Le site du Docteur Ahmed WADJINNY

Endocrinologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Quiz : Que savez-vous de l’examen du fond d’œil chez le diabétique ? - Le site du Docteur Ahmed WADJINNY - Docvadis

Quiz : Que savez-vous de l’examen du fond d’œil chez le diabétique ?

Vous êtes diabétique, votre médecin vous a expliqué l’importance de surveiller la santé de vos yeux pour dépister précocement des complications oculaires de votre maladie. Il vous a demandé de faire un examen du fond d’œil. Testez vos connaissances avec ce quiz.

 

Que savez-vous de l’examen du fond d’œil chez le diabétique ?

 

Question 1 : 

Chez un patient diabétique l’examen du fond d’œil

1ère réponse :VRAI

L’examen du fond d’œil, grâce à un jeu de loupes et de lumières, permet de voir la rétine qui tapisse l’intérieur du globe oculaire ; il permet notamment de voir l’état des nombreux vaisseaux qui parcourent la rétine.

2ème réponse :VRAI

La rétinopathie est une complication fréquente du diabète ; elle touche un patient diabétique sur deux après 15 ans d’évolution de la maladie. L’examen du fond d’œil met en évidence les lésions vasculaires caractéristiques de la rétinopathie diabétique.

3ème réponse :FAUX

La rétinopathie diabétique reste longtemps une maladie silencieuse ; le patient ne ressent aucun symptôme. L’examen du fond d’œil permet de repérer (afin de pouvoir les traiter) les lésions vasculaires de la rétinopathie à un stade précoce. Il permet ainsi d'intervenir à temps pour éviter les complications visuelles graves. Il doit être pratiqué chez tout patient diabétique, dès la découverte de la maladie.

4ème réponse :VRAI

Un examen du fond d’œil doit être pratiqué de façon systématique chez tous les patients diabétiques au moins une fois par an. Des examens plus rapprochés (tous les 4 à 6 mois) peuvent être nécessaires en cas de lésions plus importantes pour suivre l’évolution de la complication et adapter le traitement.

5ème réponse :FAUX

Le risque de développer une rétinopathie concerne tous les patients diabétiques qu’il s’agisse d’un diabète de type 1 ou 2. Le risque augmente avec l’ancienneté de la maladie, le mauvais équilibre glycémique et l’existence concomitante d’une hypertension artérielle.

Question 2 : 

L’examen du fond d’œil

1ère réponse :VRAI

Le médecin ophtalmologiste peut examiner directement le fond de votre œil à l’aide de divers appareils dotés de systèmes grossissants et de lumières. Cet examen est généralement réalisé après dilatation de vos pupilles par un collyre. Il est également possible qu’un technicien non médecin mais spécialement formé à la pratique prenne une photographie du fond de votre œil grâce à un appareil appelé « rétinographe ». La dilatation préalable des pupilles n’est alors pas utile. Vous pourrez trouver sur le site du Syndicat National des Ophtalmologistes de France (SNOF) une carte de France des centres de dépistage de la rétinopathie diabétique.

2ème réponse :VRAI

Qu’il soit réalisé directement par le médecin ou par le technicien qui manipule un rétinographe, les résultats de l’examen du fond d’œil sont toujours interprétés par l’ophtalmologiste qui décidera de la conduite à tenir.

3ème réponse :VRAI

L’examen du fond d'œil, soit directement, soit par photographie, n'est pas douloureux mais il peut être désagréable notamment à cause de l’éblouissement durant l’examen.

4ème réponse :VRAI

Lorsque c’est nécessaire, exceptionnellement quand le fond d’œil est photographié, le médecin peut instiller quelques gouttes de collyre pour dilater vos pupilles avant l’examen. Cette dilatation (mydriase) durera 4 à 6 heures pendant lesquelles votre vision sera floue ; vous ne devrez pas conduire avant la récupération complète de vos capacités visuelles. La dilatation des pupilles vous rendant sensible à la lumière, prévoyez de porter des lunettes de soleil après l’examen.

5ème réponse :VRAI

En fonction des résultats de l’examen du fond d’œil, l’ophtalmologiste souhaitera peut être compléter le bilan de l’atteinte rétinienne par une angiographie qui, grâce à l’injection d’un produit de contraste, fournit des images très précises sur la vascularisation de la rétine et/ou par un OCT (tomographie par cohérence optique) qui renseigne sur l’épaisseur et la structure de la rétine.


 

 

Cabinet médical

106 Rue Brise Pain , 45140 SAINT JEAN DE LA RUELLE, France

Contacts

Téléphone mobile : 0670536245
Téléphone : 0238521468

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique, je surveille moi-même ma glycémie

    Cette vidéo montre comment surveiller régulièrement sa glycémie. Une bonne surveillance de sa glycémie permet de savoir où en est son diabète et ainsi, de modifier son alimentation si besoin, ou d’aller voir son médecin en cas de trop grands changements dans les résultats.

    Lire la suite
  • Vous devez subir une intervention sous anesthésie locale. En quoi cela consiste-t-il ?

    L’anesthésie locale est couramment utilisée pour des interventions superficielles sur la peau, pour des soins dentaires ou encore pour la chirurgie ophtalmique. Elle peut être pratiquée également pour des biopsies (prélèvement) à visée diagnostique dans les secteurs de radiologie interventionnelle. Vous êtes éveillé pendant la réalisation du geste chirurgical mais vous ne ressentez pas de douleur au cours de l’intervention.

    Lire la suite
  • Mon Tout en 1 Diabète : quels examens aurai-je à faire chaque année ?

    Le diabète est une maladie chronique. Une surveillance régulière incluant différents examens est nécessaire pour évaluer l’efficacité de votre traitement (le bon équilibre de votre diabète) et pour dépister, surveiller et traiter d’éventuelles complications. Ce « Tout en 1 » reprend et complète les informations données par votre médecin. Vous y trouverez des fiches explicatives, des conseils, des sites à consulter pour vous aider à comprendre la surveillance de votre diabète.

    Lire la suite
  • J'ai du diabète et de l'hypertension artérielle

    L’hypertension et le diabète sont deux maladies qui augmentent le risque d’accidents cardiovasculaires. Lorsqu’elles sont associées, le risque augmente de façon synergique et il faut les traiter l’une et l’autre.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale