Le site du Docteur akil asgharali

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je vais bénéficier d'une cœlioscopie - Le site du Docteur akil asgharali - Docvadis

Je vais bénéficier d'une cœlioscopie

Votre médecin vous a prescrit une cœlioscopie dans le cadre de votre bilan. Cet examen permet de visualiser l’intérieur de l'abdomen mais aussi d'intervenir si nécessaire et d'effectuer un geste chirurgical.

 

Qu’est-ce qu’une cœlioscopie et qu’en attendre ?

Cet examen consiste à introduire un appareil muni d’une optique à l’intérieur de l’abdomen sans « ouvrir le ventre» c’est-à-dire en passant par le nombril (ombilic). Cet appareil est relié à une caméra. Cette technique est utilisée en gastroentérologie, gynécologie, urologie...

Il existe deux types d’utilisations :

  • La cœlioscopie diagnostique. Elle permet de rechercher une anomalie indécelable par d’autres moyens.

  • La cœlioscopie opératoire. Le chirurgien peut réaliser le geste chirurgical au cours de la même anesthésie, sans ouvrir votre abdomen.

Les progrès techniques permettent aujourd’hui d’envisager des gestes comme la chirurgie de l’appendicite, l’ablation de l’utérus pour un fibrome par exemple, le retrait de la vésicule biliaire pour des calculs, ou la chirurgie de la prostate pour une tumeur bénigne voire un cancer.

Comment se déroule une cœlioscopie ?

Cet examen, pratiqué par un chirurgien, se déroule sous anesthésie générale.

Une "sonde optique" reliée à une caméra est introduite dans votre cavité abdominale à travers une petite incision que le chirurgien pratique dans l’ombilic.
Cette " sonde optique" est reliée à un écran.

Du gaz carbonique (CO2) est introduit dans la cavité abdominale pour soulever la paroi de l’abdomen et créer ainsi un espace rempli de gaz entre cette paroi et les organes internes.

Enfin, des guides sont introduits à travers la paroi ainsi soulevée pour passer les instruments nécessaires, visualiser les différentes structures, voire opérer.

 

De petits trous vont permettre de placer les instruments nécessaires. Votre chirurgien visualise ce qu’il fait grâce à une caméra miniature reliée à un moniteur de contrôle.De petits trous vont permettre de placer les instruments nécessaires. Votre chirurgien visualise ce qu’il fait grâce à une caméra miniature reliée à un moniteur de contrôle.

 

Quelles sont les contraintes de la cœlioscopie ?

La cœlioscopie est une intervention chirurgicale à part entière et nécessite une anesthésie générale. Elle est donc réalisée au bloc opératoire.
La durée de l’anesthésie générale et l’hospitalisation dépendent de la nature des gestes à effectuer.

Y a-t-il des risques pendant ou après une cœlioscopie ?

Hormis les effets secondaires possibles de l’anesthésie (nausées, vomissements, somnolence…), des douleurs dans l’abdomen, qui peuvent s’étendre jusqu’aux épaules, surviennent quelquefois après l’intervention.
Ces douleurs sont dues à la présence de gaz dans votre ventre. Des antidouleurs vous seront prescrits pour vous soulager.

Parfois, au niveau de la cicatrice, un hématome ou une infection apparaissent. Un traitement adapté règle le problème en quelques jours. Très exceptionnellement, des plaies des organes internes de l’abdomen peuvent se produire au cours de ces interventions.
Aujourd’hui, des équipes médico-chirurgicales expérimentées pratiquent au quotidien la cœlioscopie et la cœliochirurgie en toute sécurité.

Combien de temps dure une cœlioscopie ?

Ce geste médico-chirurgical dure de 30 minutes à quelques heures si un geste chirurgical est effectué. La durée de votre hospitalisation est variable (1 ou plusieurs jours) selon le type d'intervention réalisée.

Comment dois-je m’y préparer ?

Vous serez hospitalisé(e) la veille ou le matin même de la cœlioscopie. Sachez que cet examen est réalisé, le plus souvent, en ambulatoire. Il conviendra d’être à jeun et de faire un repas léger la veille. Le respect d’une bonne hygiène étant essentiel, pensez à prendre une douche au préalable même si un large badigeonnage antiseptique est effectué au bloc opératoire. Emportez votre carte Vitale et votre carte de mutuelle si vous en possédez une.

Une consultation avec l’anesthésiste est obligatoire avant la cœlioscopie. Il vous informe sur les risques et répond à toutes vos questions. Il est impératif d'informer le médecin anesthésiste de vos antécédents personnels et familiaux et de lui préciser l'ensemble des médicaments que vous prenez.

La cœlioscopie est réalisée sous anesthésie générale en ambulatoire ou au cours d’une courte hospitalisation. Informez le médecin anesthésiste des médicaments que vous prenez et parlez de vos antécédents médicaux. Des antidouleurs vous seront prescrits pour vous soulager. L’expérience des équipes chirurgicales actuelles permet de limiter au maximum le risque lié à cet examen/intervention.

CABINET MEDICAL DU DR ASGHARALI

9 AVENUE DE LA COMMUNE DE PARIS , 95140 GARGES LES GONESSE, France

Contacts

Téléphone : 01 39 93 18 88
Fax : 01 39 93 18 88

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J’ai de l'asthme et je vais avoir une anesthésie

    Avant toute intervention chirurgicale chez une personne ayant de l'asthme, l’anesthésiste a besoin de connaître la sévérité de ses troubles respiratoires afin de prendre les précautions nécessaires pour réaliser l’anesthésie en toute sécurité et proposer la technique la plus adaptée.

    Lire la suite
  • J’ai une BPCO et je vais avoir une anesthésie

    Avant toute intervention chirurgicale chez une personne souffrant de BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive), l’anesthésiste doit évaluer la sévérité des troubles respiratoires afin de prendre les précautions nécessaires pour réaliser l’anesthésie en toute sécurité et faciliter les suites post-opératoires.

    Lire la suite
  • Je ne dors pas assez : suis-je insomniaque ?

    L’insomnie est un trouble du sommeil qui réduit la durée de celui-ci avec des conséquences visibles sur la qualité de vie durant la journée. Des conseils à appliquer au quotidien permettent de limiter voire de supprimer les risques d’insomnies sans devoir se tourner vers un traitement médicamenteux.

    Lire la suite
  • Allergique, puis-je me faire vacciner ?

    La vaccination est souvent source d’inquiétude chez les personnes allergiques. Pourtant, avec les vaccins actuels, l’intérêt de la vaccination est bien supérieur au risque lié à l’allergie. Seuls quelques rares cas obligent le médecin à différer ou à suspendre le rythme normal des vaccinations.

    Lire la suite
  • J'ai un pityriasis versicolor

    Cette affection de la peau, fréquente, récidivante et bénigne se manifeste par de petites taches colorées (foncées ou claires). Elle peut être favorisée par la chaleur, une humidité élevée et la transpiration. Un traitement spécifique est nécessaire.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale