Le site du Docteur Alain CHAMBENOIT

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Arthrose : je m'informe sur la viscosupplémentation - Le site du Docteur Alain CHAMBENOIT - Docvadis

Arthrose : je m'informe sur la viscosupplémentation

La viscosupplémentation consiste à pratiquer une ou plusieurs injections d’acide hyaluronique dans une articulation arthrosique, pour soulager la douleur et améliorer sa mobilité.

Quel est le principe de la viscosupplémentation ?

Dans une articulation saine, le cartilage est recouvert par un liquide à la fois élastique et visqueux : le liquide synovial. Celui-ci lubrifie, nourrit et protège le cartilage.

Il est fabriqué par la membrane synoviale qui tapisse les parois de la cavité articulaire. L’acide hyaluronique fait partie des nombreux éléments du liquide synovial et du cartilage.

Le liquide synovial enrobe l'articulation du genou.         L'acide hyaluronique est injecté directement dans l'articulation du genou 

 

Le principe de la viscosupplémentation dans l'arthrose est de compenser une perte de qualité et de quantité d'acide hyaluronique présent dans le liquide synovial, qui assure en grande partie sa viscosité et donc son pouvoir lubrifiant ("huile de coude").

La viscosupplémentation permet d'améliorer la structure du liquide synovial, et donc sa résistance. Elle assure une meilleure lubrification de l'articulation, diminue la douleur, et améliore la qualité de la vie au quotidien. 

Quand pourrais-je bénéficier de la viscosupplémentation ?

Votre médecin appréciera le moment adapté pour vous proposer une viscosupplémentation et soulager une arthrose douloureuse, en complément d’autres traitements : antidouleurs, antalgiques, anti-inflammatoires, et infiltrations de cortisone.

L’articulation du genou est la plus fréquemment traitée. La hanche, l’épaule, la cheville et le pouce peuvent également bénéficier de cette technique.

Les traitements par viscosupplémentation ne sont plus remboursés par la Sécurité sociale depuis le fin de l'année 2017. Seuls, les médecins rééducateurs, les rhumatologues et les chirurgiens orthopédistes sont autorisés à prescrire ces injections. 

Comment se déroule une infiltration d’acide hyaluronique ?

La viscosupplémentation du genou, articulation la plus fréquemment traitée, est réalisée au cabinet du médecin. Le patient est allongé sur le lit d'examen. D'autres articulations peuvent être traitées sous contrôle de la radio : épaule, cheville, hanche et pouce.

La technique ne diffère pas de celle de l'infiltration de cortisone (cf. fiche et vidéo correspondante).

Dans les heures qui suivent l’injection, vous pourrez ressentir une gêne, et de façon plus exceptionnelle, une poussée inflammatoire. Il est donc préférable de ne pas trop solliciter votre articulation pendant dans les 24 heures qui suivent la viscosupplémentation. 

Quels résultats puis-je attendre de la viscosupplémentation ?

Les bénéfices peuvent être appréciés après quelques semaines et persistent plusieurs mois jusqu'à un an. 

Malgré son déremboursement par la Sécurité sociale, la viscosupplémentation occupe une place importante, notamment dans la prise en charge de l'arthrose du genou, rhumatologues et patients constatant ses bénéfices. La durée du résultat varie de 3 mois à 1 an. La meilleure indication est l'arthrose débutante sans épanchement. Il n'y a pas de contre-indication à ce traitement. Cependant, si vous prenez des anticoagulants, signalez-le à votre médecin : quelques mesures de précaution peuvent s'imposer. 

 

Cabinet Médical

Rue des Coinchettes ,
Z.A.C. Les Coinchettes,
36100 ISSOUDUN, France

Contacts

  • Fixe : 02 54 21 74 79
  • Fax : 02 54 21 84 04
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J’équilibre mon diabète au quotidien : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les bonnes pratiques à mettre en place dans votre vie pour contrôler votre diabète. Pour cela il faut pratiquer une activité physique, avoir un suivi diététique, surveiller votre poids et vous faire aider pour arrêter de fumer si nécessaire. Puis, selon les cas, la prise quotidienne de médicaments, l'auto surveillance glycémique et la surveillance de vos pieds seront nécessaires. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • J'ai une névralgie cervicobrachiale : que dois je savoir ?

    La névralgie cervicobrachiale (NCB) est une douleur liée à l’irritation d’une terminaison nerveuse issue de la colonne vertébrale au niveau du cou. Elle est le plus souvent liée à un problème de disque intervertébral ou d’arthrose cervicale. Son traitement est médical ou plus rarement chirurgical.

    Lire la suite
  • Les pompes à insuline : des schémas pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement la composition d’une pompe à insuline, les différentes possibilités d’implantation du cathéter et de fixations du boîtier. Une pompe à insuline est un dispositif médical que vous programmez pour qu’il délivre des doses régulières d’insuline en fonction de vos besoins. Elle favorise un meilleur équilibre de votre glycémie. Votre médecin pourra les commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les nouveaux médicaments contre l’alcoolisme

    Depuis 2014, de nouveaux médicaments s’ajoutent aux moyens disponibles pour la prise en charge de l’alcoolisme. Ils s’inscrivent dans une nouvelle logique de prise en charge de l’alcoolo-dépendance : si le sevrage est trop difficile, maîtriser et réduire la consommation d’alcool apporte un bénéfice médical.

    Lire la suite
  • Je vois quand et comment utiliser un défibrillateur

    Cette vidéo vous montre de façon très pratique les gestes qui peuvent sauver une vie en cas d’arrêt cardiaque. Vous découvrez les 3 étapes importantes : appeler, masser et défibriller. Réalisés rapidement, ces gestes augmentent les chances de survie. Nous sommes tous concernés.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale