Le site du Docteur Alain CHAMBENOIT

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je sais tout sur le déroulement d'une infiltration - Le site du Docteur Alain CHAMBENOIT - Docvadis

Je sais tout sur le déroulement d'une infiltration

L’infiltration est un geste habituel qui consiste le plus souvent à injecter un médicament directement dans une articulation douloureuse. Il s’agit d’un geste peu douloureux et sûr.

Comment réalise-t-on une infiltration ?

Ce geste consiste à injecter un médicament à base de cortisone directement au contact de l’endroit qui fait mal. Il peut s’agir d’une articulation, d’un tendon ou d’un nerf douloureux.

En piquant dans une articulation douloureuse, l’infiltration ne va-t-elle pas augmenter la douleur ?

C’est à l’intérieur de l’articulation que se situe la douleur.

Lors de l’infiltration, la pointe de l’aiguille va pénétrer très légèrement dans cette cavité pour y déposer le médicament qui s’y répartira harmonieusement.

Habituellement, une infiltration ne fait pas plus mal qu’une prise de sang.

Des douleurs peuvent cependant survenir dans les suites immédiates de l’infiltration, d’une durée de 48 heures en général. Au-delà, il faut consulter le médecin traitant.

En piquant dans l’articulation, l’infiltration peut-elle endommager le cartilage ?

Non, lors de l’infiltration, la pointe de l’aiguille pénètre à l’intérieur de la cavité où se trouve l’articulation. Elle ne peut en aucun cas endommager un cartilage ou une autre structure.

Quels sont les produits injectés ?

En général, le produit injecté est un anti-inflammatoire à base de cortisone qui agit à la fois sur la douleur et sur l’inflammation.

Dans ce cas, le produit injecté se présente sous forme de petits cristaux. Ils ont l'avantage de se dissoudre lentement et d’avoir un effet plus durable.

Ils peuvent entraîner une irritation locale dans les heures qui suivent l’infiltration. Ces troubles disparaissent d’eux-mêmes en quelques heures.

Il est également possible d’injecter d’autres médicaments qui permettent de lubrifier l’articulation.

Faut-il se préparer à une infiltration ?

Une infiltration est un geste tout à fait simple. Il n’y a aucune préparation particulière à mettre en place.

Toutefois, si vous vous sentez angoissé par ce geste, il est important de le signaler. Un traitement préventif, le matin de l’injection, peut aider à se détendre et faciliter le déroulement de l’infiltration.

Y a-t-il un risque d’infection ?

Lors d’une infiltration, toutes les précautions en matière de désinfection sont prises. La zone d’injection est soigneusement désinfectée. On estime ainsi que le risque d’infection est de l’ordre de 1 cas sur 71 000 infiltrations !

Si, malgré toutes ces précautions, se produisait un gonflement très douloureux et chaud, une fièvre dans les jours qui suivent, il est important de le signaler immédiatement.

Après une infiltration, quelles précautions dois-je prendre pour mon articulation ?

L’infiltration peut faire régresser très rapidement la douleur au niveau de l’articulation, du tendon ou du nerf.

Toutefois, il est préférable de se ménager encore dans les vingt-quatre heures qui suivent pour laisser le produit agir et obtenir une amélioration durable.

Une infiltration est un geste simple et efficace pour traiter rapidement une douleur rhumatologique après un diagnostic précis. Elle doit être réalisée par un médecin expérimenté.

Cabinet Médical

Rue des Coinchettes ,
Z.A.C. Les Coinchettes,
36100 ISSOUDUN, France

Contacts

  • Fixe : 02 54 21 74 79
  • Fax : 02 54 21 84 04
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J’équilibre mon diabète au quotidien : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser les bonnes pratiques à mettre en place dans votre vie pour contrôler votre diabète. Pour cela il faut pratiquer une activité physique, avoir un suivi diététique, surveiller votre poids et vous faire aider pour arrêter de fumer si nécessaire. Puis, selon les cas, la prise quotidienne de médicaments, l'auto surveillance glycémique et la surveillance de vos pieds seront nécessaires. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • J'ai une névralgie cervicobrachiale : que dois je savoir ?

    La névralgie cervicobrachiale (NCB) est une douleur liée à l’irritation d’une terminaison nerveuse issue de la colonne vertébrale au niveau du cou. Elle est le plus souvent liée à un problème de disque intervertébral ou d’arthrose cervicale. Son traitement est médical ou plus rarement chirurgical.

    Lire la suite
  • Les pompes à insuline : des schémas pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement la composition d’une pompe à insuline, les différentes possibilités d’implantation du cathéter et de fixations du boîtier. Une pompe à insuline est un dispositif médical que vous programmez pour qu’il délivre des doses régulières d’insuline en fonction de vos besoins. Elle favorise un meilleur équilibre de votre glycémie. Votre médecin pourra les commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les nouveaux médicaments contre l’alcoolisme

    Depuis 2014, de nouveaux médicaments s’ajoutent aux moyens disponibles pour la prise en charge de l’alcoolisme. Ils s’inscrivent dans une nouvelle logique de prise en charge de l’alcoolo-dépendance : si le sevrage est trop difficile, maîtriser et réduire la consommation d’alcool apporte un bénéfice médical.

    Lire la suite
  • Je vois quand et comment utiliser un défibrillateur

    Cette vidéo vous montre de façon très pratique les gestes qui peuvent sauver une vie en cas d’arrêt cardiaque. Vous découvrez les 3 étapes importantes : appeler, masser et défibriller. Réalisés rapidement, ces gestes augmentent les chances de survie. Nous sommes tous concernés.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale