysé par l'équipe du centre anti douleur

Un centre anti-douleur regroupe des spécialistes : neurologues, chirurgiens, rhumatologues, cancérologues, anesthésistes, psychologues, et un personnel para-médical : infirmières spécialisées, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, etc.
Cette approche pluridisciplinaire permet de cerner tous les aspects de votre douleur.

Quand doit-on consulter dans un centre anti-douleur ?

C'est votre médecin traitant qui vous propose de consulter dans un centre anti-douleur, lorsque la douleur devient chronique, récidivante ou insuffisamment calmée par les traitements habituels.
Une lettre de recommandation de votre médecin avec des informations sur votre état de santé permettra aux médecins du centre de mieux vous prendre en charge.

Comment la consultation se déroule-t-elle ?

La consultation dépend du type de douleur dont vous souffrez. Elle est adaptée à votre douleur, mais aussi à vos antécédents de maladies, vos antécédents familiaux, vos traitements en cours, voire à votre personnalité.
Généralement, vous rencontrez un médecin et, éventuellement, un psychologue qui vont évaluer le retentissement de votre douleur. Pour leur permettre de bien comprendre votre cas, il est essentiel d'apporter, lors de cette consultation, l'ensemble des éléments de votre dossier médical (analyses, radiographies, rapports d'examens...), ainsi que la lettre explicative que vous aura remise votre médecin. Si possible, avant la consultation, notez les informations sur l'historique de votre maladie, l'évolution de votre douleur, ses conditions d'apparition et de disparition, les traitements déjà essayés... pour ne rien oublier.
Lors de cette évaluation initiale, il vous sera fréquemment demandé de remplir des questionnaires visant à mieux appréhender les différentes dimensions de votre douleur chronique. Cette évaluation initiale peut nécessiter plusieurs consultations et une discussion de votre dossier lors d'une réunion de concertation professionnelle qui implique tous les membres de l'équipe du centre anti-douleur.

Il existe des centres anti-douleur dans toute la France. Votre médecin vous orientera vers le centre le plus proche de votre domicile. Vous pouvez également consulter le site de l'HAS (Haute Autorité de Santé).

Cabinet médical

Les Ibis B ,
61 Avenue Edouard Le Bellegou La RODE, 83000 TOULON, France

Contacts

Téléphone : 04 94 03 03 02
Fax : 04 94 31 08 64

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je me rapproche des aphasiques de France

    La Fédération Nationale des Aphasiques de France (FNAF), fondée en 1985, est une association qui rassemble des groupes d’aphasiques et des aphasiques isolés. Elle est gérée par les aphasiques eux-mêmes. Elle soutient les aphasiques dans leurs réadaptations familiales, sociales et professionnelles et dans leur rééducation du langage. Elle informe les personnes intéressées sur les possibilités et les centres de traitement spécialisés.

    Lire la suite
  • Séropositif depuis très longtemps, je suis surtout "moi"

    François a 48 ans. Il est séropositif depuis 1986. Dépisté en 1989, il est suivi à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris depuis cette date. Il a vécu les progrès des traitements au cours des vingt dernières années.

    Lire la suite
  • Le B.A.ba du VIH : nous voulons avoir un bébé

    Ce document vous explique qu'avoir un enfant séronégatif est possible pour les femmes infectées par le VIH et décrit comment réduire le risque de transmission du VIH de la mère à l'enfant. Il donne également des conseils pour les couples chez lesquels l'homme est séropositif et la femme séronégative.

    Lire la suite
  • Problème avec l'alcool : je me fais aider

    Nos objectifs : développer dans tous les milieux une stratégie globale de prévention des risques et des conséquences liés à la consommation d’alcool et participer, devant l’usage croissant d’autres substances psychoactives souvent liées à l’alcoolisation, à la prévention des autres toxicomanies.

    Lire la suite
  • Diabétique de type 1, je comprends les objectifs de mon traitement

    L’insuline constitue le seul traitement du diabète de type 1. Vous intéresser au rôle joué par cette hormone dans votre organisme vous aidera à comprendre les objectifs de votre traitement et donc à mieux vous prendre en charge.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale